06 octobre 2008

Message d'Yves Morin

 

"La vie est courte compagnon..." écriviez vous il y a seulement... 30 ans et je devais vous envoyer un petit mot à ce moment là... il aura attendu seulement quelques décennies juste le temps que les mots que vous tissiez à l'époque traversent mon blindage de jeune homme un peu trop bien conditionné.

 

Alors voici un bouquet de mots qui je l'espère vous feront sourire:

 

J'habite la Martinique (Madinina pour les Indiens, ce qui veut dire "l'île aux fleurs") et le samedi dans mon petit terrain de Morne Vert je travaille à transformer le bout de ruisseau que j'ai trouvé en arrivant (je l'avais appelé alors "Ravine Poubelle") en un bout de forêt accueillant que j'appelle aujourd'hui "Ravine Vanille".

 

Un jour je cherchais votre livre "Mon terroir c'est les galaxies", la vendeuse avait compris "Mon TIROIR c'est les galaxies", depuis chaque fois que j'ouvre un tiroir je repense à cela et je vois les commodes comme des noeuds de connexions intergalactiques...

 

Un jour une dame m'a dit qu'il y a un clown qui sommeille en chacun de nous, un autre jour j'ai pris conscience qu'il y a aussi probablement un Indien qui sommeille en nous. Depuis je cherche mon clown et mon Indien ...

 

Je vous adresse toute mon amitié et une brassée de fleurs de Madinina: Alpinia, Balisier, Oiseau de Paradis, Alamanda, Rose de Porcelaine, Bougainvillées et plein d'autres dont je ne connais pas le nom.

 

Yves Morin

 

Indien, Clown et Jardinier à Madinina

 

 

PS: Il y a 30 ans j'avais appris par coeur "Le Lac" et  "La Cil Limited Company"; je vous dois 30 ans de franc succès aux réunions de famille, entre amis, mariages ... Merci pour toutes ces pintes de rire ensemble ...

 

13:45 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Mon terroir c'est les galaxie Belle lettre qui me ramène trente ans en arrière.
Dans "Mon terroir" se trouve un superbe poème:
"...croyez en la douceur d'une amitié ou d'un amour, à la main qui serre votre main...ne vous endormez pas sur un reproche non formulé, endormez-vous réconciliés, vivez le peu que vous vivez dans la clarté" (Quand vous serez au milieu de la grande vie paysanne)
Une de mes amies proches m'avait, en ces temps lointains, demandé d'illustrer son faire-part de mariage. Le texte choisi pour accompagner le dessin était aussi extrait du "Terroir":
"...ensemble, ils prirent un chemin bordé d'arbres et odorant et parfumé puis ils vécurent le plus beau jour de leur vie qu'ils avaient été chercher dans le tirroir des jours..." (Elle avait pris dans son armoire à seins).
Comme quoi, vois-tu, Julos, tes textes sont un peu des jalons sur nos chemins, des petites musiques cachées dans un recoin de nos synapses et qui ressurgissent à la moindre occasion.
Tu te trompais: Les souvenirs ne se font pas rares!
Bien à toi.
Gilles

-J'ai envoyé, il y quelques années, le disque du "Théatre de la ville" à des amis québécois qui ne connaissaient pas "Le petit Jésus".
Le texte d'Yvon Deschamps, adapté par tes soins, a donc traversé deux fois l'Atlantique pour revenir par ta voix dans sa belle province d'origine!
-Plus récemment, visitant la Galerie des Offices, à Florence, devant la toile de Vinci représentant la vierge et l'archange Gabriel, j'ai glissé à Ursula: "Même dans les anges, on ne peut pas avoir confiance!"
Oû se niche l'irréverence!

Écrit par : Gilles Poulou | 07 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

QUAND VOUS SEREZ DANS LA GRANDE VIE PAYSANNE, C'EST UN TEXTE D'UNE POéSIE à PLEURER. TELLEMENT IL ES T BEAU ET IL ME TOUCHE SI PROFONDéMENT.Je le connais par coeur!Elle avait pris dans son armoire à seins est magnifique.Julos est un ingénieur de la poésie, un chercheurpoéte d'or.Je ne me lasse pas de l'inventivité poétique et de prose de Julos.La poésie n'est pas que belle, elle est rebelle.Quelle vérité!

Écrit par : nicodeme | 17 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.