30 janvier 2008

Fresque de Claude Rahir

 

 

 Images_FresqueClaudeRahirKourouFinale

Cette fresque peinte par Claude Rahir
à Kourou en Guyanne française existe-t-elle encore ?

 

 

Comète de Halley

Toi qui naquis bien avant le commencement du système solaire, que caches-tu obstinée derrière tes poussières stellaires ? Toi que le Giotto a fixée  sur sa fresque  en l'an 1305 au-dessus des rois mages. Nous des Europes qui t'avons vue passer tous les 76 ans, nous t'envoyons un messager pour porter au coeur de ton noyau un "buisson de questions" dont tu as la réponse à toi la plus ancienne, la plus sage, la plus fidèle des comètes que nous connaissons en ce terroir des galaxies. Donne-nous la clef pour ouvrir la porte de la douceur et de l'infinitude.

Julos


Document envoyé par Kira Rahir

10:07 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)

29 janvier 2008

Peinture de Didier Lamonica

 
Images_PeintureDidierDelamonica

http://delamonica.free.fr/

 

Les amoureux s'enlacent sans se lasser aux 4 coins du monde et peut-être même - qui sait - aux 4 coins de l'éternité. L'éternité a-t-elle des coins? Non pas des coins pour se cogner mais des coins où l'on peut sans se lasser, s'enlacer et s'aimer sans se lasser jamais et si le bonheur, c'était d'embrasser l'air frais qui monte jusqu'à nos narines les matins d'hiver comme les matins d'été, cet air neuf et pur (pourvu qu'il le reste), cet air neuf et pur du matin qui donne le goût de danser dans la nature, le goût de s'aimer, de semer, de s'embrasser, de s'embraser comme un feu au zénith de la joie et de la félicité. Et pourquoi pas les matins d'hiver comme d'été, féliciter et remercier le soleil de ne pas se lasser d'envoyer des milliards de rayons qui sont comme des milliards de baisers qui volent et volètent tout chauds sur toutes les peaux, celle des femmes, des hommes, des animaux, d'envoyer des baisers tout chauds qui volètent sur les cheveux, sur les ailes de tous les insectes avec et y compris les libellules et les oiseaux, qui volètent sur les crinières des chevaux au galop, qui volètent sur l'eau de tous les ruisseaux et aussi sur ces immenses paquets d'eau que sont les océans qui clapotent et font vagues tout le temps, on ne sait pourquoi ni comment.

Julos 29 janvier 08

21:57 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (10)

28 janvier 2008

L'escalier

 

 Texte_EscalierSamyn

Escalier de l'architecte Samyn

Jadis en des temps immémoriaux mémorables, j'habitais avec Loulou rue de l'Escalier près de la grand place de Bruxelles, c'est là qu'a commencé notre vie de bohémiens, de chercheurs d'autre chose, notre vie d'amoureux. Ne cherchez pas la maison, elle n'existe plus, nous avons dû la quitter, les promoteurs immobiliers voulaient y construire une tour et nous avons dû un beau jour ramasser toutes nos affaires .....oh! ce n'était pas grand chose: une guitare, Loulou n'avait pas beaucoup non plus, juste quelques livres et un beau regard bleu qui traversait la nuit, une voix de gazelle mâle qu'on peut encore entendre sur l'enregistrement de "Chandeleur septante cinq" maintenant sorti en cd et toujours trouvable pour ne rien perdre et ne jamais oublier sa voix disparue. Pour accéder à l'étage où nous logions, il y avait un vieil escalier vermoulu usé par des générations de femmes et d'hommes. Lorsque j'ai reçu la carte de voeux de l'architecte Samyn sur laquelle il y avait un escalier tout neuf, pimpant et très beau, j'ai pensé à notre escalier étroit qui nous menait au 7ième ciel en ces beaux jadis si lointains et si proches, j'ai pensé à notre vieil escalier pourri qui grimpe encore jusqu'au coin le plus chaud de ma mémoire opiniâtre.

Julos Beaucarne

28 janvier 08 à minuit 47, heure de Paris

08:31 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)

25 janvier 2008

Sur les lacs gelés du Québec

 

Images_Kite

http://web.mac.com/rlandry/Festivolant

 

Tandis que l’on fait du kyte sur les lacs gelés du Québec, nous autres en nos Europes nous sommes en pleine humidité  et le mazout  coûte de plus en plus cher, il est temps de chercher un nouveau mode de chauffage.  Pour voyager le mieux, c’est la marche à pied excellente pour la santé et le vélo:  tu vas 5 fois plus vite que le piéton et tu vas 5 fois plus loin et tu dépenses 5 fois moins d’énergie.   Côté voiture  il y a de plus en plus d’hybrides  essence ou diesel/ électricité comme la Cactus de Citroën et  plus originale encore: la voiture à air comprimé de Monsieur Nègre. Nous reviendrons sur ces deux modèles dans le blog.

Julos   

18:12 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

Eventail rouge

 

 Textes_Eventail

 

Quand elle ouvrit son éventail rouge.....  et il me semblait qu’elle ouvrait la moitié du monde, le geste était gracieux et la porteuse d’éventail japonais souriait. Je ne sais à quoi elle pensait. Pensait-elle à l’hémisphère sud ou à l’hémisphère nord? Elle se déplaçait à petit pas, elle remuait l’espace de la grand salle, ses lèvres étaient peintes avec la même  couleur rouge que celle de l’éventail, elle avait de tout petits yeux noirs, sa chevelure longue  allait de droite et de gauche selon ses mouvements, elle était revêtue d’une longue robe blanche qui parfois se gonflait en laissant flotter dans la salle un parfum subtil, un frisson sauvage.

Julos

15:18 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)

Paquet de roches

 

Images_PaquetRochesMazy

Non loin du château dont nous avons parlé plus bas, de l'autre côté de la voie de chemin de fer et de la route, on peut voir un impressionnant paquet de roches vibrantes,  on  devine  des visages immenses sculptés par le temps, tout un peuple de têtes de géants assemblés que veillent les arbres minces et nus de l'hiver. Les feuillages de lierre persistant leur font des tignasses vertes. C'est la nature et l'eau qui ont sculpté ces merveilles.

Julos 

14:22 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

Le pays des maziciens


 

Images_ChateauMazy

 

Château au-dessus d'un piton rocheux près de Mazy, le pays des maziciens comme disait mon fils Christophe quand il était petit. Je ne sais pas qui habite cette demeure juchée tout en haut, "à l'coupette" comme on dit en wallon. Dort-on tranquille à cette hauteur, ne craint-on pas de dégringoler une nuit sur les rails de chemin de fer qui s'étire en contrebas. Qui sont les êtres et les êtresses aux grandes tresses tressées qui ont le goût vertigineux de vivre là. Chez nous dans les campagnes, comme chez vous sans doute, habitants des Frances mystérieuses, le mystère est à chaque détour du chemin. Qui peut nous dire comment s'appelle ce château, quel est le nom du lieu-dit. Que dis-tu, que dit-on, que dit-elle donc, que se dit-il sur ce château au zenith ?

Julos 25 janvier 08

14:01 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Papier orange

 

Images_PapierOrange

12:08 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

18 janvier 2008

Les oiseaux

JaseurOiseaux 
Dessin de John James Audubon (1785-1854)

 

Les oiseaux sont les messagers et l'expression vivante de l'immense subtilité de notre esprit, ils sont commes nos pensées qui s'envolent et qui traversent l'air avec facilité. Les oiseaux sont nos maîtres et j'aimerais avoir leur rapidité, leur vélocité. Qu'y a-t-il de plus fort que cette traversée de l'espace d'une pensée qui instantanément touche son destinataire bien plus vite encore qu'un oiseau. Chérir une personne éloignée est possible, rien que par la pensée et en plus instantanément. La pratique de l'internet nous fait oublier la toute puissante télépathie, avec rien dans les mains, avec rien dans les poches sans risque de rupture de contact ni de panne d'électricité. Tant que nous sommes vivants, nous sommes dans le direct total.

Julos le 18 janvier 08

 

12:40 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (7)

14 janvier 2008

Utopie

 

 

Victor Hugo a dit : "L'utopie c'est la vérité de demain" 
moi je dirais que c'est la vérité d'aujourd'hui

Julos

 

09:01 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)

11 janvier 2008

Les lumières dans la nuit nous parlentde mystère

 

Images_coucherSoleilBxl

photo Inge

 

 

Chacun vit sa belle vie et parfois sa misérable vie de solitude et de "soufferance" encore heureux qu'il y ait parfois rejoignance certains soirs de grâce ou tout est à l'amour quand les étoiles ont pris possession du ciel et que les lointains nocturnes sont beaux et touchants comme l'approche de la nuit le soir d'un mariage d¹amour. Les lumières dans la nuit nous parlent de mystère, ici l'on s'aime et là aussi hélas, on se déteste, on se donne des coups, on se coupe le cou, moi en ma naïverie d'enfance, je ne voudrais parler que de gestes d'amour, de reliance et de douceurs et vous envoyer la photo d'un coucher de soleil heureux capté du haut d'une haute tour de Bruxelles d'où à 360 degrés on embrasse émerveillé la paysagure en son entier, les étoiles de la nuit épousent les lumières des rues et des millions d'âmes volètent dans la douceur d'un soir de presque printemps. Belle nuit! ô mes 107.192 amis du "Julosland", il est 23 heures ce vendredi 11 janvier de l'an 8.
Belle dormance à vous toutes et tous.

Julos

23:41 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (6)

Arrêt facultatif

 

 

15:28 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)