17 juillet 2007

Les livres de Julos

 

 
Photo_Zouzou

L'encre pour jeter l'ancre
au coeur de ma mer intérieure

photo zouzou
 
 
 

 

Julos écrit pour vous


Poésie, illustré
Éditions Duculot, 1975 - Archipel, 1996 (réédition)

Couverture_JulosEcritPourVous1          Couverture_JulosEcritPourVous


Recueil de textes où s'entrelacent pêle-mêle des bonheurs fous et des chagrins à déchirer les pierres, des odeurs de terre, d’humus et d’arbres fruitiers, des danses villageoises et des rires de gosses, des ogres et des roses, des marquis et des cosmonautes, des marins, des printemps... Tout Julos est là, dans sa faconde, sa cocasserie, sa profondeur.

Marc Robine

 

Aujourd’hui nous parlerons de notre Sibérie à nous la Fagne


Photos de Dany Clossen commentées par Julos
Editions Louise Hélène France, 1979

Couverture_Fagnes

A dire vrai je n’ai fait que marcher
en lisière de la Fagne
je n’ai fait qu’effleurer sa vie intérieure
je voulais simplement vous donner le goût
de la rencontrer
cette mystérieuse sauvagine
la Fagne c’est le toit de notre pays
notre himalaya à nous
excusez-nous du peu du prou

Julos Beaucarne

 

Mon terroir c’est les galaxies

Poésie, illustré
Editions Louise Hélène France, 1981

Couverture_MonTerroir_7cm


Mon terroir c’est les galaxies
la vie est courte compagnon
l’ici-bas n’est pas notre vraie maison
notre corps est outil est véhicule
sitôt qu’il sera à la ferraille
ne restera vivant que notre esprit
en attendant mortel mon frère soigne ton corps
afin qu’il te conduise au plus loin
qu’il est en possible
au bout de cette galaxie
que tu es sans le savoir
ô ignare mortellement ignorant
du sens du courant de ton fleuve intérieur

Julos Beaucarne

 

Premier cahier de chansons


Editions Louise Hélène France, 1983
Couverture_PremierCahierChansons


 

Entre le dire et le non-dire


Poèmes illustrés par Dacos
Éditions de la Lettre douce, 1985

 

Étiquettes pour école cathodique


Aphorismes présentés sous forme d'étiquettes autocollantes
Editions Louise Hélène France, 1986

Couverture_Etiquettes

 

J’ai vingt ans de chansons

Répertoire des chansons de Julos de 1967 à 1987, commenté et illustré

Éditions Didier Hatier et Vents d’Ouest, 1987
Couverture_20ansChansons

J’ai pris le parti, d’une part de donner parfois des indications précises sur les moments et les circonstances qui m’ont amené à écrire telle ou telle chanson, et d’autre part j’ai écrit moi-même des textes parallèles, j’ai épinglé des citations d’autres auteurs, j’ai repris des articles des journaux qui relataient des événements significatifs pour moi, j’ai souligné des évidences scientifiques, j’ai focalisé mon écriture sur des exploits de toutes sortes afin de mettre en lumière mes directions et mes itinéraires.

Julos Beaucarne


 

Le familier des nébuleuses


Poésie, gravure de Nadia de Clauzade
Éditions ADda, 1988

 

L’appel de Madame la Baronne


Bande dessinée de Jean-Claude Servais, textes de Julos
Éditions Casterman, 1989

Couverture_AppelMmeBaronne

 

Brel


Voyage textuel en résonnance avec les chansons de Jacques Brel
Éditions Acropole, 1990
Ancrage, 1999 (réédition)

Couverture_Brel                 Couverture_Brel2


Ce livre est une biographie fiction qui ne suit aucunement le cours de l’histoire du grand voyageur mental et mélodique que fut Jacques Brel. Ce livre est un voyage textuel en résonance à ses chansons, à ses directions, à ses méandres. Il est profondément infidèle à la trame de ses jours, il court d’un coté à l’autre de sa trajectoire, il s’arrête et rebondit à tout bout de champ, il survole comme un aigle et tout à coup plonge sur un fait, sur une anecdote et s’y accroche. Un poète ne peut écrire un livre logique sur un autre poète, il écrit sur un autre poète comme il écrit un poème

Julos Beaucarne

 

Asie–Lumière


Images Charley Case, textes Julos Beaucarne
Editions Renaisssance, Namur

 

9 chemins de non-retour


Poésie, illustrations de Garouste
Éditions AEncrages, 1991

Couverture_9cheminsNonRetour

 

Objets détournés


Objets conçus par Julos, soudés par Jean-Pierre Vanderwegen et photographiés par Daniel Fouss.
Editions Louise Hélène France, 1992

Couverture_ObjetsDetournés1


Tout est poésie : un morceau de bois trouvé dans le musée des Beaux-Arbres, une roue rouillée que le temps a doucement érodée, le goût de la pluie sur les objets, la persistance du soleil, du vent : tous les éléments mémorisés dans la peau du bois, dans la peau du fer, dans la peau de la pierre : matériaux nobles soumis à l’alchimie du temps avec son cortège de brouillard, de soleil et de pluie. Les formes les plus simples, les plus utiles, surtout celles qui sont devenues des objets oubliés, quand elles sont assemblées d’une certaine manière avec la logique du pur illogisme sans qu’il y ait là la moindre notion d’utilité, de rentabilité, les formes oubliées reprennent vie dans mon regard, dans votre regard.

Julos Beaucarne


Le Virelangue


Recueil de virelangues
Editions Actes Sud, 1992

Couverture_Virelangue

Que Julos Beaucarne affectionne le virelangue – dont on ne sait peut-être pas que c’est des mots ou phrases qu’il faut pouvoir répéter sans trébucher dans la prononciation – voilà qui n’est pas pour étonner ses amis. Ne leur a—il pas confié un jour sa prédilection pour les mots wallons "où le sens est dans le son" ? Julos, virelinguiste-chanteur est devenu poète par amour des mots, mieux même, par fascination. On l’écoute avec plaisir, on le lit avec bonheur. Car il appartient à l’espèce très particulière de ces fous de parole qui, jouant avec les mots, finissent par jongler avec les concepts.

Hubert Nyssen

 

Daniela


Photos de nus de Pierre Dandois -  textes de Julos
Éditions Magermans, 1993
Couverture_Daniela

 

Voyage à la lisière de l’infini

Considérations poétiques et philosophiques, illustrées par Julos

Le Fennec éditeur, 1994

Couverture_VoyageLisiere_2

C’est quoi vivre en lisière de l’infini ? Est-ce vivre dans l’impermanence : l’état de celui qui sait à chaque minute qu’il n’est que de passage et ce sentiment le pousse irrésistiblement à goûter l’infinitude du moment, de la minute, de la seconde, sans en perdre une miette. Naître, est-ce déjà entrer en exil, quitter la sécurité pour le voyage dans l’étrange ? Est-ce déjà commencer son métier de nomade ? La femme et l’homme seraient donc des habitués de la lisière, de la frontière.

Julos Beaucarne

 

L’avenir change de berceau

Féerie théâtrale écrite par Julos et illustrée par Joanna Dupont
Éditions du Perron, 1995

Couverture_AvenirChangeBerceau_7cm

Je disais donc que notre seule certitude, c’est que nous venons toutes et tous d’une femme. Pouvez-vous dire le contraire ? Difficile de renier ses origines ; notez-bien, beaucoup d’hommes le font tout le temps, ils attribuent à eux-mêmes le fait qu’ils sont sur la terre ; c’est bien connu la vache oublie vite qu’elle a été un veau. Ainsi donc le ventre de ma mère était un royaume, une secrète usine où j’ai été fabriqué, franchement ce n’est pas banal ce fait-là ! Ma mère était une reine et la votre aussi. C’est être une reine que d’être capable de tricoter une enfant dans son ventre.

Julos Beaucarne

 

Le navigateur solitaire sur la mer des mots


Textes réunis pour le spectacle du même nom
Éd. Les Éperonniers, 1997
Isabelle Quentin Editeur, 2000 (réédition)

 

Couverture_NavigateurSolitaire

 

Monde neuf

Poésie, manuel de fertilisation des sols

Éditions de l’Archipel, 1999
Couverture_MondeNeuf

Ce livre n'est pas un livre c'est un manuel de fertilisation des sols. Il va dans tous les sens, il est volontairement anarchique et casse avec toutes les habitudes. C’est un livre de dissident qui est parfois dissident de certaines dissidences. C’est un livre où le chiffre 9 est roi, où les pagodes post-industrielles sont légion, un livre où l’on recycle l’ancien pour en faire du neuf, un livre où toutes les couleurs ont droit de cité, un livre que l’on parcourt avec le vélo de ses lunettes...

Julos
Beaucarne


 

Au fil de la tendresse


Textes réunis à l’occasion d’un spectacle joué de concert par Julos et Jacques Salomé en Belgique, en France et en Suisse en 1992.
Éditions Ancrage, 2000

Couverture_AuFilTendresse

Julos Beaucarne chante la solitude et l’acceptation. Il chante la nostalgie et le rêve. Il chante la tendresse qui dépasse la souffrance et les peurs. Il chante la réconciliation et la main tendue.

Jacques Salomé


Jacques Salomé défait les noeuds que nous avons a u fin fond de nous, c’est un dénoueur, il nous apprend à prendre en main notre propre histoire, à la rendre limpide.

Julos Beaucarne


Les arbres chemins entre ciel et terre


Photos de Brigitte de Crawhez commentées par Julos
Éditions Éole, 2000

Couverture_Arbres

Ce ne sont point des paroles inutiles qui sortent de la bouche des arbres. Ce sont de silencieux messages d’amour, ce sont des cris écrits à même l’écorce.

Julos Beaucarne

 

RAVeL ou l’aventure est au bout de la roue


Photos de Daniel Fouss commentées par Julos
Renaissance du livre, 2001

Couverture_Ravel

Comme "le vieux peau-rouge" d’Achille Chavée (celui qui ne marchera jamais en file indienne), Julos Beaucarne arpente le RAVeL, en tandem avec Daniel Fouss. Tous deux, sur ce sentier de la paix et des senteurs, « funambulent » sur un tapis qui, chaque coup de pédale, se déroule dans le vert du décor. Comme par magie, ce réseau autonome de voies lentes les relie aux paysages et aux gens de nos régions.

Bernard Gillain


In vélo veritas. En enfourchant ta bécane, tu testes inévitablement ta machine humaine, cette machine plus silencieuse encore que ton bicycle. En pédalant, tu fais travailler les 455 muscles de ton corps et tu mets en mouvement tes 211 os creux et quand tu regardes un beau paysage en souriant tu fais travailler 17 muscles sur les 455. Tu as tout à gagner à sourire sur deux roues, aussi bien que sur 4 roues par ailleurs, aussi bien que sur les deux jambes que t’as données ta mère à ta naissance.

Julos Beaucarne

 

Et la Sambre elle-même se serait mise à parler


Publié par le Syndicat d'Initiative de Maubeuge, 2001
en français, néerlandais et en anglais

 

Bon appétit Julos


Textes et recettes du terroir, avec Nicole Darchambeau
Editions Les Capucines, 2002

Couverture_BonAppetitJulos

Si le constructeur de pagodes "médite sur la verticalité" et "sème sur son passage des repères géants", le poète rêve de tirer de chaque plante son "génie énergétique" pour offrir au monde la "potion magique harmonique". Dans cet esprit, Julos Beaucarne revisite l’épeautre par la Bière des Pagodes, tandis que Nicole Darchambeau se charge d’accommoder les produits du terroir en mettant en oeuvre le céleste breuvage. Ainsi textes et recettes se rencontrent, se mêlent et se répondent au gé des menus pour une vaste et appétissante digression sur le "métissage gustatif". Le tout avec un zeste... de langue verte wallonne.


Front de libération de l’oreille et autres considérations


Essai
Le grand miroir, 2002

Couverture_FLO

Six textes de Julos pour appeler notre vigilance sur quelques grandes questions toujours d’actualité comme l’argent ou la guerre, comme la beauté de la musique et la nocivité du bruit, comme le respect et l’attention à porter aux enfants, à la nature, aux créateurs, aux artistes, à la Francophonie, à la culture qui nous est propre, à notre langue française ... à la planète tout entière. Des textes remplis de sagesse et d’humour, de tendresse et de gravité pour nous aider à traverser 2002 la conscience attentive et le coeur grand ouvert. Un coeur grand comme celui de ce Julos si tellement de chez nous!

France Bastia, Nos lettres, février 2002


Le péché capital aujourd’hui, ce serait peut-être d’oublier que nous sommes chacun, chacune, les membres de l’équipage du vaisseau spatial Terre, que nous sommes tous et toutes responsables de la marche du monde

Julos Beaucarne

 



Sorti en 15 exemplaires avec des eaux fortes de Gwendoline d'Huart, texte de Julos
Atelier de l'Art Actuel des Chartreux, 2003

 

Objets détournés de la Galaxie Julos


Les objets détournés de Julos et Zouzou
Editions Louise Hélène France, 2004

Couverture_ObjetsDetournés2


Je crois depuis longtemps comme Alphonse de Lamartine que les objets inanimés ont une âme ne fut ce que parce qu’ils ont été manipulés par des êtres humains disparus qui les ont imprégnés de leur psychisme, de leur aura. C’est pour cela que j’ai collectionné des objets au fil de mes voyages, pour leur beauté, pour leur silencieuse et forte présence

Julos Beaucarne

 

Noémie la petite fourmi

Conte écrit par Julos et illustré par Johanna Dupont
Editions Norina, 2006
Couverture_Noémie

Tu te rappelles, j’avais une fourmi apprivoisée. Elle se nichait toujours dans mes oreilles ou bien dans mes fosses nasales, mes amis disaient: "Attention il y a une fourmi qui te sort du nez" et ils faisaient mine de la tuer - "Non ne la tuez pas, laissez-la vivre" disais-je. Ma fourmi s’appelait Noémie, elle aimait se balader sous les coquelicots, escalader leur tige, monter sur les pétales parfois elle prenait un pétale de coquelicot comme tissu pour s’en faire une robe,elle aimait la couleur, elle était très coquette Noémie, elle était tres jolie aussi, elle avait une taille de guêpe, quand j’écrivais dans un cahier, elle courait d’un bout à l’autre de la page, elle faisait ses petits 100 millimètres disait-elle, c’était son jogging à elle, ma fourmi Noémie. S’il m’arrivait de faire une tache d’encre, elle se roulait dedans avec délectation, elle avait de l’encre partout, sur les antennes, les mandibules, l’abdomen alors elle écrivait des mots en langue fourmi, avec tout son corps, avec ses 6 pattes, elle pouvait écrire six mots en même temps, sacrée Noémie.

Julos Beaucarne

 

Les chaussettes de l’archiduchesse


Recueil de virelangues, avec la collaboration de Pierre Jaskarzec
Editions Points, 2007

EXEleschaussettes_blog

Pour un comédien, un chanteur ou un orateur de haut vol, dire et redire des virelangues avant un spectacle est un exercice fabuleux qui donne de l'aisance, de la facilité. On passe les mots par son gueuloir, on s'aiguise la bouche, on apprend à proférer, à jeter les mots à la figure comme des épluchures, on se délie la langue. Des savants affirment que nous pensons huit cents mots à la minute et que nous ne pouvons en exprimer vocalement que cent trente-cinq en une minute. Comment s'étonner qu'à vouloir tout dire en une minute, on marche inévitablement sur sa langue ?

Julos Beaucarne



 

Total provisoire : 30 livres

18:07 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Il m'en manque ! pour un collectionneur, c'est TER-RI-BLE ...

Écrit par : Jilber | 19 juillet 2007

Répondre à ce commentaire

Aïe ! Pauvre Jilber...

Écrit par : Bernard | 21 juillet 2007

Répondre à ce commentaire

Il t'en manquera toujours parce qu'il est plus facile de perdre deux livres prêtés un jour, qu'un kilo placé autour du nombril…

Écrit par : babel | 06 août 2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.