29 mars 2007

 

 
Julos_FoireduLivre_victorHugo

Julos le 27 mars à Paris près de la sculpture de Ousmane Sow:
sculpteur génial de Dakar, la grande statue représente Victor Hugo
et son oeuvre immense et impérissable.
C’est Béatrice Soulé qui a pris la photo.

17:46 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)

10 mars 2007

Pagode semeuse d'étoiles

 
Pagodes_PhotoClaire Lafontaine
Photo Claire Lafontaine (Q)

 

12:01 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)

Le FLO

 

Flo52

Le journal actuel le FLO fut tout d'abord le Flo-Flaf. FLAF c'était les initiales du disque vinyle sortit en 1974, le Front de Libération des Arbres Fruitiers, qui fut disque d’or. Cette formule m'était venue à l'esprit à la suite d'un véritable génocide des arbres fruitiers dans les années 70, suite à une dérive de la nouvelle Europe qui donnait des primes de 100 ou 200 francs par arbre aux propriétaires de vergers qui coupaient leurs arbres fruitiers. Une foule d’arbres natifs de chez nous ont alors presque disparu, s’il n’y avait pas eu Mr Populer des facultés agronomiques de Gembloux qui prit son bâton de pèlerin et retrouva presque toutes les espèces d’arbres. Le journal s’appelait donc d’abord Flo-Flaf.
FLO c’était le Front de Libération de l’Oreille. J'avais fait une conférence historique sur le Front de Libération de l’Oreille au château de Colonster le 15 septembre 1985. Cette conférence partait de la constatation de mon ami le professeur Tomatis, qui disait que l’oreille devenait un chef d’œuvre en péril dés qu’elle était agressée par plus de 90 décibels (lire le texte de la conférence dans le livre Front de Libération de l’Oreille, paru aux éditions du Miroir en 2001). Le journal le Flo-Flaf a commencé à paraître en été 1989. Il était sous-titré "Revue européenne de conscience planétaire" avec mention "annuel, trimestriel et spasmodique". Agnes Varda disait que "Flaf, c’est le bruit de la fleur de cerisier qui se pose au sol". Le journal s’est appelé FLO-FLAF jusqu’au numéro 42 où le FLAF s’est retiré et il n’est resté que le FLO.
Le dernier numéro vient de paraître c’est le numéro 52 de février 07

Julos

07:48 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

09 mars 2007

Quinzaine du bon langage


QuinzaineBonLangage
Vidéo envoyée par lolatour

11:43 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

08 mars 2007

Je m'appelle Julos


Je m'appelle Julos
Vidéo envoyée par lolatour

19:13 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)

08 mars 2007 - Journée de la Femme

 

DerniereEdition_JourneeFemme_3


Image tirée du journal Le Soir

16:52 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)

Lila


Court métrage Lila, tourné en Corse

lilafuji[2]

 

16:51 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)

 

 
MondeNeuf_codebar

Si vous avez l'envie de commander des livres et des albums de Julos
veuillez vous rendre au magasin en cliquant sur l'image

15:43 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)

04 mars 2007

Les chaussettes de l'archiduchesse


 

EXEleschaussettes_blog

 

Les virelangues ont toujours été mes compagnons de bouche

Pour un comédien, un chanteur ou un orateur de haut vol, dire et redire des virelangues avant un spectacle est un exercice fabuleux qui donne de l'aisance, de la facilité. On passe les mots par son gueuloir, on s'aiguise la bouche, on apprend à proférer, à jeter les mots à la figure comme des épluchures, on se délie la langue. Des savants affirment que nous pensons huit cents mots à la minute et que nous ne pouvons en exprimer vocalement que cent trente-cinq en une minute. Comment s'étonner qu'à vouloir tout dire en une minute, on marche inévitablement sur sa langue ?

Julos Beaucarne

 

NouveauLivre_chaussettes

Article paru dans le journal Le Soir, 23 février 2007

 



Pour commander le livre


 

 

12:08 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

Julos dans le désert - Ohoto

 

Photos_Ohoto

photo Frank Bruynbroek

 

11:06 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)