08 mars 2012

La journée de la femme

 

Les femmes sont les premières maisons des hommes et des femmes.

Elles sont leurs rampes de lancement, leurs ponts, elles leur donnent leur âme.

Ainsi les hommes pendant 9 mois ont été qu'ils le veuillent ou pas, des femmes.

Une fois sortis d'elles, hélas, il arrive qu'ils les profanent, les massacrent, les violent, les damnent.

Ô vous, qui que vous soyez, c'est aux femmes que vous devez la fête et le fait de naître,

de marcher sur la terre et de transmettre.

Ne laissez pas se faner les fleurs qui vous ont porté si tendrement vers la lumière.

Elles vous disent : "Je vous ai fait". A vous, à présent, de vous faire.

C'est à vous, aujourd'hui, d'achever l'ouvrage déjà commencé.

A votre tour de vous faire naître.

 

 Julos Beaucarne

16:11 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (6)

26 février 2012

Pourquoi ?

 

Pourquoi ces massacres d'enfants, de femmes et d'hommes à Homs en série, en Syrie et ailleurs?

Pourquoi faire régner la peur?

Pourquoi ces usines d'armes, pourquoi ces viols de femmes, pourquoi ces tueurs aux 4 coins du monde, pourquoi ces tueurs d'hommes, d'enfants, de femmes et d'éléphants?

Pourquoi continuer le nucléaire qui fera de notre terre, un jour ou l'autre, un enfer?

Sommes-nous au bord de l'Apocalypse?

Dans quelques jours Monsanto subito va mettre la terre sur le dos. Monsanto va polluer toutes les plantes. Pourquoi? Je vous le demande. Si vous le savez, s'il vous plaît, dites-le-moi.

Saviez-vous que 200 éléphants ont été massacrés en Afrique ? On les a tués pour l'ivoire de leurs défenses et on a laissé leur corps pourrir au soleil. Il n'y a pas encore de front de libération des éléphants.

 

Julos   samedi 25 février 2012

 

pagodes.jpgLes antennes de protection pour la terre et tout le vivant

 

10:25 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (6)

02 février 2012

Ma Loulou bien-aimée

 

lettre à mes amis.jpg

 

Il y a 37 ans que ma Loulou bien-aimée a été assassinée ici à Tourinnes la Grosse


11:25 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (22)

30 décembre 2011

2012

Moi, je, Julos,

vous souhaite un doux passage en l'an deux mille douze.

Et  surtout, faites-le tout à la douce ...

Je vous envoie 2012 doudouces à partager avec toutes et tous.

Et l'association "Voix libres" ajoute :

"Garde toujours dans ta main

 La main de l'enfant que tu fus"

 Benjamin Fondane, un autre poète, lui, vous propose ce qui suit:

  " Que reste-t-il de la mélodie après que la voix s'est tue 

Et de l'enfance quand les poils ont poussé au menton

Et de l'année, quand la main distraite a froissé la dernière feuille du calendrier? "

 

De la part de Julos en Tourinnes-la-grosse, province de Brabant ,

Wallonie, Belgique, Europe, Monde

 

l'arbre.jpeg

 

17:14 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (16)

14 décembre 2011

Ma réponse aux évènements tragiques de Liège du 13 décembre 2011

 

Il n’y aura jamais assez

De caresses ni de doux baisers

Sur cette terre

J’aimerais ne partager que

Tendresse, joie, sérénité

Ma vie entière

 

Ni toi ni moi ne sommes faits

Pour la guerre

Nous sommes faits pour marcher

Résolument vers la lumière

 

Je ne veux plus entre toi et moi

Une quelconque intifada

Je ne veux plus te parler sabre

Je veux la grande paix sous les arbres

 

Il n’y aura jamais assez

De caresses ni de doux baisers

Sur cette terre

J’aimerais ne partager que

Tendresse, joie, sérénité

Ma vie entière

 

J’veux respirer l’air du matin

Tout frais, tout neuf qui fait du bien

Je veux remplir mes poumons d’air pur

J’veux de l’amour et pas des murs

De janvier jusqu’en décembre

Je ne veux naviguer que tendre

 

Je ne veux plus la moindre fusée

De longue ou de moyenne portée

Je veux un ciel bleu dégagé

Que le soleil puisse y jouer.

 

Il n’y aura jamais assez

De caresses ni de doux baisers

Sur cette terre

J’aimerais ne partager que

Tendresse, joie, sérénité

Ma vie entière

 

Ni toi ni moi ne sommes faits

Pour la guerre

Nous sommes faits pour marcher

Résolument vers la lumière

 

Je ne veux plus entre toi et moi

Une quelconque intifada

Je ne veux plus te parler sabre

Je veux la grande paix sous les arbres

 

 

Julos Beaucarne 

 

 

éventail.JPG

Pour toutes celles et ceux qui ont été victimes de ce carnage hier, place St Lambert à Liège. 

13:17 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (17)

03 décembre 2011

Habemus consensus

Lundi 5 décembre 2011, nous, les belges, nous aurons un gouvernement, après 538 jours d'attente fiévreuse.

Réjouissons-nous car "in fine" ..... HABEMUS CONSENSUS    

Julos

 


23:40 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (7)

23 novembre 2011

Casse-tête ou imbroglio: quand le Belge va-t-il sortir du tombeau?

imbriglio politique belge.JPG

 

L'image représente l'imbroglio politique de la petite Belgique.

Dites, cela va-t-il continuer, durer? 

Vous qui savez lire l'avenir dans le marc de café, s'il vous plaît, répondez!  

Julos

12:21 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (9)

17 novembre 2011

Expo photo

Espace Vital

Exposition de Betty Leprince-Ringuet

Galerie Vertigo Art

 271 rue Haute 1000 Bruxelles,  32 395 28 29 04

Jusqu’au 18 Décembre 2011

Ouvert   jeudi de 14 à 18h, samedi de 10 à 18h,

 dimanche de 10 à17h

 

feuille.jpg

«  Pour moi, la photographie, c’est l’émerveillement

du premier regard, de la première fois. C’est la fragilité,

 la beauté et la structure de la nature qui m’inspirent en permanence » 

 

 

16:21 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (3)

02 novembre 2011

Détentions arbitraires en Turquie

Appel urgent: Stop aux détentions arbitraires en Turquie!

 

L’opinion publique internationale n’a pas, jusqu’ici, prêté attention aux « opérations » dites « KCK »[Nota CVAN : Koma Civakên Kurdistan - KCK - Union of Communities in Kurdistan] menées en Turquie ces deux dernières années par le Premier ministre Erdogan et son Parti de la Justice et du Développement [AKP]. Sous prétexte de « combattre le terrorisme », le gouvernement Erdogan utilise la justice, la police et les média pour punir tout activisme civique en faveur des droits demandés par les citoyens kurdes de Turquie. Les « opérations KCK » sont en particulier déployées pour répandre la peur parmi les militants, pour faire taire les dissidents, et pour banaliser les arrestations arbitraires de citoyens. L’ironie est que la répression exercée par le gouvernement Erdogan à l’encontre des dissidents et des démocrates s’est visiblement intensifiée au moment où l’on salue la « démocratie turque » et où on la présente comme modèle pour le monde arabe.

Depuis 2009, pas moins de 7748 personnes ont été mises en garde à vue au prétendu motif qu’elles auraient été associées au KCK – une organisation qu’on prétend être la branche urbaine de l’organisation armée appelée PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) – tandis que 3895 personnes ont été arrêtées et emprisonnées sans même avoir une quelconque perspective de procès dans un avenir prévisible. Des maires élus, des intellectuels connus, des membres d’associations, des journalistes, des étudiants, des chercheurs, des universitaires et des militants subissent tous cette répression.

L’une des dernières victimes des agressions du gouvernement Erdogan contre les dissidents est la Professeure Busra Ersanli de l’Université Marmara, universitaire très respectée. Son seul crime, apparemment, est d’avoir joué un rôle actif au sein du BDP (Parti de la Paix et de la Démocratie), qui lutte pour les droits des citoyens kurdes en Turquie. Les arrestations arbitraires opérées par les unités antiterroristes ciblent systématiquement les membres de ce parti, alors même que celui-ci détient actuellement des sièges au parlement. La Professeure Ersanli devait assister à une conférence sur « Les questions controversées de l’Histoire de la République turque » à Istanbul, à l’Université Bilgi, le 29 octobre 2011, mais elle a été placée en garde à vue le 28 octobre. Le même jour, Ragip Zarakolu – membre fondateur de l’Association des Droits de l’Homme et ancien président du « Comité des Ecrivains emprisonnés » de l’Organisation internationale PEN en Turquie – a aussi été mis en garde à vue dans le cadre des « opérations KCK ».

Un peu plus tôt en ce mois d’octobre 2011, Ayse Berktay (Hacimirzaoglu) - traductrice renommée, chercheuse et militante pour la paix et la justice universelles - a été interpellée par la police à son domicile d’Istanbul à cinq heures du matin, et par la suite mise en détention. Elle est toujours incarcérée, sans qu’on puisse prévoir une fin à sa détention. La Professeure Busra Ersanli, Ragip Zarakolu, et Ayse Berktay font partie des milliers de personnes qui ont été emprisonnées et réduites au silence ces deux dernières années.

Dans ces conditions politiques, qui ne font que s'aggraver, il devient urgent de dénoncer le caractère arbitraire et autoritaire de la manière dont le gouvernement turc gère la question kurde. Nous faisons appel aux amis de l'étranger pour diffuser ces informations et mettre en place une pression internationale, devenue particulièrement cruciale et urgente en ces temps où tout citoyen de Turquie peut devenir la cible du gouvernement Erdogan, du pouvoir judiciaire et de la police, pour s'être engagé dans des actes politiques de solidarité avec les personnes détenues en vertu des "opérations KCK."

La paix ne pourra jamais être obtenue dans les conditions actuelles de peur au sein de la population, de paranoïa, et de politiques autoritaires. Nous vous prions de signer la pétition ci-dessous pour faire pression sur le gouvernement turc afin qu’il libère immédiatement tous ceux qui ont été mis en garde à vue dans le cadre des «opérations KCK» et afin d'exiger que le gouvernement du Premier ministre Erdogan prenne l’engagement sincère de mettre fin à sa répression des efforts civiques en faveur des droits exigés par les citoyens kurdes de Turquie.

Traduction Collectif VAN - 31 octobre 2011 - 07:10 - www.collectifvan.org

Le Collectif VAN a traduit la pétition en anglais, en ligne sur : 

http://www.ipetitions.com/petition/detentionsinturkey/

picasso.jpeg

Attention car de nouveaux "Guernica" se préparent en Turquie, toute l'Europe est en danger

20:58 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)

01 novembre 2011

La Palestine ... le billet de Lionel de Cahors

LA  PALESTINE

de l’ONU à l’UNESCO

 

Le conseil exécutif de l'agence onusienne spécialisée dans l'éducation, la science et la culture a approuvé le 05 octobre 2011, à une large majorité (par 40 voix sur 58), une recommandation à l'initiative des pays arabes, en vue d'attribuer à la Palestine le statut de membre à part entière. Les Palestiniens qui siègent à l’Unesco avec le statut de " mission d’observation", ont demandé leur adhésion comme État membre à part entière. Pour que la Palestine obtienne un statut d'État membre à l'Unesco, la Conférence doit l'approuver par une majorité des deux tiers de ses 193 membres, lors de la session du lundi 31 octobre qui se tiendra à Paris, où siège l'organisation. Les Palestiniens sont quasiment assurés d’obtenir cette majorité.

Le gouvernement espagnol a déjà annoncé qu'il voterait oui à la recommandation du conseil exécutif de l'Unesco. Les États-Unis et plusieurs pays européens, dont la France ont dès le début de cette requête, recommandé au bloc arabe d'attendre le résultat des débats en cours au Conseil de sécurité de l'ONU à New York sur l'adhésion de la Palestine, et les pressions occidentales ont redoublé pour s'opposer à cette demande jugée prématurée (63 ans après 1948 !) par le Quai d’Orsay, alors que dans le passé, bien d’autres pays ont déjà été admis à l'Unesco, avant de l'être à l'ONU.

Les États Unis ont donc décidé d'utiliser tous les moyens, y compris le chantage financier et sont prêts à suspendre leur participation (22%)  au fonctionnement de l’agence onusienne, pour barrer la route à l'admission de la Palestine à l'ONU et à l'Unesco.

Si la Palestine est admise, l’Unesco risque à nouveau de perdre la contribution et la participation des USA, comme cela c’est déjà passé de 1984 à 2003. Ce qui n’a du reste, pas empêché l’Unesco de fonctionner. Les États-Unis ont quitté l’Unesco en 1984, invoquant la mauvaise gestion et la politisation de l’agence des Nations unies, suivi un an plus tard de la Grande Bretagne.

De quoi ont-ils peur ? Qu’une fois membre à part entière de l’Unesco, la Palestine puisse alors déposer des demandes de reconnaissance au patrimoine mondial de l'humanité des vieilles villes d’Hébron et de Naplouse, ou des sites culturels et historiques dans les territoires occupés par Israël, comme Bethléem, la cité natale du Christ ?

Pourtant qui se souvient encore qu’en 1948, les États-Unis avaient hésité à reconnaître Israël en abandonnant son soutien à la résolution 181 de l’ONU du 29 novembre 1947 ?

Quel singulier retournement de l’histoire.

 

Lionel de Cahors   P’tit Billet 49-10

14:53 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (2)

21 octobre 2011

Donner la mort ne résoud rien

Pourquoi ont-ils tué Ben Laden? Il fallait le juger tout d'abord.
Pourquoi ont-ils tué Kadhafi? Il fallait le juger, lui aussi.
On ne peut répondre à la barbarie par la barbarie .... sinon l'humanité fait du sur-place. 

 

Julos Beaucarne le 21/10/2011 



22:46 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (10)

14 octobre 2011

Julos sur les traces de Victor Hugo

 

 Julos en tant que parrain de « l’ANNEE DES GRANDS ECRIVAINS »

a marché dans les pas de Victor Hugo à Waterloo pour l’émission

« BIENVENUE CHEZ VOUS »

qui passera sur toutes les télés locales de Wallonie le dimanche 16 octobre (en boucle) à partir de 17h.

Sur TV Com l’émission est programmée le samedi 15 octobre à partir de 12h.

 

22:40 Écrit par Julos Beaucarne | Lien permanent | Commentaires (0)