02 décembre 2008

Dogan 0zgüden

 

oeuf_retouche

 

Que c’est doux de rentrer dans un immense oeuf, fut-il troué tout partout, c’est comme si on rentrait dans le ventre de sa mère, que c’est doux de marcher dans un oeuf: on se sent protégé en ce monde où l’on est à la merci de tout, au nom d’une religion, d’une idée fixe, au nom du pèse, au nom du fisc. Je pense aux voyageurs occidentaux de Bombay en Inde, massacrés la semaine dernière dans l’hôtel Taj Mahal, la barbarie est partout et des innocents paient de leur vie les arrêts sur l’image d’êtres détournés d’eux mêmes par des idéaux destructeurs, c’est chaque jour le massacre des innocents.

Je songe à mon ami Turc Dogan Ozgüden journaliste qui a du quitter la Turquie en 1971 et s’est réfugié chez nous parce que ses articles parlaient de justice, d’égalité, de fraternité et parler de tout cela en Turquie ne plaisait pas aux maîtres du pays qui n’aiment pas qu’on trouble leur eau. Une fois arrivé chez nous Dogan a créé “info-Turk“. En exil, il a continué à combattre l’injustice, l’antisémitisme et la xénophobie qui gangrènent son pays la Turquie et bien d’autres pays du monde.

A cause de ses idées de paix, Dogan est actuellement menacé de lynchage, ces menaces qui pèsent sur lui sont téléguidées par les maîtres d’Ankara qui n’en sont pas à leurs premiers écarts avec les droits de l’homme et de la femme qu’on se souvienne des raids aériens turcs contre des cibles kurdes dans le nord de l’Irak, qu’on se souvienne de la situation des femmes prisonnières dans les prisons turques.

Il n’y a pas qu’enTurquie que les droits de l’homme et de la femme sont bafoués, chez nous aussi, les sans-papiers souffrent et ils souffrent aussi en France. Les journaux racontent tous les viols quotidiens perpétrés par des militaires de n’importe quel bord en République du Congo. Alors quand aurons nous la paix?

En attendant ce jour nous marchons dans l’oeuf avec l’impression fausse, peut-être, d’être protégés comme si on était dans le ventre de sa propre mère.

 

 

Julos le 2 décembre 08

 

Oeuf

 

"Le grand ovoïde" est une oeuvre de Mostafa Hadi et Pol Marchandise

tel 0477 691 518.

L'oeuvre était sur la place de Beauvechain pendant

le mois de novembre.

21:20 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Notre monde Oui, l'injustice crie à tous azimuths. Il serait si simple de vivre en harmonie, mais cela ne rapporterait rien aux goulus du pouvoir, aux boulimiques du fric, aux gangsters de la terre. Plus ça va, plus je crois qu'il n'y a pas d'autre explication à nos heurs et malheurs : notre belle planète bleue est une terre d'épreuve où chacun doit réaliser son karma. Je suis loin de me plaindre du mien...

Écrit par : Moinette | 02 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.