31 mars 2008

Ils chantent Julos - photos du spectacle

 

 

29mars 584

 

IlsChantentJulos_BouquetFinal_suite

photos véronique hennuy

(à suivre)

14:34 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (7)

28 mars 2008

Julos diplômé pour sa promotion de la culture dialectale

 

Images_DiplômeFrameries

18:53 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)

26 mars 2008

Pagode de glace

 

Pagodes_PagodeDeGlace

Au milieu de l'immense chevelure
des eaux de l'Orbe dans le jura suisse
mon ami Jean-Yves Piffard
a planté sur une île de roche
une pagode de glace qui symbolise M.C. Goyen
enfermé à tort depuis 20 ans
dans les couloirs de la mort aux USA.
Je pense aussi aux torrents du tibet et à ses habitants
en souffrance ces jours-ci.
O que j'aimerais que nos pensées
soient plus fortes que la souffrance, que la haine
et les supplices que subissent les hommes
et les femmes du monde.

Julos  26 Mars 2008

22:48 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Message de Matthieu Ricard

Actualites_MathieuRicard
 

Voici un message de Matthieu Ricard, interprète du Dalai Lama, reçu par l’intermédiaire de Genevieve Charbonneau femme de l’ex ambassadeur de Grande Bretagne à Kathmandou.

Le 10 Mars au matin, un homme de l’Amdo, de grand taille, s’est promené dans le Barkhor avec un drapeau Tibétain en criant " Tibet Libre ! ". Il a échappé tout d’abord à 2 policiers, puis a été plus tard arrété par un plus grand nombre. Puis des moines de Drépoung (200 dit-on) se seraient mis en route vers Lhassa. La rumeur à couru qu’ils avaient été interceptés et que 4 avaient été tués. Vraie ou fausse cette rumeur aurait en tout cas incité la population civile à se soulever les 14 et 15.

La plupart des gens qui ont appelé par téléphone parlent bien de 100 morts environ.

Lundi 16 : lorsque les tanks et l’armée ont pris place, les gens ne pouvaient plus sortir du tout même pour faire leurs courses. Une centaine de personnes auraient été interpellées dans les maisons, un peu au hasard et emmenées vers une destination inconnue. Les jours suivant les arrestations semblent avoir été plus ciblées. Vendredi 21 Mars, vingt-cinq jeunes hommes enchaînés ont été paradés dans les rues de Lhassa et présentés comme des criminels ennemis de la nation.

Outre Labrang ou il y a eu des milliers de manifestants les 14 et 15, il y eu aussi des manifestations dans le Kham à Nyarong, Gantzé, Dergué et Lithang. 4 personnes auraient été tuées à Amdo Ngawa.

Dimanche 23 Mars après-midi : nous venons de recevoir un coup de téléphone de Lhassa disant que de très nombreuses arrestations avaient eu lieu toute la journée dans le quartier du Bhanaskhol.

Dimanche 23 Labrang. Jusqu’au 22, les policiers ramassaient les gens chez eux “discrètement” en arrivant seulement très tard le soir ou très tôt le matin. Depuis aujourd’hui, ils ne se cachent plus et les ramassent toutes la journée. Des notices ont été déposées dans les restaurants et boutiques pour inciter ceux qui ont participé aux manifs à venir se présenter aux autorités. Ce dimanche, les militaires se sont montrés beaucoup plus agressifs que les jours précédents où ils faisaient encore un vague effort de politesse...

D’après tous ceux qui connaissent bien la situation ici, outre la proximité des JO, trois autres facteurs ont contribué au soulèvement.

1 - Beaucoup de tibétains ont perdu leur travail à Lhassa en raison de l’afflux de travailleurs chinois lié au train, travailleurs qui déplacent souvent les tibétains dans leur emploi.

2 - L’intensification de la sédentarisation forcée des nomades : le gouvernement fait construire des files de maisons par des travailleurs chinois, et forcent les nomades à les acheter à crédit (en devant rembourser avec leur produit sur 7 ou 10 ans) et a les habiter.

3 - Intensification des exploitations minières, avec les travailleurs chinois toujours. On parle aussi d’un renouveau de la rééducation patriotique dans les monastères au TAR. Une chose qu’à mon sens on ne met absolument pas assez en évidence, c’est l’habitude que le monde a pris de travailler à peu prés normalement avec la Chine sur le plan commercial (en dépit de certaines difficultés, le système commercial chinois s’est maintenant relativement adapté au système mondial) et d’accepter comme un état de fait les mensonges les plus aberrants qui passent comme une lettre à la poste. Si un ministre français proclamait que pas un coup de feu n’a été tiré alors que 100 personnes sont mortes, il devrait démissionner dans l’heure !

Les médias, en dépit d’excellentes informations par ailleurs, continuent à dire, que le bilan des morts ne peut être vérifié en raison des versions contradictoires, comme si on avait affaire à deux versions de propagandes. Hors il s’agit d’un coté de familles éplorées qui téléphonent en disant que tel ou tel de leur parent a été tué par balle, et de l’autre coté d’une négation absurde des faits.

Récemment sur une émission BFM, à laquelle je participais de maniére anonyme, le présentateur interrogeait par téléphone un représentant du gouvernement chinois à Pékin sur la nature (écoute téléphonique, documents interceptés etc.) des " preuves formelles " que le président Hu Jin Tao a déclaré posséder lorsqu’il proclamait que le Dalaï-lama aurait été l’organisateur des manifestations et des violences. Ce représentant à répondu : " Bien sur nous avons des preuves et les voici : les manifestations et violences ont eu lieu en même temps dans diverses régions du Tibet, et étaient toutes de même nature ".

Six millions de tibétains savent que le 10 Mars est l’anniversaire du soulèvement de Lhassa de 1959 et n’ont pas besoin du Dalaï-lama pour leur rappeler cela. Les chinois le savent tout aussi bien, puisque dés début Mars chaque année ils commencent à restreinte le nombre de visiteurs étrangers.

L’inanité de cette " preuve " touche donc au grotesque.
Un représentant de l’ambassade de Chine à Paris, présent sur le plateau de l’émission, a rajouté que le fait que des personnes avaient manifesté devant diverses ambassades de Chine dans beaucoup de pays étrangers démontrait également que le Dalaï-lama avait orchestré tout cela.

Dimanche 23, il est annoncé dans la presse Népalaise que non seulement la Chine interdit toute expédition sur l’Everest du coté nord, mais qu’elle a obtenu des Népalais qu’ils interdisent également toute expédition du coté Népalais pendant que la flamme olympique est censée être emmenée au sommet de l’Everest.

Il me semble qu’une action qui ait une petite chance de se réaliser serait la suivante : Le Dalai Lama a demandé à rencontrer le président Hu Jin Tao pour discuter de la question du Tibet. Les chinois ne cessent de dire à la presse que la "porte est ouverte" au dialogue. Il me semble qu’il y reste une possibilité qui exige une certaine volonté politique mais n’est pas irréalisable. La communauté européenne pourrait en effet demander au président Chinois de recevoir le Dalai Lama pour discuter de la situation au Tibet et pourrait mettre ce point comme condition pour leur participation à la cérémonie d’ouverture des JO.

20:43 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (5)

Julos défend les patois à Frameries

 

 Video_Frameries


Julos défend les patois à Frameries
Cliquez sur l'image pour voir le reportage

20:37 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

Noël au balcon, Pâques au tison

 

pagodesneige


Noël au balcon, Pâques au tison.
36 pagodes: état des lieux, ce mardi 25 mars 08

13:50 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

22 mars 2008

Et le wallon, réservoir de mots de la langue française

 

Vu l’immense succès du film "Bienvenue chez les chtis", ce texte sur le wallon me semble avoir une importance capitale. J’ai commencé mon spectacle avec ce texte hier à la maison du peuple de Frameries.

Julos



Et le wallon, réservoir de mots de la langue française, savoureux et pétillant. Le wallon, ce champagne continuel du langage, cet esprit qui ne se prend jamais au sérieux et que les snobinards de service regardent du haut de leur grandeur avec leur langue pointue et pharmaceutique de discours académique. Si Louis XIV s’était installé à Namur, toute la France parlerait le wallon de Namur. Le français, c’est un patois qui a réussi, qui s’est imposé au « hit-parade » des langues et qui, par ailleurs, s’il ne se défend pas, finira par se faire manger par l’anglais. Une chanson, c’est peu de chose mais ça peut y faire pour la langue. Le wallon, c’est « le langage naïf et doux qui nous vient de nos mères, de nos premiers amis du village natal, c’est un langage qui supplée aux lacunes du beau parler et qui a toujours un mot spirituel à mettre là où défaillent les dictionnaires ». Le wallon dans ses différences, c’est l’originalité d’une région qui refuse de mettre l’uniforme, d’être copie conforme, duplicata, c’est « Un certain tour d’esprit aussi ancien que les outils de silex ». Le wallon, c’est le latin venu à pied du fond des âges.

Julos Beaucarne

Les citations sont de Henri Pourrat

11:38 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)

Journée internationale de l'eau


Ce 22 mars
Journée internationale de l'eau

 

L’eau est le sourire de la terre
Elle appartient à l’univers
Nous sommes menacés
Dans notre bien le plus précieux : l’eau
Nous voulons la garder fraîche et pure
Nous ne voulons pas qu’elle soit vendue
L’eau est gratuite
L’eau est sacrée
Elle est nue
C’est pour ça qu’elle a besoin d’être défendue
L’intérêt du plus grand nombre doit prévaloir
sur l’intérêt de quelques uns.


Julos Beaucarne
et Eau secours

09:44 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

20 mars 2008

Ils chantent Julos

 

Pochette

 

LE DISQUE FLAMBANT NEUF VIENT DE NOUS ARRIVER

Si vous voulez le commander
il est disponible chez Claude et Etienne Duchateau

25 rue Joséphine Rauscent B-1300, Limal 
Tél: +32 (0)10.41.73.74 -
clduchateau@swing.be

CLIQUEZ ICI POUR ECOUTER DES EXTRAITS

19:30 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)

Le paysage mental personnel

 

Textes_JulosChapeauPeruvien

 

Texte_EnFaisantEvoluer_Noir

15:30 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)

17 mars 2008

Stéphanie Blanchoud chante Julos

Document sans nom

 

StephanieBlanchoud_PhotoBM 

Stéphanie Blanchoud chante Julos

Tant de villes traversées


 

 

Stéphanie Blanchoud, ou comment la chanson française d’inspiration la plus classique, une fois qu’elle est servie par des textes bouleversants et une voix prenante, peut réconcilier tous les publics et tous les genres. Inspirée tant par l’école québécoise que par la nouvelle chanson française, Stéphanie Blanchoud se trace une voie personnelle et originale entraînant son public dans son univers tantôt émouvant, tantôt drôle et caustique. "Au travers de ses chansons, elle nous révèle quelques-uns de ses états d'âme, quelques-uns des nôtres, tantôt drôles et caustiques, tantôt tendres ou plus nostalgiques. Des univers musicaux différents au service d'éclats de vie... un panel d'émotions, de retrouvailles, de rencontres, de regrets, de souvenirs et d'anecdotes..."

Photo B.M.

www.stephanieblanchoud.com

 

 

decoration 

 

 

 

 

 


Voir la présentation de l'album

12:45 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)

16 mars 2008

Julos sur France Culture

Document sans nom

 

Ecoutez Julos sur France Culture ce samedi
au sujet du film "Bienvenue chez les Chtis"

 

Si vous avez un lecteur podcast: cliquez ici
il s'agit de l'émission "Magazine de la rédaction" du 15 mars

Si vous n'avez pas de lecteur podcast, vous pouvez télécharger gratuitement
le logiciel iTtunes sur votre ordinateur: http://www.apple.com/fr/itunes/download/


 

decoration
decoration
decoration

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/information/magazine_redac/index.php?emission_id=95060160

12:30 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)