23 juin 2011

Les tresses et le stress virelangue

 

Elle était toute en tresses mais hélas aussi tout en stress.

J’aurais crû que ses tresses lui enlèveraient son stress

(N’est-ce pas à ça que ça sert les tresses?)

Si on se fait des tresses et qu’après on a encore du stress

C’est qu’il y a quelque chose qui coince, le problème n’est pas mince.

Est-ce que les cheveux eux-mêmes se stressent d’être mis en tresses ?

Oui ? Non ? Peut-être! Comment remédier à cet état de chose ?

Peut-être est-il important qu’au moment de se faire des tresses les jeunes filles demandent à leurs cheveux s’ils aiment ça:

”Aimez-vous ça mes chers cheveux d’être mis en tresses?”

C’est une précaution élémentaire car peut-être que les cheveux se stressent parce qu’ils ne peuvent plus voler au vent.

En effet les cheveux longs ne sont peut-être vraiment heureux, vraiment contents que lorsqu’ils peuvent voler à qui mieux mieux au gré du vent, en toute liberté.

Les tresses, c’est évident, tiennent les cheveux prisonniers et en laisse.

Les filles qui ont des tresses et qui ont du stress devraient essayer d’abord et premièrement, de défaire tout simplement leurs tresses, car en se faisant des tresses peut-être bien qu’elles agressent leurs propres cheveux qui veulent et réclament ardemment  la liberté de voler au vent

Mon Dieu! Comme je les comprends !

C’est là qu’on voit combien il est important , chères amies chevelues, d’écouter attentivement ce que dit le peuple si nombreux de vos cheveux, de leur demander la permission de les tresser, sinon il ne faudra pas vous étonner que vos cheveux stressent et si vos cheveux stressent, immanquablement, vous en arriverez à être stressées vous-même, sans doute à cause du fait que toutes les parties de votre corps sont intimement  reliées jusqu’aux dernières ramifications de votre arbre circulatoire, c’est à dire: vos cheveux .

Il n’est donc pas inutile d’interroger chacun de vos cheveux personnellement pour savoir si le fait d’être tressé plait à tous les cheveux de votre abondante chevelure.

Si vous voulez vraiment plaire n’est-il pas de la plus haute importance de contenter chacun de vos cheveux ?

S’il y a un consensus véritable entre vos cheveux et vous, vous plairez, je vous assure à tous les coups.

 

Julos Beaucarne  19 juin 07

P1060274.JPG

 

18:13 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)

21 juin 2011

Je lance une fusée d'alarme

Bien sûr je lance une fusée d’alarme pour tant de langues oubliées qui disparaissent avec la mort des anciens qui s’en sont allés, chuchotants sous terre la langue “silence”, plus loin que loin en éternité-land, ce pays  plus que jamais surpeuplé car plus que jamais les massacres font recette et l’éternité affiche de plus en plus complet.

Parfois ils ne veulent pas se taire, les morts, ils chahutent dans les nuits d’été; ils disent aux humains qui restent  "arrêtez de vous trucider, il n’y aura bientôt plus d’histoires faute d’avoir des gens pour les raconter ". Et vous les gardiens du sacro saint ciboire vous vous êtes saoulés à force de boire le mauvais vin des messes noires.

Je voudrais que ma langue wallonne persiste et dure jusqu’aux abords de l’éternelle éternité . Dites existe-t-il l’éternel? On demande dans l’au-delà des greffiers en pagaille qui savent écrire droit et lire les méchantes écritures des dictateurs, des tueurs. De ces tueurs dites-moi est il important de parler ?

Dommage qu’on ait inventé les armes à feu et celles, pires encore, atomiques  qui nous poursuivront peut être dans des siècles et des siècles quand nous serons 999 999 fois morts et oubliés le même nombre de fois.

La machine du silence avance et tout doucement s’oublie ... elle même . Anachronique le saltimbanque, crient les fous du faux progrès, du faux-semblant ! Le terroir n’a plus d’importance, la terre est devenue autoroutière, le dieu tout puissant “Béton” cache la terre et l’on coupe toutes les forêts d’Amazonie.  Sarayacu est cerné par les compagnies pétrolières qui n’hésitent pas à tuer pour imposer leur loi. Que deviendra notre chère terre-mère  sans sa chevelure de forêts ? Et notre mère l’eau indispensable va-t-elle garder sa pureté?

Maintenant que les musiques marchent au pas que deviendra la simple parole, celle qui voulait toucher le coeur des enfants que nous fûmes jadis. Sommes nous ”les acteurs de la vie économique et sociale” comme on dit ? La Belgique balbutie . 

Un mot peut il avoir du poids dans les oreilles contemporaines mises à sac par les bulldozers sonores de la guerre et des mentors menteurs de “la  politique “ cette vieille machine rouillée entretenue par des discoureurs populistes. Leurs mots sentent la naphtaline, ils ont un goût de revenez-y , il veulent ressusciter un certain passé totalement dépassé et sanguinaire, ils regardent leur avenir dans un rétroviseur sanglant.

 

Julos  samedi 18 juin 2011

18:38 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (6)

17 juin 2011

Le macareux

 

Macareux%20moine3.jpg

 

Buffon (1707-1788) naturaliste français parlait déjà du “macareux” dans ses livres sur les oiseaux.

Connaissez vous ce fameux macareux tout coloré ? Il est, hélas, en voie de disparition. J’ai pu le voir jadis, à l’île St Gildas en Bretagne, j’en ai retrouvé aussi au Québec quelques années plus tard au large de Sept îles. Quelqu’un pourrait- il me dire s’il y en a encore au Québec et en Bretagne? J’ai l’espoir que oui.

Dans le journal le “Monde “ d’aujourd’hui il y a une nouvelle qui va faire mal à celles et à ceux qui font partie du Front de libération des arbres fruitiers. En page 10  le journal signale que 40.000 platanes du midi devront être abattus. 

Quel coup dur pour tous les amoureux des arbres ! C’est le “chancre coloré” un champignon microscopique qui est responsable de ce désastre. Les arbres marqués d’un gros trait vert fluo tomberont ces prochains jours. Si vous habitez près du canal du midi, courrez vite dire au revoir à ces arbres qui ont fait le charme de cette région de France. Envoyez-nous une photo.  

Julos Tourinnes-la Grosse  ce vendredi 17 juin 

 

canal du midi.JPG

Photo de Colette Liebrecht

22:01 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (5)

16 juin 2011

Vers luisants, morceaux d’étoiles

 

Les vers luisants sont-ils des morceaux d’étoiles tombés du ciel?

Hier le 14 juin 2011, j’en ai repéré 3 alors que je n’en avais vu que deux la veille. Les vers luisants font-ils des petits? A moins que le fait de les regarder, de les chérir, les encourage à revenir.

Ces 3 vers luisants que j’ai vus de mes yeux vus, ont-ils échappé aux herbicides, aux fongicides ? Je me souviens de cet enfant qui avait marché dans un champ qui venait d’être pulvérisé et ensuite était resté longtemps dans le coma. Vit-il encore ?

Que se multiplient ces petits porte-lumière ! Ces rescapés de la chimie destructrice seraient-ils les annonceurs discrets d’un air plus pur?

L’autre jour nous étions quelques-uns  dans la campagne près de Piétrain et nous avons vu une luciole qui volait en solitaire au-dessus de nous comme une messagère d’espérance . Ces miracles de la lumière les avez-vous vus près de chez vous? J’aimerais les remercier de venir nous enchanter les soirs d’été et de nous répéter à leur manière que tout est possible.           

Julos 15  juin 2011

 

ver-luisant-50.jpg

14:43 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (7)

14 juin 2011

Mon voisin facteur prend sa retraite

Moi, Freddy Gilson vous remercie toutes et tous pour votre accueil pendant mes 44 ans de bons et de loyaux services à la poste d’Hamme-Mille. Je peux me vanter de connaître à peu près tout le monde et je dois vous avouer que je suis triste de ne plus faire ma tournée comme à l’accoutumée. Ce 16 juin je me retirerai dans ma maison de Tourinnes juste en face de chez Julos et je penserai très fort à vous.

Je suis le plus vieux des facteurs de l’est du Brabant Wallon, j’ai eu beaucoup de bonheur à vous rencontrer, à parler avec vous de rien et de tout.

Je voulais vous dire ma reconnaissance, je resterai toujours dans l’entité et je ne vous oublierai jamais . J’ai vécu tant de beaux moments d’amitié avec vous et avec celles et ceux qui hélas ont déjà pris le chemin de l’autre monde .

Celui qui signe ces remerciements, c’est Pélot, Freddy Gilson votre facteur dévoué. Je serai très heureux de vous revoir au hasard de mes promenades à Hamme-Mille et j’espère vous croiser à nouveau. J’entre dans ma nouvelle vie et je vais m’occuper de mon jardin. et de mes pigeons. Mille mercis à vous.    

Votre Freddy

 

le facteur.JPG


15:03 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (5)

13 juin 2011

Où en sommes-nous?

 

Sur le bord du monde il y a des enfants qui marchent,

il ne faut presque rien pour qu’ils tombent dans l’abîme,

précipités hors d’eux-mêmes.

 

Au Congo la violence faite aux femmes est quotidienne, en Syrie des soldats ont massacré des enfants, de partout montent les cris des suppliciés. En Libye l’Otan fait des dégâts collatéraux, en Côte d’Ivoire rien n’est réglé, les armes automatiques crépitent dans les nuits chaudes .  

Le monde va de traviole, il y a des tensions entre la Chine et le Vietnam, la terre est aux soins intensifs à Fukushima au Japon. Un train plein de déchets radioactifs en provenance  des Pays-Bas a traversé il y a quelques jours la Belgique pour rejoindre La Hague en France, tout cela sans le moindre avertissement.

Des volcans vocifèrent dans les nords des Europes et ça fait un an que la Belgique n’a pas le moindre gouvernement. Pourtant se sont succédés à la barre un paquet d’informateurs, de préformateurs, de conciliateurs, de déboucheurs, de négociateurs, de formateurs, de déformateurs, de grugeurs, de pataugeurs, de verbiageurs, d’esbroufeurs, d’écornifleurs, d’accoucheurs et j’en passe et des meilleurs, sans oublier des défricheurs … Rien à faire ... le pays est arrêté sur l’image. 

En plus, on nous annonce que 3000 langues vont disparaître d’ici la fin du siècle. L’anglais gagne du terrain sur la toile internet. Les businessmen tiennent le haut du pavé. Les talibans du Pakistan, les pasdarans de l’Iran ont le doigt sur la gâchette, les forces de répression des gardiens de la révolution, le mollah Baradar et le mollah Omar seraient en pourparlers avec madame Clinton. Pourra-t-elle dialoguer avec toutes les factions en présence ?  Nous le saurons sans doute dans quelques jours. Si elle réussit,  pourrait-on lui demander de venir chez nous pour parler avec nos mollahs à nous. Chers lecteurs vous devinez de qui je veux parler. Welcome Madame Clinton .

Bien sûr, c’est juste une idée .... 

 

Julos Beaucarne

 

fenêtre et bataille.JPG

12:36 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)