14 mars 2012

Barrage en Amazonie

Mercredi dernier, le président de la principale autorité de régulation environnementale brésilienne a démissionné pour marquer son refus d'accorder une licence au projet qualifié par les experts de désastre écologique annoncé: le complexe de barrages de Belo Monte, qui creuserait au coeur de l'Amazonie une cicatrice plus grande que le canal du Panama.

Ce méga-barrage innonderait d'immenses étendues de forêt vierge et déplacerait des milliers d'Indiens d'Amazonie. Les entreprises qui tireraient bénéfice du projet ont maintes fois tenté de passer au bulldozer les anciennes lois environnementales toujours en vigueur -- et souhaitent démarrer les travaux dans les semaines à venir.

L'Amazonie est un trésor mondial, et nous devons nous mobiliser partout dans le monde pour le défendre. La récente démission pourrait faciliter l'autorisation du barrage ou au contraire, si nous sommes suffisamment nombreux à joindre nos voix, pourrait constituer un tournant dans la lutte contre ce projet. A nous d'en faire un moment décisif pour la nouvelle présidente brésilienne Dilma Rousseff face au monde. Signez la pétition d'urgence qui lui est adressée pour stopper le barrage de Belo Monte et protéger l'Amazonie -- elle sera remise de façon spectaculaire conjointement avec les groupes d'Indiens partenaires d'Avaaz dans la capitale brésilienne, dès que nous aurons atteint 300000 signatures:

http://www.avaaz.org/fr/amazon_under_threat_1/97.php?cl_tta_sign=bf6529975c8f74892691a7f6c0a021e8

15:51 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Merci Julos d'avoir mis ce texte en ligne. J'ai signé la pétition.. j'espère que nous serons nombreux.
Bises
Laurence

Écrit par : Laurence | 14 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Ca y est, j'ai signé et je fais suivre le lien . C'est très grave, on ne peut pas laisser faire ça.

Écrit par : Paula | 15 mars 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire