13 janvier 2011

Les premières maisons des hommes et des femmes

 

Les femmes sont les premières maisons des hommes et des femmes.

Elles sont leurs rampes de lancement, leurs ponts, elles leur donnent leurs âmes.

Ainsi les hommes pendant 9 mois ont été qu'ils le veuillent ou pas, des femmes.

Une fois sortis d'elles, hélas, il arrive qu'ils les profanent, les massacrent, les violent, les damnent.

Ô vous, qui que vous soyez, c'est aux femmes que vous devez la fête et le fait de naître, de marcher sur la terre et de transmettre.

Ne laissez pas se faner les fleurs qui vous ont portés si tendrement vers la lumière.

Elles vous disent : "Je vous ai faits". A vous, à présent, de vous faire.

C'est à vous, aujourd'hui, d'achever l'ouvrage déjà commencé.

A votre tour de vous faire naître.

 

Julos Beaucarne

anges.jpeg

 

 

 

 

13:19 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (16)

Commentaires

Julos, J'aime ce texte, infiniment.
J'ai été une rampe de lancement pour mes enfants......c'est vrai, c'est beau.
Bisous

Écrit par : aurelie | 13 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Merci, Julos !
Je suis une maman de 3 grands enfants qui sont sur le point de prendre leur envol...
C'est très, très beau ce que vous écrivez, ici et aussi ailleurs !

Que tous les anges vous protègent... Belle nuit, belle journée, belle année à vous !

Écrit par : Ariane | 13 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Cher Julos,

Quelle envolée de mots pour nous dire les femmes...leur source et tout l'amour du monde qu'elle contient. Oui j'ai élevé je le crois, au sens noble du terme, quatre enfants...tous les quatre autonomes...c'est important. Et pourtant je reste cette jeune-fille de soixante et un an :-) avec des rêves plein d'amour...de tendresse dans mon coeur et dans ma tête...J'ai toujours 16 ans...vous me suivez....61 à l'envers. J'aime les hommes pour leur force et leur fragilité à la fois. Oui je suis la première maison de mes enfants. Mais au début était ma maman...ma mère la mienne. Je vous embrasse. Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 14 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

mon ami pierrot, et oui il est mon ami...
souffle - moi les mots
les bougies éclaireront
les lettres de son nom ! ...
grandiose...merci julos
...c'est un coeur qui s'ouvre et jamais ne se ferme...comme un refuge... encore merci , tendrement nadine

Écrit par : nadine | 14 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

tellement beau ce texte , voici ce que j'ai envie de partager...

je n'ai peut-être pas la richesse pour t'offrir les plus beaux artifices
mais je suis présente pour toi à chaque moment
et je le fais avec tout ce que j'ai en dedans

je n'ai peut-être pas de diplôme à vanter pour me donner une fierté
mais je t'ai donné la vie
n'est ce pas le plus beau des défis

je n'ai surement pas le mérite d'être une mère parfaite
disons plutôt imparfaite
mais je me fais guider par mon amour pour toi
et par toutes les ressources que j'ai en moi

je n'ai surement pas la qualité d'avoir la patience
je tire de l'humain son essence
mais ce que je fais, je le fais avec toutes mes connaissances,
pour t'emmener dans le bon sens.

tendrement nadine

Écrit par : nadine | 14 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Tellement vrai. On ne pense jamais qu'on a d'abord été une femme.

Écrit par : éric | 14 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

je ne peux qu'applaudir ce texte
il est fait de mailles soudées mais si souvent déchirées

Écrit par : nanny | 15 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Ne cherchons nous pas durant toute notre vie à retrouver aussi le confort de ce nid, de ce premier océan de tendresse?
les mères sont notre première source, notre première forteresse, notre première île....
pour nous les hommes, elles déposent une part d'elles avant de nous lancer dans l'aventure, l'immense aventure de la vie...et ce cordon nous rappelle qu'il y aura toujours un fil invisible entre une maman et son enfant.
Merci Julos de nous offrir au fil des jours tes mots et tes pensées...
que ce jour te rellie à tous ceux qui savent que l'amour est la plus forte des amarres!
thierry

Écrit par : thierry | 17 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Julos ton texte est infiniment beeau et vrai
Moi qui n'est porté mes enfants, car ils ont été adopté, que dirait la dessus????????
Je t'embrasse Dany de Bourgogne

Écrit par : dany | 17 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Dany,

Je ne vous connais pas. Au travers de vos mots j'ai ressenti beaucoup d'amour.
Il faut un coeur...grand jusqu'aux étoiles pour faire siens des enfants que l'on n'a portés.
La démarche pour les conduire au plus haut...est la même....puisque vos enfants ont été choisis... désirés..vous les aimez.
Tout au long de leur vie vous les bercerez.... porterez au creux de vos bras caresses. Pour vous...la chanson d'Yves Duteil
"Prendre un enfant par la main...".
Bonne journée à vous. Chaleureusement. Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 17 janvier 2011

merci Anne Marie c'est touchant ce que vous dites et tellement vrai mes enfants ce sont mes trésors, si j'avais eu plus d'argent j'en aurai adopoté 2 en plus, merci Anne Marie Dany

Écrit par : dany | 18 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Chère Anne Marie rien que de lire "Prendre un enfant par la main" c'est ce que j'ai fait à l'aéroport, c'est ma maternité, un cadeau du ciel, en plus j'adore Julos , j'aimerais tant le renconter en Belgique mon adresse mail vous l'avez charlotte ci dessus je ne sais pourquoi elle reste tout le temps???? Belle journée à vous Chère Anne Marie Dany

Écrit par : dany | 18 janvier 2011

Bonjour Dany,

Je suis si heureuse que mon message vous ai plu.
Nous pourrons peut-être nous rencontrer un jour à un spectacle de Julos. Belle fin de journée à vous.

Chaleureusement. Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 18 janvier 2011

Répondre à ce commentaire

Vous m'écrire pouvez à l'adresse suivante charlotte0354@aol.com Anne Marie je suis allée à ces 3Derniers sptectacles eb France A Bientot avec plaisir Dany

Écrit par : dany | 18 janvier 2011

Quand j'étais femme, est-ce que j'étais plus heureuse ?

Écrit par : Dran | 13 février 2011

Répondre à ce commentaire

Il y a les femmes qui le restent, il y a celles qui s'arment et s'armurent et dégainent langue et épées trop vite, sans amour, sans patience. Elles font de leurs petits d'hommes des petites choses sans amour... Il faut aussi penser à eux!

Écrit par : Edmée De Xhavée | 26 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.