10 janvier 2011

Autrefois j'aimais bien les fraises

Autrefois j'aimais bien les fraises

Les andalouses de surcroît

J'aimais les manger à mon aise

Dans le parfum des fraisias

Mais aujourd'hui ne te déplaise

Monsanto est passé par là

Les fraises de l' Andalousie

N'ont plus le goût rare d'autrefois

Elles sont passées par la chimie

Ce fut le boum, le patatras!

Et pourtant faut-il que je te le dise

Autrefois j'aimais tant les fraises

Les andalouses de surcroît

J'aimais les manger à mon aise

Dans le parfum des fraisias.

 

Julos

 

 

17:41 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Coucou Julos,
J'aime toujours les fraises, qu'elles soient andalouses ou pas.
Penses-tu que chez les Wépionnaises, Monsanto passe aussi par là?
Dis-moi, nos bonnes tihangeoises? Et les mignonnes fraisettes des bois?
Je ferme les yeux et je goûte. Tu as raison, elles n'ont plus le goût d'autrefois...

gros bisous à la fraise belge non polluée

Écrit par : aurelie | 10 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Julos,

"Autrefois j'aimais les fraises"...leur parfum...leur chair à ma bouche sucrée et tout doux sur ma langue retournée hum hum.
A ce jour je n'ai retrouvé leur souvenir que dans le jardin de mon voisin en....culture naturelle. Oui les fraises surtout
celles qui me rappellent mon grand-père....en mai...sur une coupelle offertes à ma gourmandise d'enfant impatiente d'en goûter les premières. Quel joli texte que vous nous offrez et qui à notre plaisir fait remonter les souvenirs. Je vous embrasse. Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 11 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

En prose ou en vers, vous rivalisez de mots colorés, chauds, sucrés, parfumés,
Merci. Vous avez hâte de voir arriver le printemps.
Essayez d'oublier Mionsanto et de faire alffluer à vos narines leur parfum unique.
j'ai beaucoup aimé le grand-père que vous évoquez, j'ai eu le bonheur d'en avoir un de même qualité.
Je vous embrasse tous d'Avignon.

Écrit par : jeanne albano | 13 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.