08 mars 2012

La journée de la femme

 

Les femmes sont les premières maisons des hommes et des femmes.

Elles sont leurs rampes de lancement, leurs ponts, elles leur donnent leur âme.

Ainsi les hommes pendant 9 mois ont été qu'ils le veuillent ou pas, des femmes.

Une fois sortis d'elles, hélas, il arrive qu'ils les profanent, les massacrent, les violent, les damnent.

Ô vous, qui que vous soyez, c'est aux femmes que vous devez la fête et le fait de naître,

de marcher sur la terre et de transmettre.

Ne laissez pas se faner les fleurs qui vous ont porté si tendrement vers la lumière.

Elles vous disent : "Je vous ai fait". A vous, à présent, de vous faire.

C'est à vous, aujourd'hui, d'achever l'ouvrage déjà commencé.

A votre tour de vous faire naître.

 

 Julos Beaucarne

16:11 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

vous faire etre ou naitre,
n'est ce pas le fait naissanciel
pour que la fête
soye
compl être ?

Écrit par : jakez | 08 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Bonsoir à toutes et à tous !

O Julos !

O ce soir, j'ai les petits ohms de mon respir qui me font déclarer que demain et ses petits frères soient femme !

Écrit par : MARC EN CIEL | 08 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Cher Julos, merci pour ce bel hommage.

Je me permets de relayer l'appel que France Inter a mis en ligne avec le journal Le Monde pour la Dignité et l’Egalité rédigé par 8 femmes, tunisiennes, égyptiennes, libyenne, syrienne et algérienne.

http://www.franceinter.fr/evenement-revolutions-arabes-revolutions-des-femmes-8-mars-8-femmes

Mes pensées vont aussi vers toutes les femmes d'ici et d'ailleurs qui souffrent.

Ce soir j'ai vraiment beaucoup de baisers de tendresse à donner à toutes ces femmes.

Liliane

Écrit par : Liliane | 08 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Petite modification de mon aphorisme !

O ce soir, les petits ohms-vers de mon respir palpitent et vous souhaitent que demain et ses petits-frères soient davantage "femme".

Écrit par : MARC EN CIEL | 09 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Oui Julos,
une fois sorti du ventre de notre mère....il nous est donné un chemin tout personnel à suivre
du mieux que l'on peut, toujours avec élan et détermination.
Pourquoi des hommes si violents, nous les femmes...sommes-nous ange ou démon
pour que se retoune violence en nos âmes et corps.
Merci pour ce bel écrit.
Je t'embrasse.
Anne Marie

Écrit par : Anne Marie | 11 mars 2012

Répondre à ce commentaire

merci Julos de ta tendresse pour les femmes
Ta voix est une caresse sur notre coeur
tu es le chevalier-poète
qui nous protège et nous défend
Ton coeur d'enfant nous ravit
parce que justement nous portons la vie
C'est l'emblème de ceux qui aiment
"Que vive la VIE"

Écrit par : Françoise Lemonnier | 26 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.