01 avril 2011

Poisson d'avril ?

Tout d’abord ce que j’écris ici n’est pas un poisson d’avril.

Ce vendredi 1er avril 2011, nous, les belges  sommes sans gouvernement depuis plus de 290 jours et on se souviendra longtemps encore de toi ô Fukushima qui est comme notre pays, tu es en alerte maximale.

La bombe  qui a mis à mal notre pays, c’est le nationalisme et le nationalisme est un cul de sac politique. Les pesticides de Monsanto  si nous n’y prenons  garde  feront l’effet d’une bombe atomique sournoise au nom du pèse et du fisc et du sacro saint bénéfice. On a empoisonné notre pays et la terre elle-même, notre planète bleue est en danger .

Le nuage nucléaire de Fukushima  semble faire le tour du monde .

Te souviens-tu de Tchernobyl? Avant ça, je n’avais jamais entendu parler de cette ville. Souviens-toi des bébés difformes, souviens-toi de l’horreur, comme on oublie vite! Souviens-toi d’Hiroshima, mon amour, le 6 août 1945, j’avais juste 9 ans: 140.000 morts. Souviens-toi  de Nagasaki : 70.000 morts . Souviens-toi des essais nucléaires français sous terre du côté de l’atoll de Mururoa, des essais américains à Bikini en 1946.

On pensait que le nouveau siècle allait faire réfléchir les êtres humains. J’ai vu l’empereur du Japon s’agenouiller avec humilité devant les irradiés de la centrale de Fukushima. L’empereur de carton Ysokras premier, l’autoproclamé  prêche, lui, que  les centrales nucléaires sont ce qu’il y a de mieux, qu’en sait-il?

Il sait assez celui qui sait s’il sait qu’il ne sait rien. Il faut être fou aujourd’hui pour encore construire des centrales nucléaires après toutes les catastrophes et ces millions de morts.. Nous autres, nous avons Tihange, Doel mais le gouvernement français a eu la délicate attention d’installer une centrale à Chooz  un village de France mais très proche de la frontière belge.

Voilà, le poisson d’avril est cuit, bon appétit! Avez-vous un compteur genre  “compteur Geiger” pour nourriture,  pour déceler les pesticides qui se seraient glissés subrepticement dans votre poisson d’avril ?

 

Julos en ce 1er avril 2011

19:48 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

Oh Julos,

Oui, les nuages ne s'arrêtent aux frontières.
Je ne cautionne le nucléaire. Dans les années septante(je crois) quand autour de moi les
certitudes de beaucoup s'envolaient pour approuver le nucléaire, j'étais sur la défensive et
à chaque fois on me prouvait le bien fondé de cette énergie...."propre" intuitivement j'en avais
la frousse...et voilà que mon intuition me le prouve. Je suis impuissante devant cette horreur.
Pourquoi le Japon a-t'il choisi cette énergie là..Hiroshima ne leur a pas servi de leçon?
Etait-ce la seule source d'énergie pour eux? Je ne le sais. Je ne suis une scientifique et les solutions, a part un retour aux sources..ce que beaucoup n'accepteront, je ne les détiens.Malgré cette décadence je lutte pour apporter du bon autour de moi. Cette flamme intérieure qui m'habite
je la partage avec chacun. C'est la seule chose qui m'appartient vraiment.
Indigeste le poisson d'avril vu sous cet angle. Merci de raviver la mémoire d'un passé à n'oublier
jamais.
Je vous embrasse. Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 01 avril 2011

Répondre à ce commentaire

A relire et méditer : "L'Eloge de la Folie" d'Erasme... L'homme est un apprenti-sorcier qui scie la branche sur laquelle il est assis. Et on a beau le dire, le chanter sur tous les tons à nos dirigeants : ils n'écoutent pas! La preuve encore la semaine passée, le bourgmestre écolo n'a rien écouté... Et pourtant, les deux chanteurs (Julos et Guillaume Grand) parlaient clairement du problème.

Écrit par : Moinette | 02 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Oui, il va falloir continuer à manger du poisson, malgré la contamination nucléaire...
Juste une petite anecdote et peu être un espoir : à Nagasaki, seul uneplante a résisté au nucléaire, le ginko biloba.
même les scientifiques ne savent pas pourquoi, alors vous pouvez trouvé ces plantes sous forme de gélules dans les pharmacies en vente libre : elles favorisent la micro-circulation sanguine (notamment dans le cerveau, pour la mémoire).
Alors, depuis que le nuage se ballade au dessus de l'Europe, je prends deux de ces gélules : je ne sais pas quel cancer je vais éviter, car le nuage de Tchernobyl m'a crée un petit nodule (de 1cm) anodin à la Thyroïde, que je dois surveiller tous les ans, mais que l'on ne m'enlève pas, car il parait nous sommes des millions en France en avoir eu un, après Tchernobyl.
Il ya eu des gens qui sont dont d'un cancer de la thyroïde (suite à ce nuage), et d'autre comme moi, qui doit etre obligée de surveiller ce nodule car ils n'opèrent pas s'ils sont inférieurs à 3 cm, et bénins. De toutes les façons, il ya de forte chance que je meure d'un cancer du sein (comme ma mère et toutes mes tantes), alors je vous conseille le Ginko biloba, si vous êtes en bonne santé, on ne sait jamais : l'avenir dira ce qu'il en est, quand les scientifiques trouveront son bienfait....
Et il y a de fortes chances que je meure aussi de déses pérance, comme beaucoup de femmes seules, actuellement, alors...

Écrit par : Martine | 02 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Chere Martine il faudrait s'organiser pour que les personnes qui se sentent seules puissent venir passer un ou deux jours chez quelqu'un pour ne plus sentir le poids de la solitude . Je vous donne mon email julos.beaucarne@gmail.com

Écrit par : julos.beaucarne | 03 avril 2011

Répondre à ce commentaire

merci pour ce billet, Julos
moi ausi je me suis demandé si on trouverait bientôt dans le commerce des appareils pour mesurer le taux de radioactivité de notre salade ;-)
la question du nucléaire n'est pas simple, au plus je me documente, au plus je m'en rends compte... hélas!
et bon courage à Martine
internet et les blogs, ça aide, mais nous avons besoin aussi de vrais contacts
je me mets sur la liste ;-)

Écrit par : Adrienne | 03 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Merci à vous deux de votre chaleureuse attention, mais tout autour de moi, des gens me parlent de leur mari, qu'elles supportent quelque fois difficilement, ou tout simplement de leurs enfants qu'elles surprotègent (ou vice-versa), et les appartements à Paris sont tellement petits que déjà; pour se voir, ç'est souvent dans un café...
Ce n'est pas la solitude physique que je ne supporte pas, car j'ai aussi besoin de calme, mais de solitude morale, car personne ne m'appelle pour des fêtes, ou quoi que ce soit, et les Parisiens sont frois et désagrébles dans la vie courante.
Bien à vous,
Martine.
P.S. : j'attends les vacances car les provinciaux bien qu'étant plus renfermés sur eux-mêmes, sont plus agréables et polis envers les autres, ou bien faudra -t-il vennir faire un petit tour en Belgique, car je trouve les Belges très sympas...

Écrit par : Martine | 03 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Chère Martine,
J'ai lu et relu votre message. Paris est une ville énorme et cosmopolite. Mais là ou ailleurs, la relation peut se nouer.
A mon avis, si vous trouvez que les Belges - ou bien les provinciaux - sont plus "sympas" c'est parce que vous faites la démarche d'aller vers eux au moment de vos vacances, c'est vous qui provoquez, d'où la perception positive que vous avez de ces moments d'échanges. Je suis désolée de votre ressenti, du climat où vous vous mettez. Allez, n'attendez pas les vacances, vous pouvez faire de chaque jour un moment de bonheur. En mettant le pied par terre le matin positivez, soyez en vacances chez vous. Il peut arriver du bon tous les jours. Par Julos le cercle s'élargit à chaque moment . Le printemps, les beaux jours, chasseront la morosité. Bon courage, Martine.
Jeanne, d'Avignon

Écrit par : Jeanne | 05 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Chère Martine,
J'ai lu et relu votre message. Paris est une ville énorme et cosmopolite. Mais là ou ailleurs, la relation peut se nouer.
A mon avis, si vous trouvez que les Belges - ou bien les provinciaux - sont plus "sympas" c'est parce que vous faites la démarche d'aller vers eux au moment de vos vacances, c'est vous qui provoquez, d'où la perception positive que vous avez de ces moments d'échanges. Je suis désolée de votre ressenti, du climat où vous vous mettez. Allez, n'attendez pas les vacances, vous pouvez faire de chaque jour un moment de bonheur. En mettant le pied par terre le matin positivez, soyez en vacances chez vous. Il peut arriver du bon tous les jours. Par Julos le cercle s'élargit à chaque moment . Le printemps, les beaux jours, chasseront la morosité. Bon courage, Martine.
Jeanne, d'Avignon

Écrit par : Jeanne | 05 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Oui Jeanne,

Je suis de votre avis. Nous pouvons créer des relations partout. Il suffit d'accueillir

L'imprévisible...et il est souvent près de nous. Dans une bibliothèque, on peut échanger

sur un livre, dans un concert nous rencontrons des gens que nous ne connaissions.

Un pas vers l'autre et c'est toute notre énergie qui s'en trouve décuplée.

Un mois et demi de l'année la Provence me tend les bras. J'y ai créé des liens qui durent.

En Belgique, là ou le soleil est moins généreux, j'y ai des amis. Je fais souvent le premier

pas...c'est dans ma nature...et le retour d'amitié est au rendez-vous...pas toujours. C'est

le risque à prendre...oser aller vers l'autre. Bonne soirée Jeanne.

Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 05 avril 2011

Le nucléaire, et maintenant le gaz de schiste !!! J'ai vu hier, en avant première, le film de Josh FOX, "GASLAND". Ce film sort en salle ce mercredi. Si vous voulez vous faire peur !!!
Ce film dénonce les ravages de l'exploitation du gaz de schiste aux Etats Unis : eau du robinet contaminée au point de devenir inflammable, maisons transformées en bombes à retardement, désastre en sous sol, rivières polluées, destructeur de paysages, dangereux pour la santé. Là-bas, les poissons meurent sans ouïes. La France et la Pologne ont déjà délivré (sans aucun débat) des permis de forer, dans la Marne et en Ardèche, et la Pologne prend la prochaine présidence de l'union européenne. Manifestation à Meaux le 16/04 et au Larzac à la mi-août. Une pétition circule.

Que les nuages ne tuent pas les hommes,
Nadine

Écrit par : Nadine | 05 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.