22 mars 2009

La moule perlière

 

Les moules perlières sont des chefs-d’oeuvre en péril, c’est rare qu’elles fabriquent encore des perles, hélas! Vous savez bien: le monde a bien changé. La pollution des rivières, les multinationales du genre Monsanto (Monsanto subito met la terre sur le dos), les multinationales des insecticides et des herbicides ont mis en péril l’équilibre naturel de la nature, tout cela au nom du pèse et du fisc (excusez- moi de me répéter)....... Les multinationales donc, ont mis en péril la patience des moules perlières qui fabriquaient si tant patiemment jadis des perles splendides et recherchées. La perle de son petit nom ”Margaritifera Margaritiféra” est devenue plus que jamais une perle rare.

Où est le temps où Marie de Medicis (Dieu ait son âme et la mienne quand il lui plaira!), où est le temps où Marie de Médicis (qui naquit en 1573 et rendit sa belle âme à Dieu en 1642), où est le temps où Marie de Médicis, la bien nommée, se faisait faire une robe avec 40.000 perles provenant des moules perlières trouvées dans une foulititude de rivières européennes, il avait fallu ouvrir plus de 40 millions de moules perlières, un travail de titan, pour arriver au chiffre impressionnant de 40.000 perles. Quelqu’un sait-il ou se trouve actuellement cette fameuse robe de Catherine de Médicis, dans quel musée? Pour que nous allions contempler ce pur chef d’oeuvre en cortège? 40 000 perles excusez du trop! L’exploit n’est pas prêt de se renouveler.......

La moule perlière vit longtemps... 100 ans parfois et il parait qu’une moule scandinave aurait vécu 286 ans, qui dit mieux?

Parlons des moyens de locomotion de la moule perlière. Son taxi préféré, c’est la truite fario (soit dit en passant, je trouve cette truite très altruiste) en effet la moule perlière s’accroche aux branchies de la truite en formant un petit kyste et dans ses déplacements en tant que passagère clandestine à bord de la truite, elle prolifère joyeusement.

Les moules adultes sont sexuellement matures entre 12 et 20 ans et elles peuvent encore se reproduire au delà de 70 ans, ça me donne de l’espoir.

Pour que vive la moule perlière il faut des rivières proches de l’état naturel, pauvres en nutriments et en calcium. La qualité de l’eau doit être excellente, la présence d’un courant est indispensable. La moule perlière est une excellente indicatrice de la qualité de nos cours d’eau. Les engins motorisés, les rejets d’eaux usées, l’accès du bétail à la rivière, les canoés, les kayaks détruisent le fragile équilibre nécessaire à la naissance des moules perlières. En plus ces extraordinaires bivalves purifient également l’eau, les moules perlières côtoient d’autres espèces dans les rivières comme la mulette épaisse, la petite lamproie de rivière, le chabot, la loutre, la cigogne noire, le martin pêcheur et le cingle plongeur et au-dessus de ces rivières propres, volètent également les papillons, les libellules et autres invertébrés invraisemblables.

Méfiez vous de l’eau qui semble dormir, elle est habitée par de somptueux personnages, fragiles, ingénieux et généreux.

 

 

Julos Beaucarne pour Natagora

inspiré par un article de Grégory Motte

g.motte@mrw.wallonie.

 

moule perli%C3%A8re

12:38 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Que de choses ... j'ignore encore et encore.
Je ne suis perle d'hier ni de ce jour.
Mais... j'en sais grâce à vous davantage.
Merci.
Très cordialement.
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 22 mars 2009

Répondre à ce commentaire

quelle robe Eh bien, elle devait être costaud, la fille Médicis, ça doit peser lourd, avec les attaches un truc comme ça, une robe en perles. C'est du Paco Rabane années 60 avant l'heure.
Peut-être qu'un jour, des archéologues vont trouver les restes d'un gigantesque tas de moules, plus haut que ceux de la Braderie de Lille réunis.
Et qui les as mangées, ces moules, qu'en a-t-on fait ? Un cuisinier menacé par la routine a-t-il profité de l'occasion pour inventer une nouvelle recette ?
Après nous avoir ramené les chats (à la place des belettes), le noir (pour le deuil, la classe et l'autorité), voilà que j'apprends que la Marie de Médécis est peut-être à l'origine des poëllons de moules marinières pendant les grandes fêtes... Sacrée Marie !!!

Écrit par : babel | 23 mars 2009

Répondre à ce commentaire

Perles Je connaissais assez bien la culture les perles par les huitres marines (Mon frère vit à Tahiti où cet "élevage" est pratiqué) mais j'ignorais qu'il existait des moules perlières -qui plus est, dans l'eau douce!- (véhiculées par des truites, de surcroît!)
Merci Julos,je me coucherai donc plus instruit ce soir!
Bien à toi.
Gilles

Écrit par : Gilles Poulou | 24 mars 2009

Répondre à ce commentaire

des moules et des perles ....... Je prends connaissance maintenant seulement de ce texte.
Je reconnais avoir appris des choses jolies, comme c'est toujours le cas quand on ouvre Julosland. Merci l'ami.

Écrit par : jeanne | 26 mars 2009

Répondre à ce commentaire

l'ami des chats "goncourt de circonstances" Merci pour votre visite à Treignes aujourd'hui, vous nous avez apporté une note en harmonie avec la chaleur de l'anniversaire en nous rappelant l'universalité du Wallon comme langue du coeur, je vous y raconté le gag de mon ami Charles Charlier de Charleroi.Bien à vous, Marc

Écrit par : charlier | 28 mars 2009

Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui, avec la culture artificielle de perles, il semble que les gens ne s'importent plus avec la qualité de l'eau où habitent les moules perlières.Si ce n'était pas une préciosité possible de 'frabriquer' par des mains humaines, peut-être que les choses seraient différentes.

Écrit par : comment gagner au casino | 29 mai 2009

Répondre à ce commentaire

ce midi je mangeais des moules et o combien surprise de sentir que quelque chose se trouvait tres dur dans ma bouche!! un petit caillou noir, en faite il s agit d une perle!! je vais la conserver precieusement

Écrit par : trio | 04 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

j ai trouve des moules perlier ou je peux les presentes pour savoir leur valeur je les ai trouve dans la au nord de norvege merci si vous pouvez me rensiegner

Écrit par : souad | 08 juin 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.