10 juillet 2009

Ramses II

 

Julos_Abou_simbel

 

Julos a rêvé une nuit qu'il retournait à Abou Simbel, il a vu Ramses II en rêve. Ce pharaon a vécu de l'an moins 1304 à l'an moins 1213. En ce temps là, on comptait en moins, on disait  en parlant de quelqu'un qu'il était né en moins autant, et qu'il était mort en moins encore plus moins ou bien en moins moins, c'était au temps d'avant Jésus-Christ, maintenant, nous autres, nous vivons après lui, Jesus, Marie c'est ainsi, il faut le savoir, il faut s'habituer.

Ici vous voyez Julos en compagnie des 4 colosses au lieu-dit Abou Simbel, Julos et les Colosses au même endroit c'est un alignement particulier de planètes extrêmement différentes. On peut voir la photo de la momie de Ramses II sur Wikipedia. Il parait que lors de son "débandelettage", Ramses II dans une tension post-mortem, se débarrassa d'un de ses bras et provoqua l'effroi et la débandade des curieux qui étaient là.

La prochaine fois nous vous parlerons d'Amenophis IV. Si sensible s'abstenir.

 

10:44 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Iconoclastes Selon certains archéologues qui ont retrouvé des plans et des maquettes du temple, le colosse qui n'a plus de tête, sur la photo, avait en fait le visage du pharaon poète Bok-arnophis Ier, qui ressemblait beaucoup à Julos. Mais des iconoclastes l'auraient détruit au Ve siècle avant notre ère. A moins que des admirateurs de ce pharaon poète n'aient emporté sa tête pour leur collection. Ce pharaon portait volontiers, dit-on, un collier arc-en-ciel, que d'aucuns, distraits, ont jadis confondu avec un pull-over (vous avez déjà vu un pharaon en pull, vous?).

Écrit par : Luc | 10 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

Tendresse Une tendresse toute simple... Chaque fois que je lis ou écoute quelque chose de vous, je pense à une de vos chansons que j'ai toujours en mémoire " Je ne songeais pas à Rose... " Bien d'autres bien-sûr mais celle-ci me fait m'arrêter un instant... Je vous ai vu tant de fois en Ardenne...
Bien à vous...
aleclef

Écrit par : alain leclef | 11 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

Tendresse Une tendresse toute simple... Chaque fois que je lis ou écoute quelque chose de vous, je pense à une de vos chansons que j'ai toujours en mémoire " Je ne songeais pas à Rose... " Bien d'autres bien-sûr mais celle-ci me fait m'arrêter un instant... Je vous ai vu tant de fois en Ardenne...
Bien à vous...
aleclef

Écrit par : alain leclef | 11 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

Réhabilitation du Colosse Julos Article paru dans dans la gazette du centre ,le premier Avril 09 dans le courrier des lecteurs "Merci O Luc vous aussi voua aviez deviné que la part manquante du colosse, c'était en fait le visage de Julos qui se traduit en hieroglyphes ; Soluj . TOuT-en -Camion, lui même le celèbre Pharaon était venu par solidarité Pharaonique ramasser les morceaux pour reconstituer le colosse Julos en son entier et pour ce faire il mit les morceaux de la tête du colosse Julos dans une felouque et magiquement reconstitua son look, on installa donc le colosse Julos au bord du Canal Charleroi Bruxelles, excusez du peu, le canal n' est-il pas notre Nil à nous,? Ce canal au bord duquel se dresse déja le célàbre monument à la frite : la tour de 125 mêtres Et comme dans le mot Pharaon, il y a phare, tout-en-camion en profita pour installer au sommet de la tour une lumière qui depuis ce jour éclaire nuit et jour les alentours"

Écrit par : Julos | 11 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

Voilà comment le rapt s'est passé :
Le qui-vive perçant des rauques sentinelles, résonne dans le creux des tombes éternelles; Près du mont de Chéops, un garde aventureux surgit comme un point noir, de ces rocs ténébreux où le désert lui montre à sa blanche surface du sphinx monumental la gigantesque face; et d'autres pour veiller aux dangers de la nuit, errent sous les arceaux d'un vieux temple détruit;
De loin on croirait voir des ombres fantastiques célébrer, sans témoins, ces mystères antiques où le prêtre d'Isis, éteignant les flambeaux, Initiaient le peuple au secret des tombeaux.
Hélas ! des étrangers, dans ces murs solitaires ont assis sans respects leurs postes militaires. Le vénérable écho du fond des souterrains, répète avec effroi de profanes refrains,
Comme aux jours solennels où l'Egypte soumise ouvrit ses monuments aux soldats de Cambyse.
Déjà les grenadiers dans leur marche indécise, fouillent les corridors par les torches noircies : Ils admirent lon-tems, sur les frises tombées, le vif azur qui teint l'aile des scarabées,
les feuilles de lotus, les farouches Typhons, les granits constellés qui parent les plafonds ; les murs où vainement de muets caractères d'un magique alphabet conserve les mystères
Les têtes d'Anubis aux longs bandeaux plissés, qui depuis trois mille ans, sur leurs faces jumelles gardent des dieux sans nom aux pendantes mamelles, le piédestal sonore où mugissait Apis, et le sphinx merveilleux gravement accroupis, qui semblent , sur le seuil de la longue avenue, proposer aux passants une énigme inconnue.
Maintenant lorque les écaussinnois vont visiter l' Egypte ils trouvent que c'est joli mais pas très Ecaussinnois...( cf Julos Beaucarne écrit pour vous p46.

Écrit par : sboujeant@voila.fr | 11 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

D'aucuns qui voudrait que la bible soit un livre d'Histoire alors que c'est un livre d'histoires veulent surtout en anglais faire de Ramsès le méchant qui a pourchassé Moïse, lequel, hélas, est un grand personnage, mais juste littéraire. On dit dans les couloirs ombragés où les livres parlent des langues oubliées qu'Akhenaton fut sans doute à l'origine de tel ou tel psaume encore dans nos bibles, mais vite recadré avec un peu de Yahwhé. On dit aussi que Pharaon avait cinq âmes, comme tout homme, et que son âme khâ a traversé l'éternité. Quels grands hommes, juste un peu sanguinaires !
La momie de Ramsès est revenue en Égypte avec tapis rouge et escorte militaire : protocole dû à un chef d'État défunt, ce qu'il fut. Mais on dit moins qu'il revenait d'un voyage posthume à Paris pour soigner ses mycoses.……
On a beau être roi depuis des millénaires, et couvert d'or, on a quand même des petits soucis !

Écrit par : babel | 11 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

Suite... Merci Julos...
" Vous ne m'écrivez plus de lettres d'amour tendre, de vous, je ne sais plus... "
Bien à vous...
aleclef

Écrit par : alain leclef | 12 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

Mais oui, j'ai déjà vu un pharaon en pull. Il faut bien qu'il se protège lorsqu'il vient nous enchanter de ses chansons entre Ar morique et Ardenne! Songez à la différence de climat, qui pourrait lui être fatale. Vous n'imaginez pas comme cela peut être fragile, un pharaon...

Écrit par : Moinette | 12 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

Mais oui, j'ai déjà vu un pharaon en pull. Il faut bien qu'il se protège lorsqu'il vient nous enchanter de ses chansons entre Ar morique et Ardenne! Songez à la différence de climat, qui pourrait lui être fatale. Vous n'imaginez pas comme cela peut être fragile, un pharaon...

Écrit par : Moinette | 12 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

mais oui, il y a un pharaon en pull: il habite pas bien loin de chez moi
C'est un pharaon wallon,poète et chanteur
Et même qu'il a des pagodes!
Vous en connaissez des autres pharaons qui ont des pagodes?

Écrit par : aurelie | 12 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

aménophis sacré Aménophis! alors , quelles nouvelles ?

Écrit par : jakez | 14 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

Les inculpées d'Orléans Tu te souviens des inculpées d'Orléans, de ces faucheuses de "Maïs OGMISés" : tu te souviens de ces défenderesses de la Vie avec un grand V qui défendent becs et ongles l'avenir de leurs enfants et veulent les voir grandir et s'épanouir et les écarter de la grande faucheuse de la Mort qui a partie liée avec les pesticides, les fongicides, les insecticides , en résumé, pour que leurs enfants et ceux de toute la terre puissent croître et embellir tranquillement au soleil, pour que le peuple des abeilles puissent faire du bon miel ,donnons leurs à butiner autre chose que des fleurs d'OGM.Finissons en avec les magnats de la finance, de la finasserie qui veulent que nous soyions les esclaves de leurs idéaux de mort. O finasseurs ,o finisseurs de vie, o beaux parleurs, vous tous les Madoff de tous les pays que votre règne n'arrive jamais . Promouvoir l'autonomie, libérer les potagers, o mes potes des potagers, mes potageurs , mes potageuses , mes partageurs, mes partageuses unissez vous, faites jaillir du potopot de la terre le nec plus ultra des fruits, des légumes, des herbes potagères . Plantez pur ,plantez vrai, ne pourrissez pas nos terroirs pour remplir vos illusoires tiroirs-caisses et en même temps casser la déjà fragile santé de la terre, de nos enfants et petits enfants ,à bonne entendeuse, à bon entendeur salut. Chers amies et amis de notre terre, rien n'est fait quand il reste à faire .

Julos Beaucarne du terroir de Tourinnes la Grosse en Brabant Belgique
"potopot est un mot en kiswaéli une langue du Congo

Écrit par : Julos | 15 juillet 2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.