14 mai 2008

Le carosse de Carros - au nord de Nice

 


 

ImaginationPouvoir_CarosseCaros 

MDI Enterprises S.A. 3405, 4ème avenue 
BP547  06516 CARROS  FRANCE


 
J'ai rendu visite il y a quelques années à Mr Negre qui a inventé la voiture à air comprimé. J'ai roulé avec cette voiture  révolutionnaire, en ce temps-là l'usine était près de Toulon, maintenant l'usine se trouve à Carros, c'est pour cette raison que j'appelle la voiture de Mr Nègre « le Carrosse de Carros ». Le moteur à air comprimé est un moteur révolutionnaire. Il peut servir pour un groupe électrogène, pour des tracteurs de traction et de levage. Il pourrait aussi servir pour équiper les autoneiges si polluantes, pour les moteurs de bateau et d'avion.
 
Pour expliquer la voiture à air comprimé j'ai pris le document qui  suit sur internet :

UNE VOITURE REVOLUTIONNAIRE
 
La voiture à air comprimé. C'est un véhicule économique mais aussi un véhicule non polluant, et qui  dépollue. Mais c'est surtout un  véhicule qui est le fruit d'un concept technique tout à fait novateur, inventé par Guy NEGRE, un ingénieur qui a fait carrière dans l'industrie pétrolière  puis automobile où il a travaillé en Formule 1, on n'a donc pas à faire à un farfelu mais à un vrai pro. D'ailleurs, tous les tests effectués sur cette voiture ont été probants et plusieurs centaines de personnes à ce jour, dans plusieurs pays, l'ont essayée et se sont montrées pleinement satisfaites. Les études et mises au points ont nécessité 7 années de travail d'une équipe de 15 personnes et le dépôt de plus de 20 brevets.
 
Au départ, l'idée de Guy NEGRE fut d'exploiter cette pratique que connaissent bien les mécanos de voitures de sports qui consiste, pour démarrer les moteurs récalcitrants, à injecter de l'air comprimé dans les cylindres ; l'idée part de là, mais au lieu d'en injecter durant quelques secondes, on injecte l'air comprimé en permanence, et ça marche, ça  roule même, et de façon économique et proprement. Le moteur fonctionne selon un cycle thermodynamique différent des  moteurs actuels 4 et 2 temps. Le moteur à Air Comprimé est un moteur à 5 temps et à 3 chambres séparées : 2 chambres cylindriques d'aspiration et  d'expansion et 1 chambre sphérique de compression reliée par un injecteur d'air  électronique à deux réserves d'air comprimé de 300 litres à 300  bars. Avec ces 3 chambres on a donc les différentes étapes : Aspiration,  compression, injection d'air comprimé additionnel, expansion, détente, échappement. Ainsi, par le jeu du piston, le 1er cylindre va aspirer l'air  extérieur à travers un filtre et l'envoyer dans la chambre de compression où,  au même moment un jet d'air comprimé est introduit dans cette chambre aussitôt relâché dans le cylindre d'expansion, l'air pousse le 2ème piston  qui va actionner la roue du moteur, et c'est parti....  Remarquons que l'on n'utilise pas exclusivement l'air comprimé pour  faire rouler le véhicule mais également l'air ambiant que l'on filtre et  que l'on rejette plus propre qu'avant. Et c'est justement parce que le moteur aspire cet air extérieur que la réserve d'air comprimé donne au véhicule une autonomie de 10 heures en cycle urbain. Pour se réapprovisionner en air comprimé  soit on peut le faire  dans une  station service, comme un carburant normal (3 minutes de  remplissage) soit compresser l'air dans le véhicule lui-même (compresseur électrique à brancher sur du 220 volts). Evidemment o va me dire mais ça consomme  de l'électricité mais cette électricité on peut la produire avec des cellules photovoltaïques. Le moteur de 35CV permet de rouler jusqu'à 110 km/h avec une autonomie de 200 km en cycle urbain (moyenne de 60 km/h) ; c'est 2 fois plus qu'une voiture électrique ; sans les multiples inconvénients. En cycle   urbain la voiture à Air Comprimé est une solution idéale pour les taxis, les  voitures de livraisons, la deuxième voiture pour les courses, aller au  travail ou mener les enfants à l'école.  
La voiture à Air Comprimé est donc un véhicule économique à    l'entretien simple et peu coûteux, grâce notamment à la température modérée de fonctionnement du moteur : une vidange tous les 50.000 km avec de  l'huile alimentaire (ce qui évite de recycler les huiles). Un véhicule sûr,  sécurisé (pas de carburant inflammable, pas de risque d'explosion) la  voiture à air comprimé est un un véhicule 100% écolologique qui n'utilise, pour circuler, que l'air que nous respirons. Mieux encore, cet air qu'il absorbe  est déjà pollué, mais il "filtre" l'air qu'il ,respire et le rejette plus  propre qu'il n'est entré. Le véhicule donc ne pollue pas, mais dépollue. Il existe plusieurs versions de ce véhicule :
1) Le taxi type Londonien avec bagages à l'avant à côté du  conducteur et qui transporte 4 passagers assis.
2) La camionnette monovolume avec porte coulissante de 450 kg de  charge utile. 

3) Un Pick-up à 2 portes avec coffre découvert.

Source: http://www.aci-multimedia.net/bio/voiture_air_comprime.htm


 
 
En ce mois de  juin qui vient, je vais faire une tournée au Québec  (on peut voir les dates dans l'agenda du blog), je suis obligé pour faire  ce long   voyage de prendre un avion,  long courrier très polluant. Ce serait  bien si les grands dirigeables pouvaient revenir comme avant la guerre de  40, à ce moment-là des dirigeables appelés « Zeppelins » du nom de leur inventeur allaient d'Allemagne jusqu'au Brésil, ils pouvaient transporter 40 passagers, c'était de véritables hôtels volants. La nouvelle firme  Zeppelin dirigée par les petits fils de l'inventeur  fait voler  quotidiennement des nouveaux  modèles au-dessus du lac de Constance. Il continuent la fabrication des dirigeables arrêtée en 1944. Pour ces zeppelins  nouveaux les moteurs à air comprimé pourraient aussi être très utiles. 
 

Le 7 juillet 81 un homme a traversé la manche  à bord d'un avion  solaire démontrant que toutes les énergies dont nous avons besoin nous  pouvons les tirer du soleil, de l'air, de l'eau et de nous-mêmes, des technologies avancées  sont enfin mises en oeuvre pour capter l'énergie inépuisable de tout l'univers.

Extrait du disque « L'Hélioplane »

Bertrand Piccard qui fit le tour du monde en ballon est en train de fabriquer le « solar impulse »: un avion solaire dont les ailes sont couvertes de cellules photovotaïques (le premier avion solaire a  traversé la Manche le 7 juillet 1981). Les cellules photovoltaïques changent  la lumière en courant électrique qui est gardé dans des batteries  qui vont permettre au « Solar impulse » de voler tant de jour que de nuit et  faire le tour du monde de cette façon. On pourrait  aussi imaginer  le tour  du monde d'un avion avec un moteur à air comprimé, le carburant serait  l'air et de l'air, il n'en manque pas dans l'air. Il  est temps de mettre  l'imagination au pouvoir et d'enseigner l'utopie et l'invention dans toutes les  écoles du monde. Le moteur du monde c'est le rêve. J'ai lu dans le journal d'aujourd'hui 13 mai 08  qu'un avion aurait volé grâce à un pile d'hydrogène. Dans le journal d'aujourd'hui également on apprend que le diesel  est de moins en moins intéressant le prix du litre de diesel va bientôt  dépasser le prix du litre d'essence? Dans un an peut-être, je pourrai partir pour le Québec à bord  d'un de ces nouveaux bateaux que d'immenses cerf-volant tirent. Qui sait peut- être!

Pour parler de l'actualité on peut dire et redire: « Monsanto subito met la terre sur le dos », le vote de la loi sur les OGM n'a pas abouti en  France, on dirait que le monde se réveille.....? En attendant  la  campagne de Tourinnes est parfumée par le parfum « Monsanto »,  les insecticides et les herbicides. La ville de Dujiangyan en Chine a connu aujourd'hui un terrible tremblement de terre ....... La terre serait-elle en colère face aux comportements des humains les plus grands prédateurs de la planète 

Julos  Beaucarne

Tourinnes-la-Grosse, en passant par Carros
 

19:16 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Paros Ainsi le carosse de Carros
Pourra aller respirer
Avec les roses à Paros
Près d'un village médiéval
Où il n'y a pas d'autos

nayan

Écrit par : nayan | 16 mai 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
La terre se révolte bien sur et moi je me révolte aussi...
Au camping à la mer où je vais me ressourcer, la ville a décidé de ne plus s'occuper des déchets, c'est donc une firme privée qui va s'en occuper... du coup : ce sera plus cher et plus de collecte sélective... nous retournons en arrière ....
Je vous souhaite un beau séjour au Quebec, pays pour lequel je suis tombée en amour.
Amitiés

Écrit par : Michèle Hansen | 19 mai 2008

Répondre à ce commentaire

Ceci n'est pas une solution, c'est peut-être pire. Julos, je suis outré par la publicité que tu fais pour cette voiture, en laissant sous-entendre que cela pourrait être la solution d’avenir à nos besoins en déplacement. Ce serait exactement comme faire de la publicité pour les bio-carburants – d’ailleurs ne l’as-tu pas faite en son temps ? - que l'on sait maintenant causer des catastrophes et des déséquilibres tellement grands dans l'agriculture mondiale que plus personne, je l'espère, n'ose encore porter crédit à cette pseudo-solution miracle. Et bien, moi, une pseudo-solution-miracle comme la voiture à air comprimé je n'y crois pas plus. Un peu de bon sens tout de même ! Des cellules photo-voltaïques pour comprimer l'air ? Mais il en faudrait plusieurs terres (je n'ai pas fait le calcul, mais par analogie avec la surface qu'il nous faudrait aussi cultiver pour arriver à produire, excusez-moi, à cultiver autant de bio-carburants dont nous aurions besoin pour suppléer tout le pétrole que nous gaspillons, cela me semble assez évident), il nous faudrait donc l'équivalent de la surface de plusieurs terres pour étendre tous les panneaux solaires dont nous aurions besoin pour mouvoir nos carosses d'égoistes (puisque la plupart du temps, nos voitures ne transportent que un et un seul passager-conducteur, nous). Certes invention est certes passionante, et je comprends l’enthousiasme qu’elle peut susciter, étant moi-même un peu « bricoleux » sur les bords, mais je n'accorde cependant pas plus de crédit à cette voiture à air comprimé qu'aux bio-carburants pour résoudre nos problèmes de mobilité. Le problème n’est pas dans le carrosse, mais dans l’usage modéré que nous en faisons. Et ce n’est pas en inventant un autre chocolat que l’on soignera notre boulimie de déplacement à nous qui croyons que l’herbe est plus verte ailleurs. Amen.

Écrit par : Bernard | 20 mai 2008

Répondre à ce commentaire

pour Bernard La discussion s'annonce passionnante... personnellement, je suis d'accord avec vous deux, je suis d'accord avec Julos quand il écrit que cette voiture est révolutionnaire, et je suis d'accord avec toi Bernard quand tu dis que ce n'est pas la solution. Technologiquement parlant, il s'agit bien d'un concept innovant, une application nouvelle jamais industrialisée jusqu'ici. C'est une avancée, un progrès vers UNE solution, cette voiture est ultra légère, elle consomme très peu. Je suis absolument d'accord avec toi, je pense aussi que la seule façon de relever le défi environnemental passe par un changement radical de comportement individuel personnel ultra local, mais cette conviction ne contredit pas les espoirs que je fonde aussi sur l'inventivité et les avancées technologiques, je pense qu'on a tout intérêt à mettre toutes les chances de notre côté. Et j'en profite pour répondre du même coup à ton message sur le zeppelin de Stéphane Rousson, j'écris un des livres qu'il publiera après sa traversée. Je ne sais pas quelle est l'empreinte écologique du ballon, je vais m'informer, mais ce n'est pas si important car il n'a pas la prétention de voler avec un ballon "zéro émission" si je puis dire.... il veut juste faire avancer les techniques de l'aérostation et il le fait, il veut juste arriver au bout de son rêve et il le fait, obstinément, envers et contre tout - et du même coup il prouve que nous avons en nous des forces incroyables, mentales, physiques et intellectuelles sans doute insoupçonnées. Et si pour garantir notre avenir nous devons changer de comportement, je pense qu'il faut absolument soutenir des gens comme Stéphane et monsieur Nègre, et Julos car ils pourraient bien être des ouvreurs de voie, des précurseurs de la confiance en soi, et de la foi.
Grosso modo, quoi.
Fin de la tirade.
lol

Écrit par : lol | 20 mai 2008

Répondre à ce commentaire

Oui, ce serait vraiment une bonne nouvelle si l'on apprenait à créer proprement l'énergie dont nous avons besoin...
Que de perspectives...
J'imagine déjà les tracteurs dans les champs restituant de l'air 'plus propre' aux petits oiseaux et diverses bergeronnettes.
En voilà une bonne nouvelle! Pour commencer 2012 avec un 'grain' d'espoir supplémentaire.
Je m'aperçois que je suis en train de commenter une page qui date de 2008!
Je ne suis pas vraiment 'à l'heure', mais ça, c'est fréquent chez moi, il y a des trous dans l'espace-temps.

..."il prouve que nous avons en nous des forces incroyables, mentales, physiques et intellectuelles sans doute insoupçonnées."...
Je cite, parce que cette phrase signifie un espoir en l'avenir et en nos ressources 'intérieures'; Je cite encore ; " six milliards de gens conscients, ensemble change le cours du temps"...
A tout de bon!! Un très bon début d'années à vous tous.
Evelyne

Écrit par : alibibi | 22 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.