28 janvier 2009

ange féminin

 

Un ange féminin annonce le matin, la nuit est faite

Il réveille le soleil avec sa tonitruante trompette

Le soleil s’habille vite, il n’a pas entendu son réveil

Il enfile son habit de lumières

Il envoie ses rayons

Dans toutes les directions

Il peint le ciel en rouge

Et s’apprête à prendre position dans le ciel

La lune lui demande s’il a bien dormi

Le soleil n’a pas l’envie de lui répondre

On l’a réveillé trop tôt, alors il bougonne.

Il y a des bruits dans la maison

Quelqu’un monte un escalier

Un autre le descend

Qui sont-ce ?

On entend des moteurs de voiture

Quelqu’un démarre en trombe

C’est qui? Et ou va-t-il? Se demande l’ange.

Et les oiseaux où sont-ils?

“Ils sont restés au chaud dans leur nid.”

Lui chuchote le vent froid de l’hiver.

 

Julos 5h 57 le mercredi 28 janvier 09

 

P1100761

09:08 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Merci pour aujourd'hui A l'heure où tu écrivais ces lignes, Julos, je trouvais ton nouveau disque entre ma maison, mon train et mon travail. Je l'ai écouté et réécouté en cachette. Merci à tous ceux qui l'ont fait. J'aurais aimé y entendre ta voix. Ce jour avait quelque chose de beau. Je te le dois.

Écrit par : Florent DESPREZ | 28 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Sidéral Les jaseurs parlent boréal
Parce que ils sont inspirés
Par le sidéral

Perchés haut au faîte
Ils ont le bec en fête

Même l'hivernal est beau
Comme un cheval

En attendant de chanter le printemps
Les jaseurs cherchent dans les tempêtes
Des trous dans le vent

Écrit par : nayan | 29 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

dit-on un ange passe-t-on, et c'est le silence, un ange reste, dis voir, et le silence chante, pépie, crisse, embouche la mousseline des rideaux pour en faire un nuage

Écrit par : babel | 29 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

correction un ange passe, dit-on, et c'est le silence, un ange reste, dis voir, et le silence a chanté, pépié, crissé, embouché la mousseline des rideaux pour en faire un nuage

Écrit par : babel | 29 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

L'envol des Anges Chaque ange s'envole, Onde crépusculaire, moins mécanique que poétique. Chaque ange s'envole en l'air illuminant l'azur, de ses yeux bleus marrons ou verts brillant dans le noir. Chaque Ange brille pour l'un d'entre nous, il faut juste saisir le bon moment pour s'agripper à ses ailes et se laisser porter au-dessus des temps :
Vois alors, ami, les cieux inexplorés. Découvre tel un enfant, les paradis que depuis l'aube, tu as imaginés: Les anges te l'offrent si tu le saisis, cadeau tellement attendu, Accepte-le, en découvrant leurs seins nus Et délecte-toi lorsque l'ange s'envole Scintillant dans le ciel comme une luciole. (Gibbus web)

Écrit par : sylviane | 29 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.