01 février 2008

Le respect

 

Textes_OmbreRespect

 

"L'homme courtois ne marche pas sur l'ombre de son voisin". Mon voisin c'est moi, si je l'insulte, je m'insulte moi-même et je me mets en danger d'être insulté à mon tour. Tout est un, toutes les humaines et tous les humains ne forment qu'un seul corps, tout est répercuté. Si je frappe mon voisin, je me frappe moi-même, chaque habitante, chaque habitant de la terre est moi-même, je suis fait de la même matière que la terre, que tout le vivant, que tout l'univers. Si je pollue la terre, je me pollue moi-même. Oui! Autant de fois les autres sont, autant de fois je suis. Un seul homme, une seule femme influence le cosmos tout entier. Je suis responsable de mon avenir, de l'avenir de toutes et de tous, je suis responsable de l'avenir de toute la planète, responsable de tout ce qui arrive à toutes mes cohabitantes, à tous mes cohabitants, je suis responsable de ces 6 milliards et demi de femmes et d'hommes. Je ne suis pas un touriste sur la terre, je suis un membre de l'équipage du vaisseau spatial "terre". Le touriste sur la terre, c'est celui qui jette sa canette de bière après l'avoir bue et remonte dans sa voiture sans jeter le moindre regard sur son rétroviseur.

Julos Beaucarne 31/1/08 Tourinnes-la-Grosse


Texte écrit pour l'asbl Respect et Moi en vue de la manifestation le "Temps du respect" qui aura lieu en octobre à la Citadelle de Namur. Contact : 081/22.81.23 ou respectetmoi@skynet.be

19:05 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Le respaix Le mot respect inspire
La paix

La mer espère
Que le désert respir
Le bleu du ciel

Que les nuages
Soient aux oiseaux
Et qu'ils continuent
D'être du tonnerre pour
Les humains qui aiment
La percussion céleste

nayan

Écrit par : nayan | 01 février 2008

Répondre à ce commentaire

et et à ce jour
nous
consanguins de toutes choses.

Écrit par : babel | 02 février 2008

Répondre à ce commentaire

d'accord avec babel le sang des uns et le sang des au-autres, le tien le mien, celui qu'on veut nôtre" seule la conscience collective que notre racine est une va nous faire sortir de ce scénério de film d'horreur.
"que les nuages ne tu-e-nt pas les hommes!"
D'accord les canettes dans la nature, c'est pas beau! mais on peut toujours les ramasser!
tandis que la radioactivité, la chimie dans l'air et dans nos assiettes!
De temps en temps avec nos amis on peut faire des journées "sourire pour la terre" munis de grands sacs poubelles en triant quand c'est possible et surtout en chantant les chansons de Julos et d'autres bien sûr! ne soyons pas idolâtres!
Que la nuit vous soit douce et que vos cellules soupirent d'aise en profitant du travail inouï de purification qui s'y produit à notre insu. Merci mère nature!

Écrit par : lemonnier françoise | 02 février 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.