11 mai 2009

Michel de Smedt

 

Ici à Tourinnes-la-grosse dans le Brabant en Belgique vécut Michel de Smedt, homme de médecine, homme d’amour avec toujours l’oreille grande ouverte aux maux des gens de tous les jours, toujours debout, et en alerte, la nuit, le jour jusqu’au jour où ce fût son tour, le 7 mai dernier il a déposé son stéthoscope et il est parti pour jamais, pour toujours comme nous le ferons tous, hélas....  un jour.

69 ans était son âge. Il était né en 1940 avec la guerre, à Berchem tout proche d’Anvers. Il a fini son tour du monde terrestre et explore l’autre maintenant. Il aimait les gens du village, il était toujours en voyage dans la campagne, ici et là à bord de sa légendaire “Alpha”.

Nous lui devons tous quelque chose, il fût notre grande oreille, il nous a écouté gémir. La souffrance était son domaine. Il a fini par en mourir. On ne peut répondre à cette abondance de bienfaits que par l’ingratitude.

Cher Michel, mon frère inoubliable, baroudeur de la santé des campagnards que nous sommes, c’est banal de dire que tu vas nous manquer, tu es parti si vite et sur la pointe des pieds comme si tu ne voulais pas nous déranger, tu es parti si vite qu’on n’a pas eu le temps de te remercier, de t’embrasser. Nous entends-tu encore en ce royaume des morts où tu es?

Ce serait bon de te crier ” Merci Michel et bon voyage dans l’éternelle éternité”.

 

Julos Beaucarne

Lundi 11 mai 09

 

Michel

18:56 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

merci Julos Merci pour cet hommage. Qu'il est difficile de transcrire ce que nous ressentons! Il est parti avec un petit peu de chacun d'entre nous.

Écrit par : Dominique Frix | 12 mai 2009

Répondre à ce commentaire

C'est drole cette impression que l'on a, que les médecins ne mourront pas ...

Écrit par : Anouk | 13 mai 2009

Répondre à ce commentaire

Bel hommage A jamais dans mon coeur, un très ...très grand Monsieur, mon docteur depuis toujours....Que de souvenirs, je ne vous oublierai jamais, vous me manquez déjà tellement...

Écrit par : Nathalie Burlet | 14 mai 2009

Répondre à ce commentaire

Et l'on s'étonnera toujours que ce mortel soit mort.
Qu'il est beau ton texte en hommage à cet homme.
Combien il devait le mériter pour nous toucher nous-mêmes qui ne le connaissions pas. Merci, Julos.

Écrit par : jeanne | 14 mai 2009

Répondre à ce commentaire

notre doc. Tu étais comme un deuxième père, le miens est parti en 2001.
Tu es parti trop vite....
Ton ami, rudi....Le papa de Flavie...

Écrit par : rudi | 14 mai 2009

Répondre à ce commentaire

il y a 24 ans vous m'avez mise au monde trop tard pour aller à l'hopital... merci docteur...merci pour tout!!!! reposez en paix

Écrit par : marie laure | 01 juin 2009

Répondre à ce commentaire

Quel bel hommage !
les bonnes nouvelles, les mauvaises nouvelles, les petits bobos,les grosses urgences, le besoin de parler,et ton écoute...
quelle disponibilité pour les autres, quelle humanité à tout instant; c'est sur, il n'y en a pas deux comme toi...et tant mieux, comme ça ,jamais nous ne t'oublierons
merci pour tout.
sarah,laura,thomas et floriane

Écrit par : sarah flower-brasseur | 15 juin 2009

Répondre à ce commentaire

Merci Merci pour ce texte. La présence, l'écoute, la connaissance et le respect de l'autre étaient les qualités de cet homme, de cet ami, de ce père. Toujours un mot ou une attention pour chacun d'entre nous. Merci Docteur, merci pour tout.

Écrit par : Martial Decoster | 29 juin 2009

Répondre à ce commentaire

Excellent, je pensais à ça en plus l'autre jour. Pardon pour les fautes éventuelles, n'étant pas francophone, j'ai utilisé Google Translate.

Écrit par : essay | 20 août 2010

Répondre à ce commentaire

I hope he is right

essay companies

Écrit par : Milama | 11 octobre 2010

Répondre à ce commentaire

Qu'il est beau ton texte en hommage à cet homme.
Combien il devait le mériter pour nous toucher nous-mêmes qui ne le connaissions pas. Merci, Julos.

Écrit par : newegg promo code | 17 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Quel bel hommage à ce médecin que je n'ai point connu. Il y en a encore qui nous entendent.... avec l'oreille
gauche....celle du coeur. J'en connais des jeunes comme des plus âgés qui ont cette qualité d'écoute...nous ne les remercierons jamais assez de nous avoir entendus ou de nous écouter encore. Je vous embrasse. Anne Marie

Écrit par : anne marie | 17 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.