22 décembre 2009

Guy Arnoux

 

mail

 

 

Je suis descendu tout au bout de la France pour saluer un ami qui ne s’est pas réveillé un matin dans le sud, il a glissé dans l’autre monde dans le silence d’une nuit d’hiver, il s’appelait Guy Arnoux .... couturier indépendant. Signe particulier: il faisait à longueur de jour et de nuit des robes qui amplifiaient la beauté des corps des femmes et les faisaient rayonner davantage encore. Pour ce faire, il allait chercher des tissus de couleur, de la soie en des pays lointains. Les robes qu’il confectionnait à même le corps de ces beautés gardaient en mémoire la caresse de son regard tendre. Je l’avais rencontré, il y a longtemps à Venasque dans le lumineux Vaucluse quand je chantais à la cantonade sur la place des villages. Il habitait à ce moment là dans le moulin à huile. J’y ai chanté moultes fois dans le bonheur premier de la découverte et de l’émerveillement.

Je ne me fais pas de souci pour toi, mon cher Guy, tu voyages maintenant sans ton corps dans la belle utopie de la liberté de la mort. 

 

Julos Beaucarne

Tourinnes-la-Grosse

mardi 22 décembre 09


 

22:51 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

je consulte ton message à Annecy.
J'en viens à penser que tu rentrais de ce voyage quand nous nous sommes revus au Souleye début octobre. Tu me semblais empreint de souvenirs graves. Je te souhaite beaucoup de douceur pour ces derniers jours de décembre et pour tous les autres à venir.

Écrit par : JEANNE | 23 décembre 2009

Répondre à ce commentaire

le 22 Septembre ou le 22 Décembre ? Ces deux dates tombaient un Mardi : "il n'y a pas de hasard", m'a-t-on dit...
Je pense à ta tristesse, et je m'empresse de te souhaiter de douces fêtes de fin d'année, en compagnie de tes enfants, et en particulier de ton fils, qui se rétablit, je l'espère bien...
Amicalement,
Martine La Marzina.

Écrit par : La Marzina | 23 décembre 2009

Répondre à ce commentaire

Ce monsieur a un si beau visage qu'il ne peut être qu'immortel c'est sûr... et ton texte, Julos, le rend encore plus lumineux.
C'est magnifique.

Écrit par : paula | 24 décembre 2009

Répondre à ce commentaire

Un visage plein de douceur, que l'on a envie de continuer à contempler encore et encore ; Julos je t'embrasse, Anouk

Écrit par : anouk | 26 décembre 2009

Répondre à ce commentaire

Merci ! Merci Julos d'être venu et d'avoir enchanté la minute de silence.

Écrit par : Sophie | 26 décembre 2009

Répondre à ce commentaire

Sans voix... Si Julos s'est déplacé pour saluer son ami au noble et paisible visage, c'était forcément quelqu'un d'aussi bien qu'il en parle
. Merci Julos, et ma sympathie à ses proches !

Écrit par : Miquet | 27 décembre 2009

Répondre à ce commentaire

merci Merci de nous faire partager tes amis,Julos.
Merci pour tout ce que tu nous donnes.
Guy Arnoux,je crois l'avoir vu à Artisanart en 2008?
Julos,une toute bonne année à toi,mille voeux de bonheur pour toi et les tiens.
Bisous de Guy et moi
Je t'envoie un émail.

Écrit par : aurelie | 27 décembre 2009

Répondre à ce commentaire

la disparition de guy arnoux me touche profondement souvenir d enfance avec pierre gurgand guy richard andre pignoux il serait tres probablement tres touche par ce que tu as ecrit cathy reyssat

Écrit par : reyssat | 17 février 2010

Répondre à ce commentaire

pensée pour GUY ARNOUX Merci pour le partage de votremessage.J'ai rencontré GUY à Pézenas, nous exposions ensemble dans une même échope lord du festival des métiers en 2002. Cette rencontre reste inoubliable pour moi. Il s'est endormi, pour mieux se réveiller et continuer sa route. Merci à vous.JACQUELINE SIMONNET

Écrit par : Simonnet JACQUELINE | 26 mars 2010

Répondre à ce commentaire

Je ne me souvenais plus de son nom mais son prénom, son sourire et sa gentillesse me sont restés en tête depuis 1977. Il était à mes yeux indissociable de l'Afghanistan, un pays qui me faisait rêver et dont il parlait avec tellement d'enthousiasme et d'affection. Je l'ai rencontré avec sa famille dans le sud bien entendu, à Peyresq. Il avait cousu pour moi un superbe caftan en lainage blanc cassé que j'ai porté longtemps. L'Afghanistan est dans le feu de l'actualité depuis de longues années et j'ai très souvent imaginé combien cela devait le rendre triste.
Revoir son visage, à peine vieilli et surtout apprendre, un peu par hasard, son décès m'émeuvent sincèrement.
Merci pour ce joli texte à quelqu'un de bien

Écrit par : Françoise Wattier | 08 octobre 2012

Répondre à ce commentaire

Super article, j ai une demie molle!

Écrit par : Buy Viagra | 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.