10 septembre 2007

Chapeau de plume

 

Images_ChapeauPlumes

Chapeau de plume photographié dans une librairie de Roussillon en Vaucluse 



 "L'homme blanc prétend que nous sommes belliqueux, alors que nous sommes pacifiques.
Il nous traite de sauvages, mais c'est lui qui est un sauvage.
Regardez cette coiffure de plumes d'Aigle, il appelle cela un bonnet de guerre. Bien sûr, nous l'utilisions autrefois pour la guerre, mais la plupart du temps, nous l'arborions pendant nos cérémonies sacrées et pas pour aller au combat. Chaque plume représente une bonne action, et ma coiffe en compte trente six. Elles n'appellent pas à la guerre, elles montrent seulement qui nous sommes.
De même l'homme blanc appelle nos chants des chants de guerre, mais il s'agit en fait de prière que nous adressons au Grand Esprit.
Il dit aussi à tort que nos tambours sont des tambours de guerre, alors qu'ils servent uniquement à communiquer avec le Grand Esprit. Parler de " tambours de guerre " n'a aucun sens pour nous.
Quand il observe comment nos guerriers se peignent le visage, il y voit encore de la peinture de guerre. En réalité, ils ne se peignent pas pour se battre, mais pour permettre au Grand Esprit de distinguer clairement leurs visages s'ils sont appelés à partir pour un autre monde.
Comment dans ces conditions, pouvons nous parler de paix à l'homme blanc, quand il ne voit partout que la guerre ?"     
      
 Mathew King Oceti Sakowin Oyate OGLALA (années 1980)


16:30 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.