17 octobre 2008

Lotus rouge

lotus

Ce soir, je voulais t'offrir une fleur de lotus rouge sur fond de nuit, je ne sais pas si ça existe des lotus rouges, je sais en tout cas que pour moi les fleurs me sont devenues nécessaires. Enfant, je parlais déjà aux fleurs dans le jardin de mon grand-père à Steinkerque en Hainaut dans la musique bourdonnante des abeilles mes amies d'enfance. Le voyage que je fis à Bali en cet extrême-orient que j'aime parce qu'il nous révèle à nous-mêmes, ce voyage que je fis, il y a peu, m'a confirmé dans cette certitude. Puisse la tendresse des sources et des fleurs ne jamais se tarir ni l'inspir, ni le respir, fasse que le parfum des fleurs demeure et aussi que ma joie demeure de les sentir. Ah! Manger des fleurs pour devenir fleur, ce serait peut-être le bonheur, ô les Capucines, je me délecte de vos saveurs. Tu vois sur cette photo la fleur de lotus rouge qui chevauche le cheval noir de la nuit. Aimes tu le soir qui passe avec son aile de chat noir? L'oiseau monte jusqu'au zénith, il construit sa maison et son vol en s'appuyant sur l'air comme le lotus rouge chevauche le cheval noir de la nuit. La photo montre le chevauchement et le chevauchoir. Que dire de plus car tout est mélange de blanc et de noir, de nuit et de jour, de doute et de presque certitude. L'univers que tu cherches se trouve dans ta propre peau, ne te délaisse pas, prends la peine de prendre des nouvelles de toi .

Julos

16 octobre 08

20:17 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

FLEUR DE LOTUS Le lotus,sur l'eau et les roseaux décorés entreprend la conquête du nouveau chemin. Sur les flots chéris amèrement regrettés se donne l'astre d'argent en sa main. La fleur de lotus et du poète dort. Sait-elle rêver qui ne soit déjà imaginé?Peut-être ,dit-elle ,sur un dernier accord,et d'une ultime fusion me lierai.
Sent-elle l'onde la porter et lui sourire? Et la lune prisonnière des eaux s'endormir. D'un dernier soupir il lui faudra choisir veut-elle vraiment partir? Sait-elle chanter qui ne soit déjà pleuré? Sent-elle cette cheminée encore fumante d'où elle a apprit à rêver pour mieux créer et s'évader dans une atmosphère rayonnante. Sent-elle ses feuilles la perturber et lui dire de vite rentrer? Lotus- D'une main fermée, Lotus- la lune attrapée lui dit de ne pas changer ce qui peut être conservé. Mais alors, se demande maintenant le lotus: Suis-je l'élève des éléments, et rien de plus?
Non, lotus, tu es unique et le resteras,continue ton voyage , et tu l'apprendras. Après cent années, déjà lotus s'est arrêté: Elle se tient couronnée. En hommage à cette belle fleur dans le sombre de la nuit. D'après Alexandre Tournai SYLVIANE

Écrit par : sylviane | 17 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

J'aime la liberté que tu représentes, Julos ! une bien belle composition.

Écrit par : mop | 18 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

Fleurter Les abeilles et les fleurs
S'aiment beaucoup
Car elles aiment
Fleurter ensemble

nayan

Écrit par : nayan | 19 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour Julos , j'espère que vous allez bien
Bisou de toute la famille !

Écrit par : Sadna | 24 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.