01 février 2011

Ma Loulou bien aimée

 

Ma Loulou bien aimée ,

Il y a 36 ans un homme t’a jetée dehors de ce monde, tu avais juste 33 ans, c’était le 2 du 2-1975, c’était il y a 36 ans mon chéri d’amour. 

Aujourd’hui je passais sur France Culture, je remuais mes souvenirs, je parlais de mes amis en chanson, ces enchanteurs incroyables : Félix Leclerc, Jacques Brel, Charlebois, Raoul Duguay, Pauline Julien et tant d’autres qui ont charmé nos oreilles et nous ont donné le goût du vivre.

Demain, j’allumerai 9 bougies au premier étage de notre maison paysanne pour te remercier et te rendre hommage, mon tendre amour, tes petits sont grands maintenant . Je t’aime.


                                                            Julos 1 février 2011
                                                     Tourinnes la grosse Belgique

 

Loulou.jpg

 

 

 

 

 

23:14 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (19)

Commentaires

Cher Julos,
Je t'envoie plein de courage et d'énergie, des bonnes vibrations, de l'amour qui voyage...
Je suis sûre que là où elle est, elle veille sur toi et ses petits devenus grands.
Amitiés

Écrit par : LaurenceB | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

Julos, pas de mot à te dire : seulement le silence et un regard qui te dit mon amitié profonde et sincère
je t'embrasse

Écrit par : aurelie | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

Nos pensées tendres te rejoignent en ce jour de la Chandeleur et Loulou nous est ô combien présente... Nous voulons croire, avec Toi que le "Mort est nouvelle naissance" et que les retrouvailles avec nos absents-présents seront douces et belles. Des bougies éclairent notre journée aujourd'hui pour Loulou, pour Gilles, pour Valentin et pour tous les autres... Il y en a un peu partout dans cette maison que tu connais... Près de Toi, encore et encore.... Avec tout ce qui nous anime et que tu sais. Josy

Écrit par : Josy | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

Cher Julos,

Je n'ai beaucoup à dire pour ce jour anniversaire de la perte de votre bien-aimée. J'ai l'intime conviction que nos chers disparus ne sont pas loin de nous...ils nous envoient de bonnes vibrations...à leur seul souvenir
nous soulevons le poids des jours difficiles et nous accueillons l'inouï du présent quand nous avons le bonheur de le voir apparaître. je vous embrasse bien fort. Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

NOUS PENSONS TRES FORT 0 TOI NOTRE GRAND JULOS ET T' AIMONS
AVEC TOUTE NOTRE AFFECTION SINCERE LES LAGU D'ARGENTAN Comme tu dis si bien

Écrit par : patricia gerard | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

Cher Julos,

A mon tour de vous accompagner dans la peine d'un être cher, comme vous l'avez été par vos chansons lors du décès de mon papa il y a maintenant près de 7 mois. "Les vrais amis quand ils trépassent, ils n'arrêtent pas de fleurir..." comme vous le dites si bien. Je suis convaincu que votre Loulou est une fleur d'amour où elle se trouve et qu'elle vous regarde avec bienveillance.

Je vous envoie mes pensées et mon affection pour cette journée si particulière.

Venceslas

Écrit par : Venceslas | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

merci Venceslas pour votre message Julos

Écrit par : julos | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

merci Venceslas pour votre message Julos

Écrit par : julos | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

Nos pensées se rejoignent souvent, tu as été présent par ton appel ce 8 janvier pour notre Camille "la jeune fille au cheval" partie si soudainement et si brutalement il y a 2 ans, nous pensons à toi ce jour qui inlassablement nous remet dans les événements que nous n' aurions jamais dus vivre.
Malgré cela tu apportes à travers tes chansons et textes, les mots indispensables pour continuer à vivre pour que nous puissions être des "combattants "de le vie des "collectionneurs d'Arc -en-ciel"

Écrit par : Christian Verdebout | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

J' ai ce soir une pensée pour elle.

Écrit par : Hansenne robert | 02 février 2011

Répondre à ce commentaire

Je pense fort à toi et à Loulou !!! Sa recette de crème au citron qu'elle m'a donnée avec sa voix si douce fait partie de mes desserts fêtiches !! Hier, je t'ai écouté et puis j'ai lu des textes de ton livre pour me sentir un peu proche de toi ...

Je t'embrasse mon Juju

Cloti

Écrit par : cloti | 03 février 2011

Répondre à ce commentaire

La force, la paix, l'assurance, la profondeur, le bon sens, l'amour, l'amitié...tout ce qui te fait toi cher Julos est assurèment une part d'elle...
chaque jour qui passe ne fait en un sens que te rapprocher d'elle, ne fait que t'aider à faire ce que tu fais si bien depuis tant d'années...

toutes mes pensées vont vers toi: il y aura des jours de pluie suivis de grand soleil!!

je t'embrasse

thierry

Écrit par : thierry | 04 février 2011

Répondre à ce commentaire

Je vous ai entendu ce soir sur F.C.
C'était comme un heureux hasard.
Des amis m'avaient il y a peu rappelé vos chansons.
J'avoue, j'avais oublié...
Que de beauté !
Et la tendresse, et la vigilance, et l'humour.
Et puis ce soir, j'ai entendu ce texte, écrit il y a long,
En février.
Je me suis rappelé moi aussi,
Il y a long...

Je vous remercie, Julos, d'exister.
Et j'espère vous rencontrer un jour,
"en vrai"

Eve

Écrit par : Evelyne Cotton | 04 février 2011

Répondre à ce commentaire

julos bisous à vous, à votre femme et à vos enfants, tendrement Nadine
quand je regarde tout là- haut, je m'imagine un monde nouveau, ou les larmes ne coulent pas, ou notre esprit ne demande pas sans cesse pourquoi.
le seul sentiment ressenti est le bonheur, plus de souffrances dans nos coeurs, on flotte dans cette plénitude, nos anges chassent toutes nos inquiétudes.
ils sont là, on les voit, on les touche, on les entends.ils n'ont pas changés, ceux que nous aimons tant.
ce moment que nous avions si longtemps attendu, ces retrouvailles souhaitées, imaginés depuis le début, depuis ce jour ou ils nous ont quittés,depuis ce jour ou notre vie a basculé, leurs esprits libérés, leurs visages lumineux.
quand je les regarde, je les crois heureux, ils ont laissé leur peine et leur tristesse, oublié leurs secrets pour rejoindre ce paradis et tout recommencer.
nos anges, votre sérénités m'éblouit.
ils flottent autour de nous l'air de la vie, cette autre vie, belle et pure, qui a guérit toutes vos blessures.
a vous madame Loulou et a mon ange Donatien, à tout les anges.


je ne sais pas ce mal qui te ronge,
je le comprend...pour l'avoir vécu
je ne sais pas ce chagrin qui t'inonde,
je le comprend...moi-même je le vit
je ne dirai pas...que tout ira mieux demain
la douleur restera...
un peu moins vive, parfois.
je ne dirai pas...qu'un jour tu oublieras
le chagrin perdurera...
un peu moins violent, parfois.
ce chagrin qui remplit ton âme...
ce silence, cette douleur qui enserre ton coeur...
le vide que son départ à laisser...
un jour...tu verras...
cela prendra le temps qu'il faudra...
la vie n'aura plus ce goût infâme,
tes larmes ne seront plus que de tristesse,
la douleur déposera les armes
face à ton envie d'allégresse
alors un sourire se dessinera
à nouveau sur tes lèvres,
ton visage s'illuminera,
comme il aimait tant.
faisant renaître ainsi à jamais l'espoir,
dans ton triste regard.
en attendant ce jour qui viendra...
laisse-toi le temps de pleurer,
autorise-toi, à son absence, accepter
son souvenir n'est pas mort
tu ne l'oubliera pas
il est près de toi
dans un autre décor
et il viendra apaiser tes maux
en soufflant une douce bise...de là-haut.

Écrit par : nadine | 06 février 2011

Répondre à ce commentaire

il y a un zigue poète, le babel, qui me nous parle de vous, alors forcément -car ce zigue si poète il est, il est Humain- je suis repartie vers vous de mon enfance, le Julos de Zanzibar... et puis, ce soir, mes bras de malabaresse vous serrent très fort; comme un cheval au galop, il piaffe, le muscle cardiaque.

Écrit par : emmanuelle grangé | 06 février 2011

Répondre à ce commentaire

tu me sais Julos.
Alors, que te dire : "un café ?"

Écrit par : le babel | 06 février 2011

Répondre à ce commentaire

Vivre
pour deux
ou bien à deux
en un seul
Être séparé de soi
vivre à la fois
des deux côtés
de la paroi
Séparance à tort
espérance à travers
amour à tort
et à travers

Écrit par : Jilber | 06 février 2011

Répondre à ce commentaire

.
Les petits sont grands
Les étoiles sont fidèles
La vie à tire d'aile...

Loop

Une autre évocation de l'absence...
Cela pourrait être Loulou :

http://aloreedespeutetre.over-blog.com/article-de-l-autre-cote-du-miroir-66761143.html


J'ai écouté les 4 émissions en différé sur France Culture.
De la belle et joyeuse ouvrage.

Merci.

Écrit par : Pénéloop | 16 février 2011

Répondre à ce commentaire

Dès cette époque ton malheur et ton désespoir ont éclairé le bonheur insouciant et méconnu de centaines de personnes.
En prenant conscience du vide d'amour cela a pu déclencher ce même amour pour beaucoup.
Tes moussaillons sont maintenant grands, un jour tu leurs laisseras la barre pour toi aussi aller passer de l'autre côté
et ce jour là je te souhaite tout le bonheur des retrouvailles.

Écrit par : Jean-Loup Pouilly | 21 février 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.