10 mars 2007

Le FLO

 

Flo52

Le journal actuel le FLO fut tout d'abord le Flo-Flaf. FLAF c'était les initiales du disque vinyle sortit en 1974, le Front de Libération des Arbres Fruitiers, qui fut disque d’or. Cette formule m'était venue à l'esprit à la suite d'un véritable génocide des arbres fruitiers dans les années 70, suite à une dérive de la nouvelle Europe qui donnait des primes de 100 ou 200 francs par arbre aux propriétaires de vergers qui coupaient leurs arbres fruitiers. Une foule d’arbres natifs de chez nous ont alors presque disparu, s’il n’y avait pas eu Mr Populer des facultés agronomiques de Gembloux qui prit son bâton de pèlerin et retrouva presque toutes les espèces d’arbres. Le journal s’appelait donc d’abord Flo-Flaf.
FLO c’était le Front de Libération de l’Oreille. J'avais fait une conférence historique sur le Front de Libération de l’Oreille au château de Colonster le 15 septembre 1985. Cette conférence partait de la constatation de mon ami le professeur Tomatis, qui disait que l’oreille devenait un chef d’œuvre en péril dés qu’elle était agressée par plus de 90 décibels (lire le texte de la conférence dans le livre Front de Libération de l’Oreille, paru aux éditions du Miroir en 2001). Le journal le Flo-Flaf a commencé à paraître en été 1989. Il était sous-titré "Revue européenne de conscience planétaire" avec mention "annuel, trimestriel et spasmodique". Agnes Varda disait que "Flaf, c’est le bruit de la fleur de cerisier qui se pose au sol". Le journal s’est appelé FLO-FLAF jusqu’au numéro 42 où le FLAF s’est retiré et il n’est resté que le FLO.
Le dernier numéro vient de paraître c’est le numéro 52 de février 07

Julos

07:48 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Hello le cousin c'est gentil d'avoir mis nos bouilles dans le FLO !
Bises de la cousine de Tournai et de son conjoint, l'employeur de chromatographes à phase gazeuse ;-)

Écrit par : Monique | 26 mai 2007

Répondre à ce commentaire

FLO FLAF J'ai parfois l'impression que nul ne peut faire partie du FLO FLAF : il n'y a pas de carte de membre, et cet idéal reste une terra incognita à chercher sur la Carte du tendre…Mais en même temps, comme beaucoup je me sens parti pris dans le FLO FLAF, car cette réalité m'a totalement atteint…

Cette difficulté de cerner la question évite les enfermements, où l'on tourne sur soi, et cependant donne au FLO-FLAF son unité de mesure, le Un, qui est celui de l'Univers infiniment grand.

Concentré de liberté, j'aime parfois préciser à ceux qui veulent me punaiser une étiquette que je me situe dans le Front de Libération de l'Oreille et des Arbres Fruitiers. À chaque fois, ce que j'ai dit plus haut se vérifie dans les bouches bées et les regards incrédules.

Ainsi, lire le nouveau Flo est toujours un instant important…

Écrit par : babel | 01 juin 2007

Répondre à ce commentaire

Flaffy floffu Par bizarre je flaffais par là, tout flo tout flemme, j'ai cueilli l'instant de la dire une fleur que je t'écris posé parmi nous, tout ce nous autour de toi. Baiser à tout qui le reçoit. Bernard.

Écrit par : Bernard | 29 mai 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.