21 décembre 2008

Allô Gaza

 

Masque



 Gravure de Maryline Coppée

 

 

Allô! Ici Gaza, dit la voix dans le téléphone, ici, il n’y a plus de trêves et s’il y en a, elles  meurent vite dans les combats. Ici il n’y a plus de rêves, ici se trouve être le coeur de l’absurdhistan mondial entretenu savamment depuis si longtemps déjà par qui? Par les marchands d’armes et les snipers? Ici, il n’y a plus de trêves, et s’il y en a, elles sont si brèves qu’on ne s’en  souvient pas, on croit que ça va finir et ça repart et ça s’éparpille et le bruit des armes nous vrillent les oreilles, nous percent les tympans et le corps et la tête et nous, nous vivons tant bien que mal dans l’entre deux, entre Vie et mort.  Tu me dis: "nous sommes enfermés dans la bande de Gaza, nous sommes juste une petite bande qu’ils appellent des "hors la loi" mais c’est ceux qui nous encerclent et qui nous visent, c’est eux qu’on devrait appeler des “hors la loi". Quelle est la loi des tueurs? Si ce n’est de tuer, le tunnel que nous avons creusé, me dit-il, près de la frontière a été fermé au bulldozer, plus d’issue, plus une seule voie ouverte vers la liberté, nous sommes faits comme des rats,  nous sommes enfermés à double tour dans la bande de Gaza  pour qui ? Pourquoi? Quelle absurdité! Nous vivons au plein coeur de l'absurdhistan. "Le ‘cessez le feu’ a-t-il vécu ?. Les nouvelles sont contradictoires mais nous ne sommes plus disposés à nous laisser assassiner. J’entends dans le téléphone le bruit sempiternel des armes automatiques, j’entends des cris au téléphone et les sirènes des ambulances du croissant rouge mon ami, me dit, il est possible que  tel sera notre Noël dans la  bande de Gaza “. Je regarde les photos des enfants tués... D’un côté, on assassine un peuple à qui on reproche de se défendre, et de l’autre, on tue des enfants et des femmes et des jeunes gens et des vieillards, pourquoi, comment ? Quelle est la logique de cette guerre qui n’en finit pas de faire semblant de finir....”Pendant ce temps, me dit mon ami au téléphone, vous buvez du champagne et vous faites la fête? Vous, vous avez le droit de rêver. Gardez au moins, si c’est possible, ajoute-t-il au téléphone, gardez un vide, un endroit un rien, derrière la fête un peu de silence étroit pour penser à nous, à toutes celles et à tous ceux, enfants, femmes et hommes, qui sont enfermés dans cette prison à ciel ouvert de la bande de Gaza. Nous vivons dans des ruines, ici, chaque homme, chaque femme, chaque enfant peut à chaque minute devenir une cible. Ne dites pas que c’est nous qui avons commencé...". La communication est très mauvaise, puis elle se coupe.

Julos, 20 décembre 08

 

09:56 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Palestine Pour le peuple palestinien;

Un air qui passe... (Texte de Gardougal)

Si la chanson est belle
Il faut lui pardonner
De ne pas être entendue
De ne pas être écoutée

Si la chanson est belle
Il faut lui pardonner
De voyager dans les rues
Clocharde du temps qui passe
Arrêtée dans une impasse
Le sens interdit du temps
Quelquefois rend les gens méchants

Si la chanson est belle
Il faut lui pardonner
De franchir les frontières
Sans passeport, traversant les airs
Sur le tapis volant des rêves

Camarade en prison
toi qui rêves
Enfermé dans ton pays
Pour qu’un jour la liberté se lève
Colombe de la paix
Partie de mes lèvres,
Je l’ai laissée échapper


Bloc 2 (Texte et Musique de Jilber Fourny)

Il n'y a pas de fenêtre au bloc 2
Ali ne voit même pas le ciel bleu
Les murs étouffent tous ses cris d'amour
Les arbres ne poussent pas dans la cour

Ali ne connaît plus que les grands couloirs
où résonnent bruits de clés et de grilles
où des pas brutaux martèlent l'espoir
où l'on ne sait plus si le soleil brille

Ali ne comprend pas pourquoi il est là
emprisonné sur ordre de la loi
lui qui a parlé de fraternité
d'amour de justice et de liberté

Les gardiens l'insultent le frappent fort
lui promettent chaque matin la mort
il est victime d’une armée d’une police
dont notre silence est le plus grand complice

Ali croupit dans la douleur la faim
tout près de cette plage de sable fin
où vos vacances sont un vrai paradis
la mer est si belle et vos enfants rient

Il n'y a pas de fenêtre au bloc 2
Ali ne voit même pas le ciel bleu
Les murs étouffent tous ses cris d'amour
Les arbres ne poussent pas dans la cour

Écrit par : Jilber | 21 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

plus au Nord [p]Fêter Noël à Bethléem, cette année encore ce sera chanter contre la mort. Au siècle dernier une "Palestine", c'était un lieu de délices ! Les mots sont importants pour comprendre : la Palestine appartient aux arabes, car elle est arabes, mais arabe convient à des juifs, des chrétiens, des musulmans et des athées. Tous les mots sont détournés : comment dialoguer ? Hamas et Hezbollah ne peuvent pas imaginer un arabe qui ne soit pas musulman. Les juifs sionistes ne pensent pas un instant qu'on a pu leur promettre une terre pour la partager. Bethléem, cela veut dire "la maison du pain" en hébreu. Le pain, c'est fait pour partager, et alors on devient des "copains".[/p]
[p]Le pire me disait un universitaire de Tel Aviv est qu'Israël n'a pas de constitution fondatrice. Le judaïsme est une des deux religions légalistes, qui si elle se radicalise, peut se passer de loi civile, et l'autre ? C'est l'islam. D'où de plus en plus la fuite silencieuse des chrétiens palestiniens, des modérés qui sont pris entre deux feux, deux folies.[/p]
[p]Et tristement il ajoutait, tant que chacun se battra pour imposer sa loi sacrée en guise de constitution, il n'y aura aucun espoir que cela s'arrête..[/p]

Écrit par : babel | 22 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Rassemblons nos forces psychiques Attention l'armée israelienne s'apprête ce soir à attaquer la bande de Gaza . A celles et ceux qui sont à l'écoute je demande de psychiquement de faire tout ce qui est possible pour empêcher cette attaque .Rassemblons nos pensées pour empêcher ce massacre, allumons des bougies ,branchons nous sur la bande de Gaza, sur les femmes, sur les enfants mobilisons toutes nos forces. Julos 21 H 26 Tourinnes la grossec jour de Noëil 25 décembre 08

Écrit par : Julos | 25 décembre 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.