06 mai 2007

Article paru dans La Croix, 05 et 06 mai 2007

 

LaCroix_titre_final
LaCroix_1et2_final_finalphoto

LaCroix_2et3_veryfinal_final_bis

 

CoupsCoeur_final

 

17:31 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

La voiture non-polluante... Ben voyons, et moi je crois en Dieu... Julos, je n'aime pas ces annonces de miracle : "...cette voiture résoudrait tous les problèmes de pollution de notre planète...". Mais comment peut-on dire une chose pareille ? Quelle bêtise ! C’est parce que je t'aime bien que je te dis ça tout de "go", tu le sais j’ai l’écorce parfois rugueuse, je ne supporte pas les mensonges.

Et comment la recharge-t-on cette voiture "miracle" ? Devinez... Avec une prise électrique ! Et comment la produit-on cette électricité ? ...retour à la case départ. "Rien ne se crée, rien ne se perd", alors arrêtons de croire que le miracle technologique viendra un jour - comme c'est bizarre, c'est toujours pour demain le bonheur... - effacer d'un coup de bagette magique tous les désastres et saccages environnementaux que notre consommation effrénée et boulimique a causés, et ce de manière irréversible, sur notre planète Mère. Amen.

Écrit par : Bernard | 09 mai 2007

Répondre à ce commentaire

La voiture non-polluante quelques infos complémentaires sur ce site, Bernard. En réalité, c'est une voiture dé-polluante, je suis de l'avis de Julos, c'est très prometteur cette technologie. J'en profite pour dire que chez mes ingénieurs, j'ai vu de mes propres yeux une voiture rouler uniquement à l'huile de friture. c'est stupéfiant.

Écrit par : lol | 09 mai 2007

Répondre à ce commentaire

L'operation du Saint-Esprit... Je n'en démordrai pas, tu t'en doutes, Laurence. Je suis d'accord que l'on s'émerveille sur ces belles inventions, mais je demande aussi à voir le bilan énergétique global : l'air comprimé nécessaire à la recharge de la voiture, ou l'électricité du compresseur, ne sont pas produits par l'opération du Saint-Esprit que je sache. L'huile de friture non plus, pas plus que le "carburant au colza", qui est, rappelons-le, une des cultures intensives les plus polluantes de la planète. On y déverse des pesticides à tire-larigaud, pas de danger puisque ce n'est pas pour manger.... Tout jaune et tout beaux soit-il ces beau champs de colza si photogéniques, ils n'en sont pas moins dégradants pour nos sols et notre faune, et "notre" planète.

Non, je n'en démords pas, l'homme moderne est un singe boulimique de vitesse, de loisirs, de sports, de vacances en avion, de pistes de ski et de VTT, qui sont autant de buldozers pour les pâquerettes et les edelweiss. Ma conlusion (souvent c'est le dernier point d'une énumaration qui est le plus important dans l'esprit de son auteur, je me réfère au cinquième coup de coeur de Julos) : l'unqiue "solution est intérieure".

Écrit par : Bernard | 09 mai 2007

Répondre à ce commentaire

En effet, si l'on considère le bilan énergétique global, tu as raison il y a certainement une empreinte écologique défavorable en amont. Mais c'est aussi le cas pour ton vélo, sans doute le cadre n'a pas été soudé avec un chalumeau à pédales, tiens c'est un créneau ça... un vélo zéro émission pas mal, non? et la marche à pied c'est pareil, il faut des chaussures, toutes nos activités ont un impact environnemental avec tout ce que cela implique, la seule énergie tout à fait propre c'est celle qu'on n'utilise pas, c'est certain, il faut réduire notre consommation, changer de comportement, inverser la vapeur des mentalités, "la vraie révolution c'est une révolution intérieure" Oui. Et ne peut-on pas faire ça et encourager à la fois les alternatives qui, bien qu'imparfaites, tendent résolument vers l'idéal? Il y a 30 ans, les sceptiques se moquaient des concepteurs d'éoliennes, aujourd'hui la technologie a énormément progressé, elle est très rentable, ce n'est pas la solution unique, ce n'est pas la solution idéale, il n'y a pas de solution idéale, il n'y a que des solutions qui sont toutes meilleures puisqu'elles participent conjointement au changement, c'est ça qui est encourageant.
Fin de la tirade
lol

Écrit par : cachez ce saint esprit que je ne saurais etc etc | 09 mai 2007

Répondre à ce commentaire

Je suis d'accord, il ne faut pas... Je suis d'accord, il ne faut pas se moquer de ces inventions, et je ne m'en moque pas (si tu voyais ce que j'invente parfois comme systèmes pour améliorer mes vélos à quatre sous, c'est toi qui te moquerais !), il faut s'en émerveiller, mais il ne faut pas dire non plus que c'est la solution miracle ! Ce serait comme dire à des jeunes mariés - je viens de lire l'article de Julos au Québec sur les "illusions de l'amour", je vous mets le lien ci-dessus - ce serait come leur dire donc qu'ils ont trouvé le partenaire idéal et que désormais et à jamais ils vont voguer "volle petrol" dans le bonheur parfait !

Écrit par : Bernard | 09 mai 2007

Répondre à ce commentaire

Excusez-moi du fond du bois Moi je suis piéton, alors, les histoires à pleus, très peu pour moi, mais les histoires à pied, oui. Alors qui inventera un coricide pas trop chimique pour mes petons à l'air comprimé par des heures de chaussures ?

Écrit par : babel | 10 mai 2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.