27 novembre 2008

Des pas dans la neige

 

Où te conduisent tes pas dans la neige de l’hiver? Le passé vient de partir, le présent s’active, le futur se prépare pour rentrer en scène, tu regardes les arbres nus par la fenêtre de ta chambre, le jour se lève à peine, il te salue... Que dis tu? Que dit-on? Que dit-elle donc? Pas de soleil ce matin, il boude derrière les nuages épais.

Je pense à toi ô Ventoux, grand Paracatoa sacré, toi, notre Fuji Jama à nous, notre jamais oublié, tu as mis ton chapeau blanc, oui, c’est la saison, le bonhomme hiver déploie ses fastes. Qui pense à vous? Qui pense à toi en ce matin gris. Qui va t’envoyer le soleil dans une enveloppe fermée que tu ouvriras tout à l’heure quand Félicien notre facteur aura traversé la plaine blanche pour arriver chez toi et frapper à ta porte:  « Un paquet pour vous Julos ! », tu regardes le nom de l’expéditeur: « l’hiver ».Tu ouvres à la hâte. Dans le paquet rien que des flocons de neige fraîche... à peine as tu ouvert le paquet que déjà les flocons fondent et la neige se métamorphose en eau.

Félicien a déjà tourné le coin, il part joyeux dans la brume accompagné de la petite musique du moteur de sa pétrolette pet, pet, il y a à peine 2 ans il faisait encore sa tournée en vélo. Maintenant il pollue comme toi et moi. Bonjour le monde! Demain arrivent des amis du midi, j’espère qu’ils n’auront pas oublié de m’apporter le soleil. Le jour de l’an je donnerai une dringuelle à Félicien pour ses bons et loyaux services. Et il repartira dans la brume le sourire aux lèvres.

 

Julos  27 novembre 08


ou te conduisent tes pas

 

16:49 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

ô frères du Midi Julos, des baisers limousins viennent de s'envoler à destination de la rue des brasseries à Tourinnes. Pourras-tu les réceptionner et les distribuer aux frères du Midi et bien sûr en garder un pour toi.

Écrit par : paula | 27 novembre 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.