30 septembre 2009

Absurdisthan

 

Êtes vous déjà sorti de votre corps pour le suivre quand il marchait sur une route déserte de campagne? Vous avez ouvert une porte de vous et vous vous êtes senti dehors au beau milieu de l’air frais, en pleine flottaison au gré du vent, frêle esquif en pleine goûtance de cet état incertain et pourtant précis de la vision extra-moléculaire, celle de l’au-delà des sens et des sons.

Vos yeux volaient au-dessus de vous et supervisaient votre marche panoramiquement, vous étiez conscients de tout et de tous, vous étiez “à votre maximum” vous goûtiez la hauteur, la largeur et la profondeur de votre envergure jusqu’aux limites de l’univers qui est lui-même sans limite, dites, comment voulez vous parler? C’était comme si vous aviez deux paires d’yeux qui voletaient au-dessus de vous, vous étiez en pleine voyance à traverser l’espace et le temps en pleine liberté et jubilance, de là-haut comme ils sont petits les petits présidents qui ne savent même pas freiner les mots couteaux et blessants qui crépitent hors de  leur bouche comme des missiles et déclarent la guerre à tout bout de champ à tout quiconque n'est pas de son avis. Ils renvoient les sans-papiers chez eux sans la moindre humanité.

Avez vous perçu en vous la présence de la vision prémonitoire: ce rétroviseur à l’envers. Reconnaissez vous ce regard qui viendrait de nos ancêtres lointains et remonterait le temps à la vitesse grand V, avez vous perçu la présence à peine voilée de notre père présupposé Adam, qui serait sorti de la nuit des temps, qui serait sorti... du verbe qui lui existerait encore bien avant, une parole incantatoire pourrait-elle donner naissance?

Avez vous perçu la présence d’Eve notre présupposée mère, avez vous vibrer 7 fois, en prononçant 7 fois le mot Eve, avez vous senti ce prénom vibratoire fleurir sur vos lèvres?

Il parait que les mots vibrent. C'est bon de boire aux sources du langage et de la voix, de sentir la force des mots ces mantras qui peuvent nous guérir de la solitude et habiter joyeusement nos 500 milliards de cellules.

C'est bon de se réciter à soi même des poèmes puissants afin que se construise notre univers personnel textuel qui nous protégera de l’envahissement pernicieux des fausses paroles, celles qui peu à peu nous endorment et nous mettent à mort, ah! s'endormir sur le lit d’eau des mots tendres et traverser la nuit en souriant aux étoiles qui n’ont pas fini de jacasser, de jaser, au zénith du ciel et aussi au-dedans de nous.

Il paraîtrait que tout est un, allez savoir? Ce serait bon d'embarquer sur le radeau de la conscience aiguë, suprême et universelle, on dit que rien n’est inutile et que tout est important.

En attendant, les enfants meurent de faim à Kinshasa, le monde est traversé de haine, de viol, l’excision continue, l’homme est un barbare. Une banque explose à Dinant, les dynamiteurs ont aménagé eux-mêmes leur tombeau.

La Vie est en danger. Il y a des bombes atomiques américaines entreposées à Kleinebrogel en Flandre et on ne nous a jamais demandé notre avis, nous sommes les larbins de l’Amérique, les esclaves du fric et de la fricaille.

L'Otan qui prétend vouloir notre bien ne nous demande pas notre avis. Il y a quelques mois, Strasbourg a été assiégé par les militaires de l'Otan, plus personne ne pouvait marcher dans la ville, seuls les chefs d'états et les marchands d'armes tenaient le haut du pavé, les militaires avaient volé leur ville à leurs habitants, nous sommes assis sur des volcans.

Globalement on fait régner la peur pour grossir les profits des firmes pharmaceutiques. Ils veulent nous administrer leurs vaccins de force, nous sommes les jouets de quelques mafiosi, les enfants sont rackettés par d’autres enfants à la sortie des écoles. De plus en plus de parents gardent leurs enfants chez eux. A certains endroits les écoles sont surpeuplées. On a fermé les petites écoles de village sous prétexte que ce n'était pas rentable. Rentable: le mot à la mode qui pourrit toute la planète.

Il y a encore des enfants soldats. Il y a la sécheresse en Afrique... Quel mic-mac, quelle pétaudière! Le monde est intégralement voilé et se voile la face. Les cartels de la drogue continue à distribuer leur venin à toute l’humanité, chaque jour dans nos boites aux lettres nous recevons des prospectus sur papier glacé avec une foule de nouveaux modèles de voitures qui vont encore davantage réchauffer la planète. Les voitures qui polluent le moins sont celles qui coûtent le plus cher en un mot, nous sommes en plein ABSURDISTHAN.  

La Vie avec un grand V est menacée.

 

 

Julos Beaucarne 27 septembre 2009 6h 29 du matin

 

 

P1010643


 

 

15:51 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Pas de freins ABS Comment inventer des freins ABS pour contrôler
l'absurdisthance qui essaie de garder à distance tous nos sens

Écrit par : nayan | 01 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

et pire que mieux… La Chine en vient à louer des villes à la Russie !!! Louer des villes... T'as plus de chez toi, même ton quotidien est à louer, mieux que l'annexion : la location !! C'est vrai, ça existe et en grand, extrait du courrier international de ce matin :

[b]"Vladivostok, la plus grande ville de l'Extrême-Orient russe avec 578 000 habitants, attise les convoitises chinoises. Mi-septembre, on apprenait que la moitié de cette ville qui fut fermée aux étrangers par le régime soviétique pourrait être louée à la Chine pour une durée de soixante-quinze ans. Un groupe de travail s'est réuni pour élaborer le plan de développement stratégique de Vladivostok jusqu'en 2020. Sous la direction du maire, Igor Pouchkarev, et des divers responsables municipaux, le projet, baptisé Hai Shen Wei et soumis par le Centre Leontief, un cercle économique de Saint-Pétersbourg, a été approuvé. L'équipe municipale doit désormais transmettre ses propositions à Moscou, à 6 000 kilomètres de là.
La suggestion des experts du Centre Leontief consiste à diviser la ville en deux. Le quartier du 1er-Mai et une partie du quartier Lénine reviendraient à la Chine, qui y installerait une administration dirigée par des fonctionnaires de Harbin, ville chinoise voisine. Pour rejoindre le reste de la ville, il faudrait passer la douane et des postes-frontières. D'après les concepteurs du projet, les Chinois devraient verser 130 à 150 milliards de roubles de loyer, soit environ 3 milliards d'euros, ce qui représente plusieurs fois le budget de la région russe du Primorié. Avec cet argent, Moscou pourrait entretenir la flotte du Pacifique stationnée à Vladivostok ainsi que l'armée, mais aussi renforcer le pouvoir localement..."[/b]

Écrit par : babel | 01 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

Coucou Julos,
Moi,je ne suis pas compliquée:une petite maison,un petit jardin,des livres par centaines,quelques légumes et fruits....et me voiula contente.
Pas besoin de voiture!

Écrit par : aurelie | 01 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

Que d'émotions dans ce texte!

Écrit par : Françoise | 01 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

Tant de vérités... ... en seulement quelques lignes.
Bravo pour le fond...
Bravo pour la forme...
Merci pour les mots.

N'agissons pas en absurCons face à leurs manoeuvres minables, dangereuses et mercantiles ; jasons tant que nous pouvons, et chaque fois que nous le pouvons, dénonçons !

Amitiés

Écrit par : le Râleur | 02 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

C'est toujours un plaisir de lire vos textes.... pur reflexion.
Merci pour ce partage ! :)

Écrit par : Juliette | 02 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

restons debout Dans le même ordre d'idée,depuis luindi dernier sur fr2 un reportage montrait des jeunes se droguaient avec du décapant pour jantes de voitures.Absurde,vous avez dit absurde...Merci à Julos de rester vigilant.

Écrit par : Willeme Camille | 02 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

Excellente vérité... Ah le pouvoir des mots..... à décrire tous ces maux!

Merci pour ce pur plaisir de lecture... beaucoup trop réaliste malheureusement

Écrit par : Dentelle | 03 octobre 2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.