18 janvier 2012

Asako house

 

Envoyez une lettre à Asako House! 

 

asako H.jpg

 

Il était une fois une vieille dame dénommée Kumagai Asako qui habitait au bord de la mer. Comme elle adorait son paysage et connaissait les dangers de l’atome, elle lutta de son vivant contre l’implantation d’une centrale nucléaire. En refusant de se séparer de son terrain, elle contraignit un constructeur à déplacer de 250 mètres l’emplacement d’un futur réacteur car le projet était trop proche de sa maison. Elle savait que si elle les laissait construire l'usine, la mer serait contaminée. Malgré des menaces et des tentatives de corruption, elle a tenu bon contre la volonté de la compagnie d’électricité japonaise J-Power. Après sa disparition en 2006, sa fille et sa petite-fille ont conservé cette propriété afin de perpétuer le combat d’Asako. Elles ont dénommé la maison "Asako House" .

 

 

asako house.jpg

 

Aujourd’hui, la maison est entourée par les terrains achetés par J-Power. L’opérateur essaie de faire fermer la route d’accès à la maison en comptant le nombre de personnes qui l’utilisent. Si plus personne n’emprunte cette route, ils pourront ainsi démontrer qu’on peut la fermer.

Afin de contrer cette menace, la fille et la petite-fille d’Asako lancent un appel afin que chaque jour, quelqu’un emprunte cette route. Et cette personne sera le facteur. Pour se faire, elles demandent simplement qu’on leur envoie une lettre.

A l’heure où il ne reste plus que 6 réacteurs nucléaires en activité au Japon (contre 54 au début de l’année), il est important de soutenir le peuple japonais pour se débarrasser de cette énergie dangereuse et polluante. Et pour s’en débarrasser, il faut déjà empêcher les nouvelles implantations.

C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui de participer à cette action qui ne vous coûtera qu’un timbre et quelques minutes de votre temps. Si vous envoyez une carte ou une lettre à Asako House, vous pourrez freiner la construction d’une centrale nucléaire !

Adresse où envoyer votre courrier (pour un envoi au Japon depuis la France, tarif normal à moins de 20 grammes, carte postale ou lettre, ce sont des timbres mauves à 0.89 €) :

 

 

Asako House

 aza-kookuto 396

 Oma-machi

 Shimokitagun

 Aomori Pref.  039-4601

Japan

 

La centrale nucléaire d’Oma (大 间 原子 力 発 电 所) est actuellement en cours de construction. Elle sera exploitée par la société Electric Power Development (aussi nommée J-Power). Le réacteur, si jamais il devait être un jour utilisé, sera unique en son genre car il sera capable d'utiliser un cœur constitué à 100% de MOX. Les travaux actuels sont réalisés pour rendre la centrale résistante à un fort tremblement de terre. Elle devrait commencer à être opérationnelle en novembre 2014.

En envoyant une lettre à Asako House, vous participerez à la lutte contre le développement de l’énergie nucléaire et vous contribuerez à l’abandon de la fabrication du MOX  en France par Areva.

Si chacun des mille lecteurs réguliers de ce blog accepte d’envoyer une carte à Asako House, le facteur passera tous les jours, pendant 3 ans, sur la route que le lobby nucléaire tente de fermer.

Asako, disparue en 2006, appartenait à une génération qui connaissait les dangers de la radioactivité en raison d’Hiroshima. Ne se souciant pas de l’argent, elle a refusé une offre d’achat de sa propriété à 2 millions de dollars. Depuis 1982, date à laquelle la construction de la centrale a été décidée, près de 136 millions de dollars ont été distribués en subventions publiques pour acheter la conscience des habitants d’Oma.

Faites comme Asako, ne vous laissez pas corrompre par l’industrie de la mort !

Et merci à Oiri Mochisuky d’avoir relayé cette lutte exemplaire !

 

Alain de Halleux, 13 novembre 2011 

http://message.in.a.bottle.over-blog.com/article-carnet-d...


 

21:08 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (21)

Commentaires

Merci Julos pour ce texte sur ton blog. Bravo surtout à cette dame pour son courage et sa détermination !
Je vais écrire à sa famille et si tu le permets j'aimerais aussi relayer ce message sur mon blog, pour que nous soyons le + nombreux possible à agir ..
Bises à toi et à bientôt en Alsace

Écrit par : Laurence | 18 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Julos je vais écrire moi aussi à cette adresse, cette mérite bien cela et l'avenir est important alors allons y Je t'embrasse Dany et merci pour ce texte

Écrit par : Dany | 19 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Julos, merci de relayer cette info, et j'aimerais également la passer autour de moi, pour contribuer à mon niveau...
A bientôt, sur le net ou à un de tes prochains concerts,
Amitiés

Colette

Écrit par : colette | 19 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Merci Julos pour cette information et bravo à la famille de cette dame courageuse de continuer à faire vivre son combat. Je vais envoyer du courrier mais je me pose toutefois une question: serons-nous assez nombreux pour éviter le pire ? Seriez-vous d'accord pour faire relayer cette action par l'association Cyber@cteurs ?
Merci pour la sérénité qui se dégage de vos textes et qui nous fait du bien.
Liliane

Écrit par : Liliane Girard | 21 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

merci beaucoup pour cet appel, une chaîne à ne pas briser...

On reconnait bien là votre grand coeur et votre belle âme Mr Julos

Écrit par : Maria-D | 21 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Oui pour
Pour cette personne fidèle à elle-même, oui pour sa famille qui a le courage de prendre le relais..
Oui pour une carte envoyée...si loin...et si près des coeurs.
Je t'embrasse.

Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 21 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Sans aucune hésitation, j'envoie un courrier et je partage ce texte à mes connaissances.
Superbe toile d'araignée que cette chaîne d'entraide contre le nucléaire,
Bonne soirée du dimanche

Écrit par : Anouk | 22 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

ce soir je lis .
demain je cours
poster ma carte
et aprés demain
je recours
poster mon autre lettre
et pendant 7 jours
je cours..
c'est bon pour moi
mais surtout pour nos amis
tenez bon nous sommes là pour vous aider
et puis je vais relayer ce message sur mon blog pour créer une chaine sans fin
Julos on t'aime
et on t'envoie des bixoux
mais soignes- toi !toi..les lagu d'argentan
et bravo les amis de julos qui sont nos amis

Écrit par : lagunegrand | 23 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Mission accomplie !
Et quelle sera la suite ? ? ?

Écrit par : anouk | 27 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Bien sûr qu'une lettre partira dans les prochains jours...et que je transmettrai ceci à plein d'amis!
merci Julos, de te faire encore et toujours le porte-parole des luttes justes et de nous offrir
la possibilité d'ajouter notre petit caillou pour , ensemble, construire une montagne !Bises et à tout bientôt

Écrit par : Françoise K. | 27 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce temoignage et courage, doucement les choses sont en train de changer !!!!!

Écrit par : HELIAN Marie-France | 30 janvier 2012

Répondre à ce commentaire

Bien sûr que la poésie peut sauver le monde!
Commençons par écrire.
et poétons en choeur!
Contre l'énergie nucléaire, nous avons l'énergie du vent,
du rien, du vide, de l'immatériel possible!!
Nos plumes forment des ailes.

Merci, Julos, une fois de plus...
Stéphane

Écrit par : stephane | 10 février 2012

Répondre à ce commentaire

Bien sûr qu'il faut lutter contre cette abomination qu'est le nucléaire. Cette énergie rapporte à quelques uns mais menace le monde entier. Merci à Julos et à tous ceux qui transmettent ce message et écrivent à cette famille courageuse. Désiré

Écrit par : Malet | 11 février 2012

Répondre à ce commentaire

Merci, Julos, de relayer ces actes de "courage au quotidien". Et je souris d'avance en imaginant le facteur japonais... C'est sûr, il aura besoin d'une voiture pour transporter tout le courrier destiné à la "Asako House"... et donc d'une route... :)

Je fais suivre
Bénédicte

Écrit par : Bénédicte | 17 février 2012

Répondre à ce commentaire

Merci, Julos, de relayer ces actes de "courage au quotidien". Et je souris d'avance en imaginant le facteur japonais... C'est sûr, il aura besoin d'une voiture pour transporter tout le courrier destiné à la "Asako House"... et donc d'une route... :)

Je fais suivre
Bénédicte

Écrit par : Bénédicte | 17 février 2012

Répondre à ce commentaire

Envoyer une lettre à Kumagai Asako pour empêcher le fermeture de la route, etc. l’idée est très bonne, mais il faudrait qu’il existe une liste d’attente des expéditeurs car les lettres ne doivent pas arriver le même jour.

Donc une liste avec le nom de l’expéditeur, peut-être son mail, et une date d’envoi prévue et puis une date d’envoi effectif, par exemple...mais comment faire dans le pratique, je ne sais pas trop.

Cordialement

Yvon Krob

Écrit par : Yvon Krob | 22 février 2012

Répondre à ce commentaire

Idée intéressante. Et réflexion d'Yvon judicieuse.
Pourquoi ne pas envoyer notre courrier à Julos qui le centralise et en dépose un par jour à la poste. Le problème suivant est qu' il faut le dédommager d'une manière ou d'une autre. Les personnes qui vivent dans son pays peuvent glisser un timbre ou une pièce de monnaie pour l'envoie postal mais ceux des autres pays?
Le mieux c'est d'avoir un référent dans chaque pays. Le problème serait résolu.
Avez-vous d'autres idées?
Je vous informe de suite que je veux bien écrire mais suis incapable de prendre cela en charge.
Bien à vous.
Sissi.

Écrit par : Sissi | 04 mars 2012

Répondre à ce commentaire

ça fera bien fonctionner notre poste, c'est sûr... mais pourquoi ne pas faire confiance à notre intuition simplement, et envoyer une lettre quand on le sent?

Bonne journée
Bénédicte

Écrit par : Bénédicte | 05 mars 2012

Une solution possible :
Dans un premier temps (c'est à dire en l'absence d'une base de données en ligne accessible par les personnes désireuses de participer) il suffit de faire parvenir son adresse mail avec sa date d'envoi prévue à un volontaire (si besoin je peux le faire avec une adresse mail à créer pour la cause), le volontaire tiens à jour une liste et la communique à chaque changement ou une fois par jour (ou à une fréquence dépendant du nombre d'engagements d'envois reçus) à toutes les personnes qui se sont inscrites et qui n'ont pas encore envoyé de courrier et le même 'centralisateur' arbitre en proposant d'autres dates à ceux qui auraient opté pour un même jour.
Sur demande expresse la liste entière pourrait-être fournie, mais en général seules les propositions non abouties seraient indiquées, ce qui serait suffisant, le but étant de choisir un jour.
Les réceptionnaires de la liste envoient leur courrier le jour prévu et en cas d'empêchement propose une autre date. Dans tous les cas ils doivent prévenir le 'centralisateur' pour que la liste soit mise à jour. A part cela tout le monde peut écrire sans se référer à cette liste mais de manière intuitive. Rien n'est fermé.
Cette solution devrait permettre d'espacer les envois mais est-ce clair ?

Amicalement
Yvon

Écrit par : Yvon Krob | 05 mars 2012

Répondre à ce commentaire

ça paraît clair et opportun. Est-ce en route déjà? ou juste une utopie?

Écrit par : raymonde | 30 novembre 2012

Malgré Fukushima, ils continuent ... c'est triste...

Marie

Écrit par : caf.fr | 06 avril 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.