22 octobre 2008

Huile-toi

 

HuileToi


 

HUILE-TOI

 

Ne laisse pas ton corps
s'en aller à la dérive,
huile-le,
ne laisse pas ton corps
s'en aller de toi,
marche et bois de l'eau,
de "l'aqua",
ne t'échappe pas de toi-même,
ne te lâche pas,
prends-toi par la main,
ne te laisse pas partir de toi
tant que la grande lumière de ton âme,
cette lumière bien plus grande que toi,
brille tout au fond de toi,
ne te laisse pas partir en vrille,
aime-toi.
Avec la burette du rire et de la joie,
avance dans le labyrinthe des jours,
des années et des mois.
N'oublie pas que tu es bien plus
que tu ne crois.
La douleur part en vrille loin de toi
si tu ne laisses pas s'ankyloser
les 455 muscles que ta mère
généreusement t'a donnés,
remercie-la.
Rappelle-toi que si tu souris,
tu fais déjà travailler 17 muscles
ne laisse pas tes 211 os creux
se décalcifier, mets-toi au soleil,
réunis chaque jour
tes 500 milliards de cellules
remercie-les, encourage-les,
demande leur de continuer
le voyage avec toi,
fais les rire et sourire,
rassemble-les en congrès,
demande leur de chanter avec toi
l'hymne à la joie.


 Julos - TLG  21 octobre 08 

19:27 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

poème sur l'olivier du poète palestinien M. Darwich qui nous a quitté ce été Si l'olive se souvient de son planteur
son huile se transformera en larmes
Oh! sagesse des ancêtres, notre corps pour vous deviendra un habit de protection pour vous
On va éplucher les épines par nos cils, et on va couper la tristesse et l'enlever de notre terre
L'olivier conservera sa couleur verte à jamais
Et rentrera autour de la terre comme une arme.
Quand à l'eau..."L'eau claire a cette beauté alchimique débarassée de tout zézaiement que l'on respire dans l'air et le vent lorsqu'on sait boire l'espace cosmique"... Merci pour tes sages conseils pour prendre soin de soi et mieux des autres par la suite. Sylviane

Écrit par : sylviane | 23 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

Olivetoi Olivetoi
O plante humaine
Ne te malmènes pas
Si tu veux
Que tes pas
T'aménent
Au bout de Toi

nayan

Écrit par : nayan | 24 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

o étonnant Julos, plein d'inventivité inventives.Tu m'émerveilles par ta créativité créatrice! Régis

Écrit par : nicodeme | 28 octobre 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.