20 décembre 2007

Lettre pour mettre du coeur au ventre des Wallons



BRABANCONNE WALLONNE sur l’air de la petite gayole

On nous l’avait toujours promis
Un pays grand ouvert
Un pays grand ouvert
On nous l’avait toujours promis
Un pays grand ouvert sur l’univers
Avec des habitants heureux
De vivre sur cette terre
De vivre sur cette terre
Avec des habitants heureux
De vivre sur cette terre
Les yeux grands ouverts
Ce ptit bout, D’terre qui bout
C’est la Wallonie
C’est à nous, C’est à nous
De lui donner Vie.

Julos © 2000

Image_GayolleCollant





Ce petit bout de terre qui bout c’est la Wallonie, j’aimerais bien qu’elle fasse partie de l’Europe sans pour autant perdre toutes ses racines: les pistolets du dimanche matin, les cuberdons, les macarons de Beaumont, la langue française, le wallon, toutes les bières brassées chez nous.
Jadis nous avons été les premiers à travailler le fer, les premiers à exceller dans l’extraction du charbon, les premiers à travailler la pierre, c’est pour cela que certains mots wallons sont passés dans le français comme coron, grisou, estaminet, rescapé, benne, chef porion etc, il importe que nous soyons les premiers à faire des choses que personne n’a faites auparavant.
Nous sommes acculés pour nous en sortir à l’ originalité.
Pour cela, il est important, à mon sens, de garder chez nous nos cerveaux, d’encourager les inventeurs, "Des chercheurs qui cherchent on en trouve, des chercheurs qui trouvent on en cherche" et il y en a beaucoup en Wallonie qu’on laisse partir aux États-Unis ou au Québec.
Il est important de donner aux enfants qui sont des inventeurs avant la lettre, de leur donner les outils pour qu’ils deviennent eux-mêmes et non quelqu’un d’autre, pour qu’ils deviennent leur propre rêve et non le rêve de leurs parents, de la société ou de la mode.
Si nous voulons que le chômage n’existe plus, il est de la plus haute importance que chaque enfant puisse s’inventer lui-même et accéder dès que possible à l'autonomie et pour cela la création de pistes cyclables pour que les enfants puissent aller à l’école en vélo est un pas vers cette autonomie.
À sa naissance chaque enfant reçoit une feuille de route.
La société, l’argent, la radio, la télévision, (L’école cathodique) font tout pour détourner l’enfant de lui-même. De 20H à 22H les films qui passent en ”prime time “ comme on dit sont des films où l’on tue, où l’on zigouille bref des films publicitaires pour sociétés de pompes funèbres et marchands d’armes.
On s’étonne naïvement qu’il puisse y avoir des vols à mains armée, des viols, des assassinats alors que ces films donnent quotidiennement le mode d’emploi.
Nous sommes un pays colonisé par l’argent par la nouvelle religion au nom du pèse et du fisc et du saint bénéfice. Seulement 6% de chansons francophones passent à la radio, le wallon tient encore moins de place sur les ondes, c’est important de garder notre identité face à l’Europe grandissante où l’anglais devient la langue de toutes et de tous.
Comment un pays peut-il s’unifier s’il n’a pas de culture propre, si sa culture quotidienne distillée par la télé et la radio vient d’ailleurs ?
Nous ne pourrons avoir notre place dans l’Europe que par notre originalité et pas par une imitation servile des sociétés riches et dictatoriales. Les programmateurs de radio sont d’aveugles conducteurs d’aveugles, des enfonceurs de portes ouvertes, des amnésiques qui ont trahi leur pays par snobisme et par arrivisme et parce que la loi du plus fort est toujours la loi du moindre effort. La programmation devient un modèle d’imbécillité, après une très belle entrevue avec un écrivain qui écrit en français, on passe une chanson en anglais qui n’a aucun rapport avec ce que vient de dire l’auteur. Est-ce cela de la radio intelligente? Et ces chansons interrompues abruptement par la sacro sainte publicité dictatoriale (comme si les potentiomètres n’existaient pas) Ne passent à la radio aux heures de grande écoute que des chanteurs qui ont vendu des millions de disques. Au lieu de faire connaître d'autres créateurs et faire bouger la comprenette du monde. "Pourquoi appelle-t-on les chansons à succès des tubes?" parce qu’ils sont creux. Ces chanteurs de grande écoute monopolisent les ondes hertziennes. Les programmateurs de radio mettent les chanteurs de chez nous au chômage (Pourtant Dieu sait s’ils sont nombreux et talentueux), l’état demande à chaque personne de payer une redevance pour écouter la radio et regarder la télévision (en Wallonie en tout cas) mais personne n’a son mot à dire sur les programmes qui passent. Est-ce là une société démocratique ? Quand on passe des chansons en anglais, on ne donne même pas la traduction, ça nous permettrait au moins de savoir ce que disent des gens qui vivent à 8.000 kilomètres de chez nous. Quand un groupe américain sort un nouveau disque aux États-Unis, on le sait le lendemain dans le monde entier et dans notre pays, par contre très peu de chansons en langue française passent aux Etats-Unis, il n'y a pas d'échange, ni de réciprocité. Et si un chanteur sort un disque à Houtsiplou, on le saura dans 10 ans ou quand il sera mort, et encore... Les jeunes n’ont plus de mots français à mettre sur leurs sentiments nous sommes envahis par une culture qui n’est pas la nôtre, nous ne soutenons pas nos poètes, nos créateurs.
Nous devrions être les premiers à populariser les voitures non polluantes, les voitures au gaz (un effort a déjà été fait dans ce sens) les voitures hybrides (Essence électricité) je sais que ces modèles sont plus chers que les autres mais les gens riches s’ils étaient originaux pourraient mettre leur point d’honneur à montrer l’exemple. On dépense des fortunes pour faire de la pub pour des voitures très belles mais qui polluent et on pleure comme des vaches malades (on sait ce que c’est) quand il y a un pic de pollution à Bruxelles, il faudrait savoir ce qu’on veut. Pour les transports cargo ne serait-il pas utile d’innover, de privilégier les péniches et les dirigeables qui sont des transports non polluants et plus silencieux et les routes seraient désencombrées.
Des milliers de personnes emploient des herbicides alors que d’autres moyens écologiques existent, on peut brûler les herbes par exemple. Si nous ne faisons rien les nappes phréatiques se pollueront et nos enfants et petitsenfants n’auront plus d’eau potable. Nos rivières et nos ruisseaux qui sont le sang de la terre sont pollués, quand j’étais enfant on jouait dans le ruisseau on se baignait dans la rivière, les rivières et les ruisseaux étaient nos jouets grandeur nature.
Nous n’aurons d’intérêt pour l’Europe que si nous trouvons des solutions avant les autres, que si nous sommes des inventeurs perpétuels, des trouveurs de solutions, l’homme n’a pas été au bout de tous ses possibles. La Wallonie est le pays le plus riche en inventeurs et en poètes mais qui défend les inventeurs et les poètes de chez nous ? Qui connaît les poètes, les chanteurs, les écrivains de notre pays ? Nous ne défendons pas ce qui nous est proche. C’est pourtant l’esprit qui mène la danse.
Mettre la Vie avec un grand V à la mode chez nous me semblerait un objectif primordial pour cette Wallonie en plein essor au sein de l’Europe. Les jeunes qui veulent créer leur propre entreprise devraient être encouragés plutôt que d’être découragés par des fonctionnaires dictateurs qui malheureusement souvent défendent leur petit pouvoir et sont comme des “abs”, des freins puissants à tout progrès, des gens moisis et acariâtres qui n’ont pas l’envie que le monde change puisqu’ils ont chaque mois leur salaire fixe et qui abusent de leur pouvoir pour écraser le pauvre monde. Ils ne sont pas tous semblables mais il faut reconnaître qu’ils sont encore nombreux dans notre pays de travaux inutiles.
Heureuses initiatives que ces pistes cyclables qui se tissent dans toute l’Europe, chez nous le Ravel obtient un franc succès et je rêve d’une piste cyclable d’ici à la méditerranée...

Julos Beaucarne


julos

 

17:47 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

d'accord avec toi à 100% d'accord avec toi à 100% julos.
Battons-nous pour la paix, l'union et l'écologie de notre terre.
bises
aurélie

Écrit par : aurelie | 21 décembre 2007

Répondre à ce commentaire

Pull Tu vas si bien au pull !
Que de belles paroles, , ,
Il existe une chanson:
"Si tous les gars du monde
Pouvaient se donner la main. . .

Écrit par : Anouk | 21 décembre 2007

Répondre à ce commentaire

Oui, Julos.
Alors, en langue Basque, tu imagines!
Au fait, on te voit quand par ici?

Écrit par : jenofa | 22 décembre 2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.