15 décembre 2010

Abbaye du Jouir Corbigny

 

Je suis revenu à Tourinnes la grosse ce 14 décembre 2010 en provenance de Corbigny  en Bourgogne.

J’y étais allé jadis  pour y jouer dans un film de Bruno Podalydès: le “Mystère de la chambre Jaune” en 2002. Ce film fut pour moi une merveilleuse aventure, je jouais le rôle du Père Jacques. Il était tourné au château de Villemolin dans la campagne, non loin de la Ville de Corbigny, mon fils Christophe était directeur de la photographie .J’y ai cotoyé une foule de comédiennes et de comédiens , de maquilleuses, de coiffeurs, de coiffeuses. J’ai eu le bonheur de faire la connaissance de Michael Lonsdale.

Ce dimanche 12 décembre, c’est Jean Bojko qui m’a fait revenir pour une journée dans une ancienne Abbaye qu’il avait  baptisée à sa manière gouailleuse et volontairement irrespectueuse: “L’Abbaye du Jouir” car le lieu de rendez-vous était en effet une ancienne abbaye..... le batiment était immense et beau et se prêtait à toutes les débridances de paroles, de chants et de gestes, c’était “ la scène libre au gré des fictions “.

L’Ukrainien Jean Bojko, en ce lieu étonnant et magique, avait organisé un désordre enchantant et enchanteur et désordonné. Le public était en arc de cercle autour d’une petite estrade , des chanteurs, des diseurs se partageaient la scène avec des chansons, des textes, des échanges. Tout le monde mangeait et se partageait pain et vin dans une bonne humeur contagieuse. Chaque spectateur avait apporté de quoi se restaurer et de quoi boire , le vin de Bourgogne coulait à flot et les conversations allaient bon train dans ce somptueux décor. Quand les agapes furent finies , ce furent les séparances et tout le monde regagna son chez soi  “tandis que poudrait dehors la neige des mystères “.

Jean Bojko racontait son action auprès des personnes âgées de Corbigny. Il me montrait la collection de cartes postales qu’il avait réalisée avec des personnes qu’on appelle à la légère “âgées” mais bien plus jeunes que tu ne crois, en tout cas, ces personnes qui défiaient les lois de la pesanteur.

L’abbaye du jouir  est un lieu où l’imagination est au pouvoir  pour les gens de tous âges de 7 à 77 ans et même après.

 

 

Julos Beaucarne en Tourinnes la grosse le 15 décembre 2010 

 

securedownload.jpg



 

16:40 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je ne connais pas cette abbaye...du Jouir...il doit y faire délicieux... à partager le pain...et les paroles...alors si la musique s'en mêle...c'est le paradis!!!!! Quant à l'âge...il est dans la tête et le coeur.
Je vous embrasse. Anne Marie

Écrit par : begon | 15 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Un beau programme…

Écrit par : le babel | 16 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.