23 juin 2011

Les tresses et le stress virelangue

 

Elle était toute en tresses mais hélas aussi tout en stress.

J’aurais crû que ses tresses lui enlèveraient son stress

(N’est-ce pas à ça que ça sert les tresses?)

Si on se fait des tresses et qu’après on a encore du stress

C’est qu’il y a quelque chose qui coince, le problème n’est pas mince.

Est-ce que les cheveux eux-mêmes se stressent d’être mis en tresses ?

Oui ? Non ? Peut-être! Comment remédier à cet état de chose ?

Peut-être est-il important qu’au moment de se faire des tresses les jeunes filles demandent à leurs cheveux s’ils aiment ça:

”Aimez-vous ça mes chers cheveux d’être mis en tresses?”

C’est une précaution élémentaire car peut-être que les cheveux se stressent parce qu’ils ne peuvent plus voler au vent.

En effet les cheveux longs ne sont peut-être vraiment heureux, vraiment contents que lorsqu’ils peuvent voler à qui mieux mieux au gré du vent, en toute liberté.

Les tresses, c’est évident, tiennent les cheveux prisonniers et en laisse.

Les filles qui ont des tresses et qui ont du stress devraient essayer d’abord et premièrement, de défaire tout simplement leurs tresses, car en se faisant des tresses peut-être bien qu’elles agressent leurs propres cheveux qui veulent et réclament ardemment  la liberté de voler au vent

Mon Dieu! Comme je les comprends !

C’est là qu’on voit combien il est important , chères amies chevelues, d’écouter attentivement ce que dit le peuple si nombreux de vos cheveux, de leur demander la permission de les tresser, sinon il ne faudra pas vous étonner que vos cheveux stressent et si vos cheveux stressent, immanquablement, vous en arriverez à être stressées vous-même, sans doute à cause du fait que toutes les parties de votre corps sont intimement  reliées jusqu’aux dernières ramifications de votre arbre circulatoire, c’est à dire: vos cheveux .

Il n’est donc pas inutile d’interroger chacun de vos cheveux personnellement pour savoir si le fait d’être tressé plait à tous les cheveux de votre abondante chevelure.

Si vous voulez vraiment plaire n’est-il pas de la plus haute importance de contenter chacun de vos cheveux ?

S’il y a un consensus véritable entre vos cheveux et vous, vous plairez, je vous assure à tous les coups.

 

Julos Beaucarne  19 juin 07

P1060274.JPG

 

18:13 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Oui cher Julos,

Les cheveux aiment la liberté, même si le vent fou quelquefois les malmène. Même

décoiffée notre chevelure nous donne une aura de lumière sous un soleil radieux.

Le mistral s'amuse à jouer dans les cheveux comme il aime coquinement à draper, à

enrouler le corps des femmes offert à ses caresses, quel "charmant tableau"...je peux vous

le dire car j'en ai reçu compliment :).

Les cheveux aiment être caressés par une main aimante. Alors comment caresser doux

sans stress une tresse qui stresse...dites-moi?

Merci pour votre virelangue.

Je vous embrasse.

Anne Marie.

Écrit par : Anne Marie | 24 juin 2011

Répondre à ce commentaire

Merci Julos
Je ne saurais plus faire des tresses, mais je stresse toujours autant.
Merci pour le virelangue.
Bisous

Écrit par : aurelie | 27 juin 2011

Répondre à ce commentaire

Le mot « virelangue », qui n’est pas courant, qui n’est guère connu, est seulement entré cette année dans le Petit Larousse. J’aime à penser que c’est sans doute grâce à Julos.

Écrit par : Vasset Jean-Paul | 05 août 2011

Répondre à ce commentaire

Si le jeu des virelangues vous plait, soyez les bienvenus sur mon blog : http://virelangue.over-blog.fr/

Écrit par : Zazu | 31 août 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.