22 octobre 2007

Je suis l'homme

 

 Julos_DjembeCouleur_finale2

 
Julos hier au Théâtre de la Vie



photo laurence latour
 
 
Je suis l’homme 
Je suis l’homme, je suis l’enfant,
Je suis la femme noire, la femme jaune,
L’homme noir, l’homme jaune,
L’homme blanc

Je suis l’oiseau
Et le poisson et la tortue
Et le cheval qui court.
Je suis l’herbe et l’arbre.
Je suis la mer et la montagne.

Si je fais du mal à une partie de moi,
A l’enfant qui est en moi,
A la femme qui est en moi,
De n’importe quel pays,
De n’importe quelle couleur,
Je me fais du mal à moi-même.
Aussi ai-je souvent mal
A toutes ces parties de moi
Mutilées, torturées, affamées,
En quelque lieu du monde.
Le jour approche
Où je serai entière et entier,
Où j’aurai assumé ma féminitude,
Ma mâlitude, ma négritude,
Ma jaunitude.
Je suis l’homme, je suis l’enfant,
Je suis la femme noire, la femme jaune,
L’homme noir, l’homme jaune,
L’homme blanc

Julos Beaucarne

14:02 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

L'enfantome Un jour l'enfantome
Se rappelle du son de l'eau.
Le son de l'eau
Lui fait revoir
Sa mère la mer
Son berceau.
Son père encore beau
Lui revient
En vol d'oiseau.
C'est si près du Cyprès
Et du ruisseau
Qu'il se sent
Si près de l'eau.

nayan

Écrit par : nayan | 23 octobre 2007

Répondre à ce commentaire

Suite de la légende de l'enfant Puis un beau jour
IL est parti
Sur un radeau
Et sans radar
L'enfant tellement
Désorienté
Ne savait plus
Quel bord aller

Passant par là
Sur un navire
Une voix de cristal
Chantait
Je sens son trésor
Qui chavire
Et plus il naviguait
Léger

nayan

Écrit par : nayan | 23 octobre 2007

Répondre à ce commentaire

l'amour, pas plus et pas moins Nouvelles de France. Les profs rebelles ne veulent pas lire la lettre de G. Moquet, 17 ans fusillé. C’est pas par manque de respect, non, non… J’ai mis deux lettres sur la table, retournées. Un lettre d’un fusillé par les nazis, il y a soixante ans, à sa famille. Une lettre ouverte, d’un amant poignardé par violence interposée, vous savez quand. Nous avons parlé. Des deux cas, de violence en système, professionnelle. De la violence artisanale. Puis les jeunes ont choisi. Un groupe a refusé la lettre de G. Moquet. Les autres ont pris les deux. Leur verdict ? La Lettre Ouverte est plus importante.
Dans la foulée, j’ai demandé à ces jeunes de 16 ans de ne pas mourir, de s’aimer, de se marier, d’être heureux et d’avoir beaucoup d’enfants.
Ils n’ont pas aimé l’idée de mourir pour ceci ou cela.
Mais parce que, ils le pressentent sans le savoir, l’amour, l’amitié seuls nous font hommes et femmes, c’est ta lettre Julos qu’ils ont reçue adressée à eux, parce que lettre ouverte.
Je leur ai promis de te le dire, je te le dis à voix haute, en lettre ouverte.
L ‘amour est la totale totalité
Ayant ouvert leur avenir pour longtemps

« Et les taches de sang sur le drapeau ? »
Voyons, on vous parle d’amour !

« et le combat ? »

Voyons, totalitaire de tous pays, taisez-vous !

Je suis homme, et j’ai à vivre l’amour pour aimer la vie !

Écrit par : babel | 23 octobre 2007

Répondre à ce commentaire

Julos, tu es un vrai mystique mais pétri de chair et de sang,
non pas diaphane ou éthéré comme les saints très sympathiques mais isolés du monde et quelque peu "manipulés"
Au pays de l'Amour, ce sera un peuple: femmes et hommes de chair et de sang qui feront des enfants, sans se mortifier dans la souffrance:
le sang des uns et le sang des autres ,
le tien, le mien deviendra nôtre.
Il n'y aura plus des vies mais LA VIE dans l'éblouissance de la JOIE partagée
entre tous les âges
toutes les formes
tous les espaces IN LAKESH...(tous les chacuns sont des autres moi-même)

Écrit par : lemonnier françoise | 27 octobre 2007

Répondre à ce commentaire

Enseignement Bonjour,

Ce texte devrait être la première poésie à apprendre par tout les enfants de la terre, dans toutes les écoles et traduit dans toutes les langues...un peu comme un hymne à la vie.
Merci pour ce merveilleux moment de partage d'émotions.
Muriel

Écrit par : Muriel | 29 octobre 2007

Répondre à ce commentaire

simplement merci simplement merci, Julos. Je le ressens très fort ton poème.
C'est sublime et émouvant.
aurélie

Écrit par : aurélie | 30 octobre 2007

Répondre à ce commentaire

sublîme!

Écrit par : aurélie | 30 octobre 2007

Répondre à ce commentaire

je l'ai entendu en poème ce texte est magnifique ! Je l'ai entendu par Claudine du groupe Samara (le souffleur de rêves). Je l'écoute trés souvent (le fils de claudine m'a donner un CD il y a plusieurs années) Et toutes les personnes à qui je l'ai fait écouter ont adoré. Merci...

Écrit par : céline | 09 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

Vraiment apprécier vous partager cette article.Is le même homme ceux qui ont écrit et chanté tous les temps favori. Je suis votre homme! Je pense que oui. Je ne peux pas résister à la pensée de chanter une chanson qui va basculer tout le monde here.Really merci! Vraiment cool.

Écrit par : lose weight fast | 27 mars 2014

Répondre à ce commentaire

La respiration est le processus qui déplace l'air dans et hors des poumons, ou de l'oxygène par d'autres organes respiratoires tels que les branchies. Pour les organismes dont les poumons, la respiration est aussi appelé ventilation.

Écrit par : seo companies | 03 mars 2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.