18 janvier 2008

Les oiseaux

JaseurOiseaux 
Dessin de John James Audubon (1785-1854)

 

Les oiseaux sont les messagers et l'expression vivante de l'immense subtilité de notre esprit, ils sont commes nos pensées qui s'envolent et qui traversent l'air avec facilité. Les oiseaux sont nos maîtres et j'aimerais avoir leur rapidité, leur vélocité. Qu'y a-t-il de plus fort que cette traversée de l'espace d'une pensée qui instantanément touche son destinataire bien plus vite encore qu'un oiseau. Chérir une personne éloignée est possible, rien que par la pensée et en plus instantanément. La pratique de l'internet nous fait oublier la toute puissante télépathie, avec rien dans les mains, avec rien dans les poches sans risque de rupture de contact ni de panne d'électricité. Tant que nous sommes vivants, nous sommes dans le direct total.

Julos le 18 janvier 08

 

12:40 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Moi, j'ai parfois des pannes de télépathie, il y a des interférences inopinées, des brouillages volontaires, des pertes de contact pour cause de tempête, des fermetures d'émetteurs pour non-payé, des échos persistants, des distorsions, des silences radio, des pertes de signal, des mots perdus dans le silence assourdissant du cosmos...

Écrit par : Jilber | 18 janvier 2008

Répondre à ce commentaire

Les oiseaux des airs Regarder voler les oiseaux des airs
C'est comme jouer des airs du désert
Leurs vols fait voler des pensées
En espace de liberté

nayan

Écrit par : nayan | 18 janvier 2008

Répondre à ce commentaire

coucou pour faire le portrait d'un oiseau,
etc, etc,
tu connais
bisous
aurélie

Écrit par : aurelie | 18 janvier 2008

Répondre à ce commentaire

Qui peut répondre Comment savoir si dans l'après du vivant actuel qui sera mon non-vivant je serais plus vite dans le direct directement en pensée avec les êtres aimés totalement encore plus que du présent ?

Écrit par : Anouk | 18 janvier 2008

Répondre à ce commentaire

justement Justement, je pensais à vous. J'ai reçu un beau cadeau : "J'ai 20 ans de chansons" en CD ;-))).

Ici, le soleil se couche et ira vous rejoindre demain.

Bonne nuit et doux rêves,
Louise

Écrit par : Louise | 18 janvier 2008

Répondre à ce commentaire

l'Oiseau L'Oiseau vole et nous laisse si plat à ras de terre.

s'Envoler avec lui, prendre une de ses plumes qui lui poussent sur la peau, qui frisottent, vibre de l'air si libre, nous si ras de terre.

Nous avons tous envie et si peur de nous dire, envie et peur d'enlever le masque sous lesquels nous circulons, sans danger de nous trahir...

Écrit par : Francine Matthys | 20 janvier 2008

Répondre à ce commentaire

fais comme l'oiseau! tu connais la chanson!
il vit d'Amour et d'Air pure...l'oiseau!
et rien ne l'empêche...l'oiseau...d'aller plus haut!
bien sûr qu'on fait tous de la télépathie comme le bourgeois gentilhommme de la prose sans le savoir;
c'est pour ça qui faut nourrir nos pensées de beaux messages, de belles images pour se mettre sur la fréquence qui nous intéresse sinon ça nous rattrap!
et oui: on a le droit de tourner le bouton et de s'envoler vers le pays de l'Utopie où nulle vilénie n'est possible!
nulle barbarie! Quand j'aperçois à la télé des horreurs (y'en a plein les infos!), je chante avec les enfants qui nous entourent dans l'invisible (que nous pourrions : "un canard disait à sa barbe:"ris bar-be..., ris bar-be... un canard disait à sa bar-be..., ris bar-be... et sa barbe a ri!" mi-fa sol ré-do si-la sol mi sol fa ré la sol mi, mi-fa sol mi-do si-la sol mi sol fa ré-sol sol-sol do-oh(grave)
entre paranthèse: nous sommes tous complices si nous ne sommes pas des doux absolus et si n'unissons pas nos forces avec ceux qui disent non! mais dans la paix (Gandi, Benazhir, Julos!!!
Il faut que nous crayons de belles zimages et nous volerons à nouveaux grâce aux ailes géantes des oiseaux d'Utopie !

Écrit par : lemonnier françoise | 23 janvier 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.