14 février 2007

Quand vous serez au milieu de la grande vie paysanne


Quand vous serez au milieu de la grande vie paysanne,
Au milieu d’un champ dans les loins
0u au coeur d’une forêt en automne,
Vous comprendrez qu’il y a loin de vous
Au coeur du monde
Qu’il y a loin de votre coupe
Aux lèvres de l’éternel,
Et vous écouterez bruire l’automne
Et vous entendrez les feuilles
Tomber de vos arbres intérieurs
Vous entendrez la voix de la terre
Et le présent vous sautera aux yeux
Comme un écureuil qui plonge
Sur l’arbre de la vie.
Croyez en l’extase des nuages
Qui traversent les grands horizons,
Au petit vent du soir
Au coeur de l’été chaud,
Croyez à la douceur d’une amitié
Ou d’un amour,
A la main qui serre votre main
Car demain, mais n’y pensez pas
Demain éclateront peut-être les nuages
Et le vent emportera vos amours,
Tenez-les serrés,
Ne vous endormez pas
Sur un reproche non formulé,
Endormez-vous réconciliés,
Vivez le peu que vous vivez dans la clarté.
JULOS BEAUCARNE

Extrait de l'album Mon Terroir c'est les Galaxies

22:00 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.