06 février 2013

Poème d'Amir en provenance de la bande de Gaza

 

Des frontières autour de moi

si je ferme mes yeux, je te verrai

viens me raconter si tu veux

je suis partant cette nuit malgré le temps

crie ou prie ou pleure

cela ne te sert à rien

mon âme sera déjà là-bas.

 

 Amir 

12:23 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

J'aime beaucoup, merci AMIR ! est-ce que je pourrais insérer de tes poèmes sur l'espace poésie de mon petit blog "tout m'étonne" ! et ton pays dont j'aimerais tant qu'un jour il soit reconnu officiellement !

Écrit par : MARC EN CIEL | 06 février 2013

Répondre à ce commentaire

"mon âme sera déjà là-bas."
Si tu le permets, ma mienne aussi.
Cordialement

Écrit par : temps | 06 février 2013

Répondre à ce commentaire

Toujours en coeur fraternel ... là-bas

Écrit par : Maria-D | 16 février 2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.