07 août 2008

Les femmes sont les premières maisons des hommes et des femmes

 

Les femmes sont les premières maisons

des hommes et des femmes,

elles sont leur rampe de lancement, leur pont,

elles leur donnent leur âme.


Ainsi les hommes pendant 9 mois

ont été qu'ils le veuillent

ou pas......... des femmes.

Une fois sortis d'elles, hélas!,

il arrive qu'ils les profanent,

les massacrent, les violent, les damnent.


Ô vous, qui que vous soyez,

c'est aux femmes que vous devez

le fait de naître

et de marcher sur la terre.

Ne laissez pas se faner

les fleurs qui vous ont portés

vers la lumière.

Elles vous disent:

«Je vous ai fait,

à vous à présent de vous faire.

C'est à votre tour d'achever 

l'ouvrage... déjà... commencé.

A votre tour de vous faire naître

jusqu'au moment où la mort,

notre mère à tous et à toutes,

nous fera entrer de plain-pied

dans ce qu'on appelle, à tort ou à raison,

l'éternité.»


 

Julos Beaucarne

Tourinnes-la-grosse 7/8/8

18:18 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Bonjour ! la prochaine rencontre de blogueurs aura lieu à Hannut le 6 septembre;chouette occasion de se retrouver, de se rencontrer, de mettre un visage sur le nom d'un blog
vous avez encore jusqu'au 15 août pour réserver (voir le blog pour tout savoir!)
!!! c’est le virement qui fait office de réservation

copié/collé exceptionnel 
http://macedoine.skynetblogs.be/

Écrit par : Jojo, Macedoine, Pascal | 07 août 2008

Répondre à ce commentaire

texte fort émouvant, juste,
merci

Écrit par : Macedoine/Animusiques | 07 août 2008

Répondre à ce commentaire

MAGNIFIKK !
Merci : je me charge de faire passer ce texte autour de moi et dès demain je l'afficherai dans mes tinettes-philo !
Merci à vous Julos pour la poésie et l'émotion qui se dégagent de vos écrits.

Écrit par : brigitte | 07 août 2008

Répondre à ce commentaire

très joli poème, j'aime beaucoup.

Écrit par : josiane50 | 08 août 2008

Répondre à ce commentaire

Alors j'irai de la femme à la terre, et la vie potière m'aura tourné et mis au noir du four, elle m'aura tourné, façonné de ses mains de femme, la potière de ma demeure première...

Écrit par : babel | 08 août 2008

Répondre à ce commentaire

excellent poème . bien sur je suis femme direz-vous
mais j'aime surtout l'évocation du chemin que nous parcourons , le sens de la vie .
il a fallu qu'un autre homme décide ou .. accepte cependant qu'un homme neuf , ou une femme, commence ce grand et beau voyage , la vie
oui Julos , que cet homme ou cette femme sachent être et marcher
qu'ils respectent ce cadeau
Je me permets de copier un si beau message pour le publier sur mon propre blog
je pense que je peux me le permettre, sinon merci de me prévenir je l'effacerai

Écrit par : adeline | 09 août 2008

Répondre à ce commentaire

MON MESSAGE PRECEDENT NE PASSE PAS ; DOMMAGE JE COPÏE CE POEME ET LE PUBLIERAI SUR MON BLOG C'EST UN SI BEAU MESSAGE

Écrit par : adeline | 09 août 2008

Répondre à ce commentaire

je publie sur mon bog ce message magnifique .
merci

Écrit par : adeline | 09 août 2008

Répondre à ce commentaire

Merci Cher Julos pour ce beau texte.
Amitié.
Gilles

Écrit par : Gilles Poulou | 09 août 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.