10 septembre 2011

Mon terroir c'est les galaxies

 

Ô ma mémoire pourras-tu te souvenir avec clarté de ces riches heures, des nuits et des jours trop courts passés sous la caresse du soleil en Vaucluse et de la nuit sous la voûte étoilée incommensurable ?

J’ai dormi sur le toit plat de ma cabane de pierre et j’ai vu de mes yeux-vus d’un côté à l’autre du ciel cette immense plaine d’étoiles qu’on ne peut compter, qu’on peut juste admirer … Je n’oublierai jamais ce frôlement d’étoiles, cette abondance de lueurs,  je n’oublierai jamais  cette “immensitude”. Sans doute sommes-nous toi et moi, tous et toutes aussi immenses que le ciel étoilé. Pourquoi avons-nous fermé la lumière si vite pour nous enfoncer dans le sommeil ?

J’ai souvenance de cette nuit sacrée pleine de mouvances, pleine de satellites lancés à la vitesse grand V traversant en moins d’une heure tout le ciel. Je me suis baigné dans le lait de la voie lactée, j’ai vu naître des milliards d’étoiles, je me suis imprégné de l’immensité des mondes et j’ai fait rentrer l’univers dans ma peau. Je n’oublierai jamais ce frôlement d’étoiles, d'astéroïdes … Je me suis laissé envahir par l’univers lui même. Dites: sommes-nous l’univers lui-même et quand nous regardons le ciel n’est-ce pas nous-même que nous regardons? Que c’est bon d’étreindre la nuit, de retrouver cette immensité que nous sommes tous et toutes sans le savoir peut-être.

Au sortir de cette vision magique,  il me semble que je suis neuf, renouvelé et davantage capable de remonter le courant des jours, même si les sirènes du souvenir du 11 septembre 2001 hurlent dans tous les journaux et semblent annoncer l’apocalypse … quand il tombait des hommes et des femmes du haut des hautes tours en flammes et que nous étions plongés dans la doutance totale face à l’humanité qui se déglingue et se fait violence et s’auto-détruit.

Au sortir de ma maison ce matin j’ai vu un vol triangulé d’oies sauvages en partance vers le sud.

 

Julos Beaucarne

Le vendredi 9 septembre 2011 en provenance de la station spatiale terrienne du 2 rue des brasseries à Tourinnes la grosse

 

mon terroir c'est les galaxies 001.jpg

 

14:48 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Cher Julos,

Cette nuit du 9 du 9 a du être scintillante pour vous... pour nous offrir ce bel écrit.
Oui le Vaucluse est magique, je le sais pour y avoir, vécu et dormi l'intense.
Oui nous sommes des êtres de lumière, nous cherchons tous inconsciemment à nous rejoindre
et nous disjoindre encore et encore.
Oui sous ma peau brille le soleil du midi, dans mes yeux éblouis la brûlure lavée de lumière.
Oui la nuit est le berceau des rêves les plus fous.
Oui la vie est tout vivante si nous savons en retenir le meilleur.

Merci à vous. Je vous embrasse.

Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 10 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

clairvoyance en ces nuits qui donnent
des pierres de météorites organisées en cabane
les étoiles sont parmi nous
à en dormir sur terre
le lait du ciel nous abreuve
de nos questions
la renouvelance est en marche
est en-vol d'oies téléguidées d'où ?
mouvement de vie qui avance
prendre de la hauteur
au ras du nous

Écrit par : jakez | 11 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Hà Julos si tu as vu ce matin en sortant de chez toi un vol d'oies chez moi en Bourgogne va passer bientot le grand retour de Finlande pour la France sud ouest des milliers de grues qui sont fortes en voix:) Je t'embrasse bien fort Dany

Écrit par : dany | 11 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Je lève les yeux souvent Julos ! mais je dis merci aussi aux différents intervenants, le coeur rempli de poésie !
A propos de l'espace, c'est vrai que je me sens complètement en osmose, quand je suis sous la lune et les étoiles ! j'aime les grands espaces !

Écrit par : MARCENCIEL ! | 11 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Une étoile, des étoiles, ici et ailleurs, dans le ciel et sur la terre… et Julos est parmi ces étoiles pour faire briller la poésie.
Il réussi si bien à nous embarquer dans son vaisseau « spatial ».
Je vous invite à écouter Josy, de sa voix douce et chaleureuse. En effet Josy pilote le "vaisseau spatial" de Julos pour un voyage poétique et musical qui dure 14 minutes… 14 minutes de chaleur, de douceur, de bonheur...
Pour ce 2ème voyage, le lien est :
http://podcast.rcf.fr/emission/191829/192952
Je vous souhaite une douce nuit étoilée, une belle journée et beaucoup de sérénité pour la semaine à venir.
Liliane

Écrit par : Liliane | 12 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Merci Liliane pour cette invitation à écouter l'émission n° 2 du Petit Royaume de Julos mais j'indique qu'il y a de gros problèmes informatiques et on ne peut pas écouter en podcast depuis quelques jours. L'équipe de RCF s'éfforce de rétablir au plus vite... Patience encore quelques heures.... Belle journée à toutes et tous.

Écrit par : Josy | 13 septembre 2011

Je me retrouvai dans l'air frais du matin et je me sentis si heureux d'être vivant que j'aurais aimé le crier à tue-tête. Là-haut , le ciel était du bleu le plus pur et le plus profond....Il était huit heures quand je mis le pied dans la rue, huit heures du matin, le 11 septembre 2001-exactement quarante-six minutes avant que le premier avion ne s'écrase contre la tour nord du World Trade Center. Deux heures plus tard, la fumée de trois mille corps carbonisés dériverait au-dessus de Brooklyn et viendrait pleuvoir sur nous en un nuage blanc de cendres et de mort.
Mais pour l'instant, il était encore huit heures et je marchais dans l'avenue sous ce ciel d'un bleu éclatant, heureux mes amis , aussi heureux qu'un homme le fut jamais en ce monde. Paul AUSTER (BROOKLYN FOLLIES)...Il y a effectivement des instants (jour de ciel bleu ou nuit étoilée) où l'on se sent présent au monde et vivant lorsqu'on peut partager ces instants avec quelqu'un qui est sur la même longueur d'onde que vous c'est encore mieux et puis voilà...vivons l'instant présent. Sylviane.

Écrit par : SYLVIANE | 14 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir à tous,
Ce petit mot pour vous informer que le vaisseau spatial piloté par Josy (et qui a à son bord Julos) est à nouveau en communication avec notre belle planète...
Si, si, nous nous mobilisons tous pour la rendre belle notre planète... je sais, la tâche est lourde mais je suis convaincue, Julos et les lecteurs-écrivains (lectrices-écrivaines) de ce blog le démontrent, les énergies et les idées ne manquent pas !!! Pour nos enfants, nos petits-enfants, il me semble primordial d'y croire... n'est-ce pas Julos ??? et il y a de si belles personnes et de si belles rencontres !!!!!!!
Donc pour le 1er voyage le lien est :
http://podcast.rcf.fr/emission/191829/192951#.TmMzo8srgHw.email
et pour le 2ème voyage : le lien est :
http://podcast.rcf.fr/emission/191829/192952
Embarquement immédiat pour 1/2 heure d'émotions et de tendresse et trois dizaines de douces minutes.
Belles journées, belles soirées et belles nuits à Vous.
Liliane

Écrit par : Liliane | 14 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Comme j'aimerai pouvoir écrire un grand merci, un "merci" qui remplisse l'écran... Oui cet immense merci pour le Poète humanisant de Wallonie qu'est Julos.

C'est avec émotions et amitiés que je vous propose d'écouter le 3ème voyage :

http://podcast.rcf.fr/emission/191829/193206

Toutes belles journées à Tous!

Liliane

PS : Un grand merci à la fée des ondes : Josy.

Écrit par : Liliane | 17 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Julos ? C'est simple :
- il cause, il chante, certes, mais parle des autres dont on ne cause pas
- il est là comme un passeur devenu passage depuis qu'on a voulu faire de lui un monument
- il file sans bruit ni nuisance comme un vélo
- il est aussi étonnant qu'un vélo volant, une évidence à laquelle le coeur peut penser

Julos "n'habite pas" au passage du Vélo Volant…
Julos EST un passage de vélos volants, pédalant avec les migrateurs de nos automnes.

Écrit par : le babel | 19 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

un jour , le 16 janvier 81
Julos m'a écrit : pour Marie Gabrielle ces quelques mots
pour passer la nuit
Mon terroir c'est les galaxies
mais je ne sais pas si je suis réveillée

Écrit par : gab | 23 septembre 2011

Répondre à ce commentaire

Celà me fait très plaisir de mettre retrouvé au hazard d'une recherche sur votre site, je trouve que celui-ci est super pertinent et les posts que vous postez sont agréable à lire.

Écrit par : 2ememain | 11 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.