16 juin 2011

Vers luisants, morceaux d’étoiles

 

Les vers luisants sont-ils des morceaux d’étoiles tombés du ciel?

Hier le 14 juin 2011, j’en ai repéré 3 alors que je n’en avais vu que deux la veille. Les vers luisants font-ils des petits? A moins que le fait de les regarder, de les chérir, les encourage à revenir.

Ces 3 vers luisants que j’ai vus de mes yeux vus, ont-ils échappé aux herbicides, aux fongicides ? Je me souviens de cet enfant qui avait marché dans un champ qui venait d’être pulvérisé et ensuite était resté longtemps dans le coma. Vit-il encore ?

Que se multiplient ces petits porte-lumière ! Ces rescapés de la chimie destructrice seraient-ils les annonceurs discrets d’un air plus pur?

L’autre jour nous étions quelques-uns  dans la campagne près de Piétrain et nous avons vu une luciole qui volait en solitaire au-dessus de nous comme une messagère d’espérance . Ces miracles de la lumière les avez-vous vus près de chez vous? J’aimerais les remercier de venir nous enchanter les soirs d’été et de nous répéter à leur manière que tout est possible.           

Julos 15  juin 2011

 

ver-luisant-50.jpg

14:43 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Oh Julos,

Merci pour cette photo, toute en nuit éclairée.. en pointes d'herbe mélangées, hautes dressées.

Un vrai petit nid d'accueil pour les étoiles du ciel à nous confiées. C'est un signe

d'espoir à nos coeurs aimantés...un renouveau...l'espérance...la Vie toute Vivante

Il y a longtemps que je n'ai vu de luciole...et encore moins de vers luisants. Seule je ne me

promène la nuit.

Merci de partager avec nous ce pur enchantement...j'aurais voulu être des vôtres ce jour là.

Je vous embrasse.

Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 16 juin 2011

Répondre à ce commentaire

Oh Julos,

Merci pour cette photo, toute en nuit éclairée.. en pointes d'herbe mélangées, hautes dressées.

Un vrai petit nid d'accueil pour les étoiles du ciel à nous confiées. C'est un signe

d'espoir à nos coeurs aimantés...un renouveau...l'espérance...la Vie toute Vivante

Il y a longtemps que je n'ai vu de luciole...et encore moins de vers luisants. Seule je ne me

promène la nuit.

Merci de partager avec nous ce pur enchantement...j'aurais voulu être des vôtres ce jour là.

Je vous embrasse.

Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 16 juin 2011

Répondre à ce commentaire

Oh là là Julos,

Me voilà à moi toute seule prendre plein de place sur votre blog. Et je me répète :).

Mea culpa :) J'en profite pour vous souhaiter encore plein de lumière de luciole...

où d'autres....

Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 16 juin 2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Julos
Hier 15 juin 2011 ,23 heures, comme tous les soirs, depuis fin mai, il y avait, dans mon jardin et dans le champ en face plein de petites lumieres qui dansaient.
J' abite à Lucca (Toscane, Italie).
Je crois meme que les lucioles etaient plus nombreuses que d'habitude, peut etre regardaient-elle aussi l'eclisse de lune?
Ce soir je n'oublierais pas de les remercier pour etre la.
Et... Merci à vous Julos pour les beaux textes que vous écrivez sur Julosland.
MERCI
Mariangela

Écrit par : Mariangela | 16 juin 2011

Répondre à ce commentaire

J'aime bien l'idée que peut être les lucioles ,encore plus nombreuses que d'ordinaire, regardaient l'éclipse de lune ! L'image que vous suggérez (ajoutée à celle de Julos qui nomme ces vers luisants comme étant des morceaux d'étoiles) nous fait rêver et c'est bon pour le coeur, pour l'âme. Merci ... Belle nuit avec plein d'étoiles dans votre ciel intérieur. Josy

Écrit par : Josy | 17 juin 2011

j'ai vu des vers luisants récemment dans le jardin:ils me rappelent mon enfance ,leurs petits lampions verts me fascinaient et je me demandais quel était ce mystére?

Écrit par : annick dubois | 17 juin 2011

Répondre à ce commentaire

J'ai lu une belle étude triste. Dans nos villes, les vers luisants, les oiseaux sont décimés par l'éclairage urbain. Les premiers brillent pour guincher et aguicher. Mais les prétendants se mettent à faire subir les outrages de Vénus aux loupiottes bien plus brillantes, bien plus sexy. Et pas de pontes à la clef. Les autres, les piafs, dans leurs villes ne savent plus quand tombe le jour au pays des revérbères. ils s'épuisent, se décyclent, et requiem.
Dans mon enfance, on attendait au printemps l'invasion des hannetons. En alsace demeure la tradition des hannetons en chocolat, vendus à cette période. On en cachait dans des boites d'allumettes pour les lâcher dans la salle de classe : ça m'a appris au moins dix fois la liste des départements, la conjugaison de la phrase "ne pas emporter d'animaux à l'école", et la sensibilité des oreilles à la torsion magistrale.
Il n'y a plus d'hannetons, ni de lucioles. Les piafs sont devenus schizos. Mais dans la vitrine d'un magasin high-tech, des "e-animaux", des simulateurs de chiens, de chats se vendent bien et leurs écrans brillent dans la nuit…

Écrit par : le babel | 19 juin 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.