30 mai 2011

Dogan Özgüden

 

"Aujourd’hui  nous sommes le 9 septembre 2008, il est 7 heures du matin,  c’est le cinquantième anniversaire du début de ma carrière de journaliste . J’ai cédé aux insistances d’Inci qui débouchaient parfois sur des disputes . Il y a exactement 57 ans  je commençais à travailler comme correspondant provincial à Izmir et j’ai continué ma vie tempétueuse à Istanbul puis, il y a 38 ans  j’ai pris le chemin de l’exil.

Le temps est venu pour moi de passer la main à mes amis plus jeunes, c’est eux qui défendront la cause que j’ai défendue toute ma vie et le moment est venu pour moi de regarder mon passé dans mon rétroviseur, mon passé de journaliste socialiste forcé à vivre en exil par la junte le 12 mars 1971 et déclaré “apatride”  le 12 septembre 1980.  


“Vatansiz gazeteci”  le titre du livre de ma vie veut dire en français “Le journaliste apatride”."

 

Roman autobiographique et documentaire signé par Dogan Özgüden, journaliste socialiste, qui réside actuellement en Belgique.         

Malheureusement ce livre écrit en turc n’a pas encore été traduit en français ni même dans une autre langue et je me suis permise de traduire moi-même  les premières lignes de l’introduction.

Le premier tome de ce roman passionnant raconte la moitié de la vie de Dogan Özgüden, depuis sa naissance  dans un petit village d’Anatolie jusqu’à son départ illégal de laTurquie suite à la menace de condamnation par les tribunaux de la loi martiale . Il a connu une vie tempétueuse, il a vécu tout ce qui peut arriver à un journaliste dans un pays où ni la liberté de presse, ni la liberté d’opinion n’existent  ni celle d’association ni celle d’expression.                                                              

Extrait d'un article d' Info-turk

Turquie mai 2011 100.JPG

 

17:30 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Mes mots Julos,

point je n'en ai. Peut-être, nous souvenir que nous sommes tous citoyens du monde.

Pour le moment il est bien difficile à chacun d'y trouver sa place....sans que l'Autre ne

se fache!!!

Je n'ai pas l'honneur de connaître Dogan Özgüden et ses écrits.

Merci pour cette jolie photo.

Je vous embrasse.

Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 04 juin 2011

Répondre à ce commentaire

Cher Anne Marie je te reponds en reponse à ta réponse merci pour ton message Julos

Écrit par : julos.beaucarne | 05 juin 2011

Les commentaires sont fermés.