22 mars 2010

Jean Ferrat

 

 

Une âme survole Antraigues-sur-Volane, c’est toi aujourd’hui sans souci, ton frère et toi  dormez côte à côte comme jadis mais le lit est en pierre aujourd’hui. 
Tu savoures l’état de ne plus être et pourtant pour nous, tu survis dans nos mémoires imparfaites car tu fais partie de nos vies. 
Ta voix surnage et se précise dans nos oreilles de vivants, rescapés de ce monde absurde et si tant violent. Ton silence est plus que puissant, ton absence est haute parleuse. Point besoin de funérailles grandioses, de pathos, de cérémonies onéreuses, on a renvoyé les prélats et pour ce qui est des cathédrales, à Antraigues, c’est navrant, mais il n’y en a pas en pagaille, tu dors au coeur de ta campagne ou plutôt ton corps est là mais ton âme voyage bien au delà des au-delà, ton dernier voyage est grandiose dans l’épaisseur du cosmos, l’agence de ton dernier voyage a bien fait les choses, tu nages... dans l’infinitude sauvage. 
T’as fini de friser ta moustache de mousquetaire, t’as fini d’ordonner tes longs cheveux, tu vis dans la pause éternelle. Tes chansons continuent leur course sonore, ce que tu as planté fleurit. Longue vie à toi dans le printemps éternel de l’autre vie. 
Fais nous savoir si l’autre vie est plus belle que celle-ci. Le soleil qui passe au-dessus de mes épaules en ce matin du 27 mars 2010 me dit: ”Toutes les vies sont belles selon comment tu les vis”. 
Alors tout ne serait que savoir vivre à ton avis ?

Julos 
27 mars 2010 
à B 1320 Tourinnes-la-Grosse 

 

Une question au lecteur: donnerais tu un B 1320 Tourinnes-la-Grosse pour un F 07530 Antraigues-sur-Volane?
Jumelons donc les 2 communes.




Ferrat 07 (1)

Illustration Gilles Poulou



09:58 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (11)

14 mars 2010

FLO 64

 

 

 

page 1-1

 

page 2-1

 

page 3-1

 

page 4-1

 

page 5

 

page 6

 

page 7

 

page 8 et 9

page 10

page 11

 

page 12

 

page 13

 

page 14

 

page 15

 

page 16

 

 

23:01 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)

11 mars 2010

8 mars journée de la femme


L’expérience du corps.

L’expérience du corps
Fait souvent oublier aux amants
Ce qu’ils ont dit avant,
Et le fleuve amour
Devient vite le fleuve de l’oubli.
La porte se ferme et ton parfum
Lui-même te semble fade.
Les hommes sifflent sur ton passage
Parce que tu es belle et vêtue court.
Ils devraient remercier pour ta beauté,
Pour la vie qui passe, mais ils sont
Plusieurs et rient très fort entre eux, aussi
En es-tu venue à inverser les rôles:
Tu siffles les beaux minets qui passent
Dans les artères des capitales, tu leur
Pinces les fesses: ils rient jaune.
Ceux qui t’ont forcée dans un coin pour te
Toucher à l’aise sans te demander
Ton avis, rebroussent chemin car tu
As appris le karaté à l’école universelle.
Tu traverses le mur de l’indifférence,
Tu es le seul groupe opprimé qui
N’est pas une minorité.
Je t’aime
A tort et à travers.

Julos Beaucarne


16:52 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)

08 mars 2010

Frédérique

Ça s’est passé ce vendredi 5 mars après-midi, rue Vanderkindere à Bruxelles.
Que faisiez vous cette après-midi là?.......

Une voiture rouge attend que le feu devienne vert, deux hommes surgissent, ils veulent voler une voiture pour s’enfuir (ils viennent de mettre le tohu-bohu dans une joaillerie), la conductrice résiste, l’un sort un revolver et tire.... Frédérique Levêque, 46 ans et mère de 3 enfants n’est plus.... En l’espace d’une minute, Maxime, Julien, Margaux n’ont plus de maman. Le père des enfants tient une librairie à Braine-le-Château rue de la courte station.

Chère Frédérique, de toi il ne restera qu’une photographie dans le journal du 8 mars 2010, une photographie où tu es au milieu d’un champ de tulipes rouges comme ton sang. 
Ce qui t’es arrivé, on le voit tous les jours hélas à la télévision dans de soi-disant fictions, la télévision est devenue “l’école cathodique” et les directeurs de cette école cathodique ne se posent pas de questions pourvu que gonfle l’audimat, l’école cathodique a plus de succès que la vraie école, les marchands d’armes s’en servent pour faire leur publicité et le hasard veut que ce soit les Etats-Unis qui vendent le plus d’armes dans le monde, et la Belgique n’est pas en reste, hélas, et tout le monde trouve ça normal.
Nous vivons en plein absurdisthan.
 
Le 2 février 1975, il est arrivé à Loulou, mon épouse, ce qui t’es arrivé, chère Frédérique, je pense à toi, à tes enfants chéris et à leur papa.

Le monde est une triste boutique. Si toutes les radios et les télévisions du monde voulaient bien s’en donner la peine, nous pourrions enfin vivre en paix et Loulou et Frédérique seraient encore de ce monde à vivre jusqu’au bout de leur âge au milieu de leurs enfants et leurs petits-enfants.

Hélas le monde moderne est encore au berceau, toute arme aussi perfectionnée soit-elle est anachronique.

Julos Beaucarne le 8 mars 2010

 

17:43 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (7)

01 mars 2010

Forzée

 

tract_recto_verso_(1)

16:24 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (1)