13 mai 2008

LE RIRE DE LA MATIERE

 

Je voulais juste en passant parler du rire de la matière, de la transfiguration de notre propre corps d’humain et d’humaine. Je voulais faire rire toutes mes cellules, je voulais me raconter des histoires tellement drôles et tellement tendres que chacune de mes cellules  se mettrait à sourire et à rire et à vibrer très fort. Ce serait simple de se mettre au soleil et de devenir le soleil lui-même. A dire vrai, j’aimerais pouvoir ensoleiller mon propre corps même s’il n’y a pas de soleil, il sortirait de moi une foultitude de rayons puissants qui enverraient de la chaleur et du bonheur aux 4 coins cardinaux, je deviendrais un relais du soleil, un relais plus qu’hertzien de l’amour universel. 

Julos 13 mai 2008

07:50 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Sans vile flagornerie, Julos, tu y excelles! Sinon, comment aurais-je rencontré des gens aussi chouettes que Françoise, Rolande, Jean-Marc, Marie, Frank.... La liste ne cesse de s'allonger. Merci Monsieur Soleil!

Écrit par : Moinette | 13 mai 2008

Répondre à ce commentaire

merci Un arc en ciel est un sourire de soleil

Écrit par : aurelie | 13 mai 2008

Répondre à ce commentaire

je m'apelle Manon, & j'ai 15ans.
et j'adore ce que vous faites! J'admire.
vous avez tellement de faciliter à écrire, et toujours des paroles si bien dites..
J'aimerais beaucoup pouvoir écrire comme vous!
Sur ce bonne continuation!
Donnez en nous encore et encore...

Écrit par : Lenoble | 13 mai 2008

Répondre à ce commentaire

proverbe berbère...chinois...humain! si tu veux tracer ton sillon droit,
accroche ta charrue à une étoile.
je rajouterai:
si tu veux du bonheur,
accroche tes sens à ton coeur.
et là, oh merveille!

Écrit par : Djema | 14 mai 2008

Répondre à ce commentaire

soleil il me semble aussi que le surnom de Monsieur Soleil vous va très bien...à tout moment, on sent votre chaleur humaine à travers vos mots....merci de ce partage...

Écrit par : sashana | 14 mai 2008

Répondre à ce commentaire

7 à 77 De 7 à 77 ans tu nous émerveilles tous, j'ai envie de t'appeler " l'étoile Noëmie "

Écrit par : Anouk | 14 mai 2008

Répondre à ce commentaire

bonjour Julos Merci d'être passé sur mon blog,merci de nous faire rêver,quand je t'écoute la semble plus paisible,j'aime des textes patoisant et qui font un sacré pied de nez aux mordu de la langue française et en oublie notre si joli patois ,grâce a toi ,il survit et j'espère que par tes chanson on va continuer à le parler .Dans mon région ,je suis de Wasmes ,on continue a le parler ,mais pour combien de temps ?Merci pour tes poèmes ,merci pour le rêve à bientôt j'espère ,tu es un grand Monsieur .Martine

Écrit par : martine | 14 mai 2008

Répondre à ce commentaire

Quel texte!!!
Vraiment si plein d'humanité, de tendresse pour soi et pour les autres...
Parvenir à 'rayonner', juste en captant ce qui nous entoure.

..."je voulais me raconter des histoires tellement drôles et tellement tendres que chacune de mes cellules se mettrait à sourire et à rire et à vibrer très fort."...
Belle recette pour se faire 'vibrer' de l’intérieur
Merci pour tout mon cher Julos...
A tout bientôt.
Evelyne..

Écrit par : alibibi | 22 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.