31 décembre 2012

On se retrouve en 2013 ?

 

Il a tant plu qu'on ne sait plus dans quel pays il a le plus plu mais au surplus s'il eut moins plu, ça m'eut plus plu.

Paraphrasant mon ami Gilles Vigneault, je dirai que "mon pays n'est pas un pays , c'est la pluie" et en wallon ma langue d'enfance, je dirai "vla co qui rattaque à ploure" (voila qu'il recommence à pleuvoir) et j'ajouterai à la manière de Francis Carco "Il pleut, c'est merveilleux, je t'aime nous resterons à la maison, rien ne nous plaît plus que nous-mêmes en ce temps d'arrière-saison" (ce texte  je l'ai mis en musique dans le disque  "les poésies du monde" aux éditions Louise Hélène France.

Si je regarde dans le rétroviseur du temps, je vois des torrents de larmes en Syrie, au Kivu, je pense à la souffrance des femmes dans le monde, je pense aux patientes du docteur  Mukwege .

Comment faire pour remettre en chantier la grande espérance humaine? 

Je pense à Malala Yousafzai, jeune fille de 14 ans victime des talibans, je pense à ces millions d'agricultrices africaines avec leur bébé sur le dos qui travaillent à longueur de jour sous le soleil  pour payer l'école de leurs enfants, je pense à ces femmes constamment humiliées et violées .

En plus positif, je pense aussi à l'exploit de Félix Baumgartner parachutiste autrichien qui est devenu le premier homme à franchir le mur du son après un saut en chute libre d'une hauteur de 39 km . Il s'est laissé tombé de la nacelle de son ballon stratosphérique gonflé à l'hélium, à 39,045 km d’altitude, il filait à 1341,9 kilomètres /heure soit 1,24 fois la vitesse du son, excusez du trop, il était comme une fusée vivante et cela s'est passé le 14 octobre 2012. La preuve que l'homme est capable  de faire des actions positives et magnifiques.

J'ai reçu à la maison de la radio de Paris entre-temps le prix Charles Cros pour toute mon œuvre ..... quel beau cadeau, quelle belle reconnaissance !

J’ai l’espérance de vous revoir toutes et tous en l’an terriblement 13 et pourquoi pas à Paris au 20ème théâtre les 25 et 26 février?

 

Julos Beaucarne le 31 décembre 2012 

 

 

Julos et ses amis.jpeg

11:06 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (18)

28 décembre 2012

Emissions


"Julos Beaucarne, chanteur et poète de la paix "

               Emission radio diffusée le mercredi 02 janvier 2013 à 17h03 sur RCF 

Ses chansons pleines de poésie et de fraternité enchantent des générations de francophones. Ecrivain, chanteur, sculpteur, poète... Julos Beaucarne se confie ...

www.rcf.fr/radio/rcf56/emission/143216/453189

Cette émission a été enregistrée à Paris le 29 novembre après la remise du prix Charles Cros.

 

 

 " Un homme une ville Tokyo c’est pas Ecaussines Julos Beaucarne"

Emission qui passera sur « latrois » RTBF le samedi 5 janvier 2013 à 21h55.

www.rtbf.be/.../detail_un-homme-une-ville-tokyo-c-est-pas-ec...

.

 

 

19:44 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (7)

24 décembre 2012

Une dame créole


 

 

11:17 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (4)

20 décembre 2012

Prix Charles Cros ... message de Normand Génois

Bonjour cher Julos.

 

Merveilleux ce prix, ce présent qui reconnait le chemin parcouru.

Et je te revois à l’Ile d’Orléans en ces années septante et quelques. Je chante pour vous. Simone Voisine.

Et j’entends la pluie qui picote les étangs. Et c’est lui comme un matelot.

Et je pleure ce jour où j’ai reçu ce texte immensément amoureux la nuit suivant l’événement tragique.

Et je pleure ce soir-là où tu as chanté à Saint-Raymond après la mort de Loulou.

Tu es partie sous le coup d’une heure en février à la chandeleur.

Je gardais à la maison ces deux p’tits moussaillons qui sont restés avec toi sur le quai.

Je t’ai vu et entendu quatre soirs de suite à Bobino. Le bistro belge après, avec Catherine.

Je me souviens revenant en auto de Montréal, Le marin du vieux port dans mon oreille.

Un soir je vendais des disques à Rennes. Un autre à Vire. D’autres à Québec

Nous mangeons du fromage sur la plage froide en Normandie, avec du vin rouge.

Tu te souviens le Mont-Saint-Michel il pleut à boire debout, un flûtiste joue Bach dans la chapelle.

 

Magnifique qu’il y ait des prix qui soient des rappels d’une oeuvre, même si elle est inachevée.

La vieille Marie que tu habites comme une vieille connaissance. Une voisine peut-être

J’ai dit vingt fois en public: je n’aurai pas le temps de lire tous les poèmes du monde, les 180 millions de francophones et la petite gayole.

Les repas à la longue table côté rue des Brasseries.

Les immenses rires qui faisaient trembler les fenêtres et se répandaient dans l’espace.

Je me suis occupé de la maison à Tourinnes. Toi tu tournais. Bobo et Kito, mes enfants, mes amis.

Plus loin en arrière la Provence, la ruine, quelques jours dans le rêve.

J’ai conservé des lettres qui datent de septante-trois. Raoul était chez toi. Alberte passait chez-toi.

Est-ce que je pourrai chanter à Saint-Raymond, me disais-tu. Les petits mots à la fin de Loulou.

Natashquan avec Danielle, spectacle sur la mer. J’ai dit des poèmes avec ta musique.

Les gens me demandent toujours des nouvelles de toi.

 

Je suis heureux aujourd’hui mon cher Julos et je sais qu’il y a encore des chansons qui attendent dans ton coeur. Car tu parles, tu penses, tu agis avec le coeur.

 

Je t’embrasse et te félicite du fond de mon coeur.

 

Normand Génois

 

DSC_0147.JPG

  

10:10 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (13)

01 décembre 2012

Prix in Honorem

Le 29 novembre 2012 l'ONU a massivement voté pour élever la Palestine au rang d’Etat observateur non membre auprès de l’ONU.

Le même jour l'académie Charles Cros a décerné le prix in Honorem à Julos Beaucarne pour l'ensemble de sa carrière, à l'occasion de la parution du Balbuzard Fluviatile et Nous sommes 180 millions de Francophones.  

 

charles CROS.jpg

 

   

18:50 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (14)